Fusillés du Mont-Valérien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Fusillés du Mont Valérien)
Plaque commémorative au musée des Transmissions, forteresse du Mont-Valérien.

Les fusillés du Mont-Valérien sont plus d'un millier d'otages et de résistants fusillés par l'occupant allemand dans la forteresse du Mont-Valérien au cours de la Seconde Guerre mondiale[1].

Monument[modifier | modifier le code]

Un monument, le mémorial de la France combattante, érigé en l'hommage de tous les morts de la Seconde Guerre mondiale, inauguré par le général de Gaulle le 18 juin 1960, se trouve en dehors de la forteresse, adossé à son mur d'enceinte au sud.

Liste de fusillés[modifier | modifier le code]

Ainsi que des Algériens nés sous présence française, tous ouvriers et artisans exécutés pour le motif « Détention d'armes pour la résistance »[21] :

  • Aït Abderrah ;
  • Mohammed Mane ;
  • Mahamed Bonaceur ;
  • Yvon Sauveur Djian ;
  • Essaïd ben Mohand Haddad ;
  • Mohamed Kebir ben Slimane ben Kouider Hadjadj
  • André Guillaume Jean Leclerc ;
  • Mohamed Moali ;
  • Fernand Nathan Max Zemmour ;
  • Amar Zerboudi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Mont-Valérien - Haut lieu de la mémoire nationale – La liste des fusillés », sur mont-valerien.fr (consulté le ).
  2. Avis publié dans Le Matin du 22 septembre 1941.
  3. , « La rafle du 20 août 1941 et l'ouverture du camp de Drancy », site du Conservatoire historique du camp de Drancy, www.camp-de-drancy.asso.fr (consulté le 30 décembre 2008).
  4. Daniel Grason, « LIBERMANN Pejsak [dit Paul »], fusilles-40-44.maitron.fr, consulté le 20 mai 2021.
  5. « Kellner, Jacques, Paul », maitron-fusilles-40-44.univ-paris1.fr.
  6. Fabienne Federini , Valentin Feldman, Journal de guerre. Imbéciles, c’est pour vous que je meurs, Tours, Éditions Farrago, 2006, www.liens-socio.org (consulté le 8 février 2010).
  7. « Peters, Éric, André, Auguste, Georges, William », maitron-fusilles-40-44.univ-paris1.fr
  8. ROQUE Joseph, Antonin (Pseudonymes : Antoine ; Maurice GUÉRIN), sur maitron-fusilles-40-44.univ-paris1.fr
  9. Lynda Khayat, « Notice Szmul Burstyn( ou Szmuel), Josef [écrit souvent BURSZTYN Josef] », sur maitron-en-ligne.univ-paris1.fr,
  10. « AGID Léon [AGID Leo dit, pseudonyme : LE BALANGER Louis »], maitron-fusilles-40-44.univ-paris1.fr
  11. Arsène Tchakarian, Les Fusillés du Mont-Valérien, Comité national du souvenir des fusillés du Mont-Valérien, 1991.
  12. Gobert 2005, p. 38.
  13. Charles Oberlin, base des fusillés du Mont Valérien, memoiredeshommes.
  14. « Oberlin Étienne, Bernard, Charles », maitron-fusilles-40-44.univ-paris1.fr.
  15. « André Boissière », www.memoiredeshommes, base des fusillés du Mont-Valérien.
  16. Amanda Breuer Rivera, « Une visite du Mont Valérien au cimetière d’Ivry sur les traces du groupe Manouchian », leparisien.fr, 15 novembre 2019.
  17. Gaston Charle, base des fusillés du Mont Valérien, memoiredeshommes.
  18. Maurice Deck, base des fusillés du Mont Valérien, memoiredeshommes.
  19. Marcel François, base des fusillés du Mont Valérien, memoiredeshommes.
  20. « Le camp de Compiègne-Royallieu 2/3. Les exécutions », sur le site de l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAC), Service départemental des Yvelines – Mémoires 78 (consulté le 3 janvier 2009).
  21. « Faire une recherche - Mémoire des hommes », sur www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.