Anatole Lewitsky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Anatole Lewitsky
Naissance
Bogorodskoïe (Russie)
Décès
fort du Mont Valérien (France)
Nationalité Drapeau : France française
Domaines Ethnologie Linguistique
Institutions École pratique des hautes études

Anatole Lewitsky, né à Bogorodskoïe le [1] et mort le , est un résistant français, d'origine russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Chrétien orthodoxe, fils d'un sénateur du tzar, il étudie à la Sorbonne et obtient en 1931 une licence de lettres avant d'entrer à l'École des hautes études.

Anthropologue, il fonde en 1937 avec Boris Vildé et Yvonne Oddon le groupe de résistance du musée de l'Homme et représente la France en 1938 au Congrès international des sciences anthropologiques et ethnologiques à Copenhague.

Ses travaux sur le chamanisme le rendent célèbre et il fait des conférences dans les musées d'Allemagne, des Pays-Bas et d'Angleterre.

Naturalisé Français en 1939, arrêté le , il est condamné à mort et fusillé avec Léon-Maurice Nordmann, Georges Ithier, Jules Andrieu, René Sénéchal, Pierre Walter et Boris Vildé le , au fort du Mont Valérien.

Ils sont enterrés au cimetière d’Ivry-sur-Seine.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Aragon, L'Affaire du Musée de l'Homme, in La République du silence, 1946, p. 162-169

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]