Frat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Fraternel
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique non lucratif
Zone d’influence Île-de-France
Fondation
Fondation 1908
Identité
Siège 24, rue Saint-Roch - 75001 Paris
Personnages clés Abbé Caillet, fondateur en 1908
Président Frédéric Deren
Secrétaire général Raphaël Arenou (2008 - ..)
Directeur général

Prêtre responsable de Jambville : Père Christophe Alizard (Paris)

Prêtre responsable de Lourdes : Père Yves-Arnaud Kirchhof (Créteil)
Affiliation européenne FEDOP
Financement cotisation des adhérents correspondant au coût du pèlerinage
Volontaires 400
Membres 10 000
Employés 2
Slogan « Prier, rencontrer, chanter ; Ce n'est pas fini, le Frat c'est pour la vie, ce n'est qu'un début, le Frat ça continue ; Qui s'y Frat s'y pique »
Site web www.frat.org

Le Frat ou Le Fraternel est un rassemblement annuel de jeunes chrétiens d'Île-de-France. C'est un pèlerinage, organisé par l'association le Fraternel à l'invitation des évêques catholiques d'Île-de-France qui se déroule dans un esprit de fraternité et d'amour[1].

Le Fraternel permet aux jeunes chrétiens d’Île-de-France de se rencontrer et de partager leurs expériences en tant que chrétiens mais aussi en tant que jeunes. Il a lieu chaque année. Les années impaires se déroulent à Jambville pour les collégiens en troisièmes et quatrièmes. Le Frat de Lourdes a lieu les années paires pour les lycéens.

Sommaire

Présentation[modifier | modifier le code]

Les évêques d’Île-de-France désignent l'un d'entre-eux pour être accompagnateur du Frat, un prêtre-responsable est nommé pour la cohésion de la thématique et de la vie au Frat, un Secrétaire Général est employé pour coordonner et permettre la réalisation du pèlerinage grâce à 300 bénévoles. Chaque groupe participe avec un responsable et un aumônier et 1 animateur pour 8 jeunes.

Chaque Frat possède un thème spécifique, qui est la base des réflexions à mener au cours du Frat.

Le Frat fonctionne en alternance : les années impaires pour celui de Jambville (destiné aux jeunes de quatrième et de troisième), les années paires pour celui de Lourdes (destiné aux lycéens).

Le Frat de Lourdes se déroule pendant les vacances de printemps, celui de Jambville a lieu durant le week-end de la Pentecôte.

Le Frat de Lourdes[modifier | modifier le code]

Ce Frat se déroule dans le sanctuaire de Lourdes. Les différents groupes viennent en cars ou en trains. Ils dorment en majorité à l'hôtel et certains logent à la cité Saint-Pierre ou dans des communautés monastiques. Toute la ville est mobilisée par le Frat.

Environ 10 000 jeunes y participent.

Les moments forts sont l'accueil, la messe, le sacrement de réconciliation, le lavement des pieds, la procession mariale, le sacrement des malades, la louange et l'envoi[2].

Le Frat de Jambville[modifier | modifier le code]

Ce Frat se déroule sur le terrain du château de Jambville (propriété des Scouts et Guides de France) de la commune de Jambville dans le département des Yvelines.

Les arrivées se font par trains et cars. Tous les participants dorment sous des tentes. Les diocèses sont répartis en «villages» qui réunissent plusieurs groupes (300 à 1000 jeunes), et dans lesquels se déroulent la majeure partie de la vie du Frat.

Ces villages sont dirigés par une équipe municipale conduite par un maire qui organise la vie du village tant au niveau des levers, des rassemblements, des veillées (veillée d'accueil, veillée festive), que pour les repas.

Les Scouts et Guides de France, notamment les pionniers et les caravelles (14-17 ans) aident à la logistique des repas. Tous les jours, un conseil municipal a lieu auquel participent à la fois l'équipe municipale et tous les responsables de groupe du village.

Les moments forts sont l'accueil, la messe, la louange, le sacrement de réconciliation, l'action de grâce et l'envoi[3].

Activités[modifier | modifier le code]

Vue de l'intérieur du chapiteau de Jambville en 2009

Les rassemblements de tous les groupes, sous un grand chapiteau à Jambville ou sous la basilique Saint-Pie X à Lourdes, sont l'occasion de chants, de réflexions, de prières.

Des rencontres inter-groupes ont lieu : chaque jeune participant en rencontre d'autres, de groupes différents, notamment lors des carrefours, réunions à huit de jeunes avec un animateur où l'on se pose des questions concernant la foi.

Les temps principaux du Frat[modifier | modifier le code]

Chaque Frat possède un certain nombre d'activités dont le principe est repris chaque année.

  • Les grands rassemblements :
    Tous les Frateux sont réunis, soit dans le chapiteau à Jambville, soit dans la basilique Saint-Pie X à Lourdes. C'est au cours de ces rassemblements que le groupe de musique du Frat se met au service de la liturgie afin d'animer des moments : comme la cérémonie d'accueil, la messe, la réconciliation ou l'envoi.
  • Les temps de témoignage :
    Des témoins viennent présenter leur vie, et l'impact que la foi a eu sur eux (ou vice-versa). Les jeunes peuvent ensuite les interroger.
  • Les carrefours :
    Des groupes de huit jeunes se rencontrent pour réfléchir autour du thème du Frat. Ils sont accompagnés par un animateur qui les aide dans leur démarche. Dans le livret se trouvent des outils pour servir. Les carrefours permettent de découvrir d'autres personnes.
    Ces rencontres sont généralement au nombre de 3 ou 4 par Frat. Il existe également des carrefours spéciaux : les carrefours « zéro » et les carrefours « retour ». Tous les deux ont lieu au sein du groupe auquel le jeune participe.
    Le carrefour 0 vise à une introduction au thème du Frat ; le carrefour retour vise à une relecture, un bilan et à un « envoi en mission ».
  • Les moments festifs :
    Soit en village à Jambville (les veillées de villages), soit tous ensemble (les « FestiFrats »), les rencontres animées le soir sont des moments festifs. Chaque jeune/groupe est invité à faire « fructifier ses talents » (Matthieu 25, 14-27) afin de donner un véritable caractère festif et participatif.
  • Des « ateliers » :
    Présent seulement lors du Frat de Lourdes, se sont des endroits où les jeunes peuvent aller pour différentes activités, chaque espace ayant sa spécificité. Souvent, des associations présentent leur activités tel le CCFD-Terre solidaire qui dispose d'une permanence à Lourdes..

Le Frat dispose d'un des plus grand chapiteaux d'Europe.

La commission Hand in Frat[modifier | modifier le code]

Elle propose une logistique adaptée afin que les jeunes portant tout types de handicaps vivent le pèlerinage. Il ne s'agit ni d'un Frat spécifique ni d'un groupe à part au sein de celui-ci, les jeunes concernés participent avec les autres à toutes les activités.

Elle permet :

  • de mettre à disposition un hébergement adapté (par exemple des lits dans du bâti à Jambville, chambres adaptées à Lourdes)
  • de faciliter les déplacements des jeunes handicapés par un système de navettes à Jambville et à Lourdes
  • de suivre les temps de célébration dans la basilique Saint Pie X à Lourdes ou sous le grand chapiteau de Jambville dans une zone réservée, facilement accessible, pourvue de chaises et d'un emplacement pour fauteuils.
  • de proposer des carrefours adaptés pour ceux qui le souhaitent
  • d'apporter une aide technique in situ (prêt ou réparation de fauteuils roulants...)
  • d'emmener les jeunes handicapés accompagnés d'un animateur sur le lieu du Frat (car-couchette avec élévateur...).

Hand in Frat prend également en charge les participants blessés pendant le rassemblement.

Les livrets[modifier | modifier le code]

Des livrets sont distribués à l'ensemble des participants (jeunes, animateurs), ils comprennent généralement :

  • pages de présentation : vie au Frat, emploi du temps, plan de Lourdes ou du parc de Jambville
  • des pages pour vivre les différents moments du rassemblement (textes liturgiques, pages spéciales animateurs pour les carrefours et les temps de groupe...)
  • les chants du Frat.

Les sweats[modifier | modifier le code]

Au sein du Frat, il existe des personnes, hommes et femmes, vêtus de sweats de différentes couleurs membres de la grande équipe d'animation, et ce, afin de mieux les identifier.

  • Les sweats bleus (équipe d'animation) : bénévoles qui ont été appelés pour composer l'équipe d'organisation. Ils sont membres de différentes commissions (Liturgie, Carrefour, Témoin, Vie Lourdes/Vie de Village, Logistique : santé, hébergement, transport...). Ils travaillent au moins un an avant le Frat.
  • Les sweats verts (équipes diocésaines) : le délégué diocésain est nommé par son Évêque et choisit son équipe. Ils sont chargés de faire le lien entre l'organisation du Frat et les groupes.
  • Les sweats gris (équipe écoute) : hommes et femmes, laïcs et consacrés, prêtres et séminaristes, ils sont là pour écouter de façon anonyme les personnes qui le souhaitent, et diriger vers des structures si le besoin s'en ressent.
  • Les sweats bordeaux (équipe vocation, couleur créée en 2006) : hommes et femmes d'âges différents engagés dans différents états de vie, parlant de leur vocation, que ce soit dans la vie conjugale, la vie consacrée, la vie sacerdotale… On rencontre cette équipe, au pavillon des vocations à Lourdes avec les délégués aux vocations de chaque diocèse.
  • Les sweats blancs (équipe logistique) : environ 60 jeunes professionnel et étudiants ont la charge de veiller au bon déplacement de tous, sous le chapiteau à Jambville ou dans la basilique Pie X (Lourdes). Ils sont les petites mains au service du Frat et n'hésitent pas à rendre des services au sein des autres équipes dès qu'elles en font la demande (sécurité, décor, vie de village…).
  • Les sweats orange (équipe sécurité) : chargés de la sécurité du rassemblement.
  • Les sweats rouges (équipe communication) : chargés des relations avec la presse, mais aussi de mettre à jour le site internet, de prendre des photos et de les publier, de Frat TV…
  • Les sweats noirs (équipe technique) : ils gèrent la partie technique du rassemblement, que ce soit avec leurs propres moyens ou en relation avec les différents prestataires extérieurs pour lesquels ils se mettent à leur service.

Historique de l'organisation et des effectifs du Fraternel[modifier | modifier le code]

Les origines : plus d'un siècle d'histoire[4].[modifier | modifier le code]

1908 : Le Premier Frat[modifier | modifier le code]

À l'occasion du cinquantième anniversaire des apparitions de la Vierge Marie à Lourdes, deux frères prêtres, les abbés André et Marcel Caillet qui animent le patronage Championnet des paroisses Notre Dame du Rosaire et Sainte Geneviève des grandes Carrières dans le XVIIIème arrondissement de Paris, organisent le premier pèlerinage. Leur souhait est d’emmener en voyage des jeunes âgés de 10 à 20 ans issus du milieu ouvrier pauvre et souvent éloignés de la religion. 21 garçons partiront à Lourdes.

Les Frat du début du XXème siècle[modifier | modifier le code]

Peu à peu, les abbés et les jeunes parlent de ce séjour autour d’eux. Le voyage devient annuel et est proposé à d’autres groupes, d'autres patronages (les « patro ») issus du milieu ouvrier et s'élargissant de plus en plus. Le Frat s'appelle "Voyage Fraternel". La première guerre mondiale interrompt le pèlerinage entre 1915 et 1920 en raison des lourdes détériorations du réseau ferré.

1928, le Frat pour les filles : les Bernadettes[modifier | modifier le code]

En 1924, le "Voyage Fraternel" se mêle au "pèlerinage parisien des écoliers" où des filles sont présentes. Elles demandent à participer au voyage fraternel, ce que la conception de la mixité de l'époque ne permet pas. L'archevêque de Paris, le Cardinal Dubois décide que le Frat alternerait un pèlerinage de filles (années impaires, dirigé par l’abbé Krempff), en alternance avec les garçons (années paires, dirigé par l’abbé Caillet). L’organisation est confiée à l’association des Colonies Fraternelles de la Jeunesse, créée pour l'occasion. Les filles s’appellent les "Bernadettes" [4]

La croissance avant l'arrêt dû à la seconde guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Les Bernadettes rassemblent 1700 jeunes du diocèse de Paris, 500 de Lille, et 700 d'Irlande dès le 2ème voyage des filles. Les garçons rassemblent 1898 jeunes en 1930. Le pèlerinage ne cesse de progresser jusqu'en 1938 où 3000 garçons se rendent à Lourdes. Malheureusement, dès 1940 les trains n'étant plus disponibles, seules 110 filles y parviennent dans des conditions extrêmes en 1943. Le pèlerinage reprendra petit à petit après la guerre[4]

1954, le premier thème du Frat[modifier | modifier le code]

L’année 1954 est l’année mariale, car il y a 100 ans que le Pape Saint Pie IX a proclamé au monde l’immaculée conception de la Vierge Marie120. Pour ce Fraternel, cet anniversaire devient un thème. Pour la première fois, les jeunes vivent un rassemblement dans lequel ils ont des rencontres, des cérémonies et des conférences ayant toutes un lien entre elles. Ils participent également pour la première fois à un jeu scénique dans la ville, ce qui donne un dynamisme au rassemblement. En effet, les jeunes ne sont plus uniquement pèlerins, ils sont actifs par les rencontres intergroupes, par les jeux, les activités et les cérémonies[4].

1958, l'organisation évolue[modifier | modifier le code]

Pour relier l’événement à la vie des paroisses et des aumôneries, un prêtre être nommé responsable pour trois rassemblements et une équipe de bénévoles sera à ses côtés pour l’aider à préparer et animer avant, pendant et après le Fraternel. C'est le début de l'organisation telle que le Frat le vit aujourd'hui[4].

En 1960, des réformes et la création des carrefours[modifier | modifier le code]

Cette année là, la durée du Frat de Lourdes passe de 10 jours à 5 jours pour correspondre davantage aux attentes des jeunes car le Fraternel est en perte de vitesse. Sont créés les "Carrefours" : temps de partage de 8 jeunes autour d'un animateur qui constitue un pilier des Frat modernes[4]. Ceci dit, cela n'empêche pas de voir le Frat réduire ses effectifs : de 2500 en 1960, on passe à 2000 en 1968, 1500 en 1976 jusqu'à 1000 en 1978.

En 1978 le Frat de Lourdes devient mixte.[modifier | modifier le code]

La mixité est devenu une revendication si forte, que les évêques d’Île-de-France propose un grand changement pour le Frat. Celui-ci se déroulera pour les lycéens garçons et filles tous les 2 ans à Lourdes, en alternance avec le nouveau Frat des collégiens.

Le premier Frat des collégiens à Jambville à la Pentecôte 1979 [4][modifier | modifier le code]

Les évêques d’Île-de-France nomment le père Philippe Dumas pour concrétiser le rassemblement mixte de Lourdes, et le père Francis Truptil pour celui de Jambville, dans le parc du château des Scouts et Guides de France. Seuls les diocèses de Paris, Créteil, Nanterre et Saint-Denis répondront à l'appel. Il y aura 1 200 participants.

Désormais, une année sur deux, le Frat se déroule à Jambville pour les 4e/3e les années impaires, et à Lourdes pour les lycéens les années paires.

En 1988, le Frat rassemble les huit diocèses d'Île-de-France[modifier | modifier le code]

Avec les diocèses de Versailles, Pontoise, Meaux, et Évry-Corbeil-Essonne qui choisissent de se joindre au pèlerinage.

Depuis les années 1990, les effectifs du Frat deviennent impressionnants[modifier | modifier le code]

En 1993, le Frat connaît un véritable essor et devient l'un des plus grands rassemblements de jeunes catholiques.

A Jambville : on passe de 2000 jeunes en 1979 pour atteindre 10000 en 1993. Depuis 1996, les chiffres restent identiques aux alentours de 12000 participants.

A Lourdes : on passe de 1500 jeunes en 78 pour atteindre 6000 en 1992, puis 8000 en 1996. Depuis 2006, les chiffres restent identiques aux alentours de 10000 participants, à l'exception de l'année 2008, année du centenaire du Frat où 12000 participants se sont retrouvés à Lourdes.

Historique des thématiques du Fraternel[modifier | modifier le code]

Fraternel 1954 : Année Mariale[modifier | modifier le code]

Fraternel 1958 : Centenaire des apparitions[modifier | modifier le code]

Fraternel 1968 : « tu seras pêcheur d’hommes »[modifier | modifier le code]

Frat 1982 à Lourdes[modifier | modifier le code]

L'animation est assurée par Tri Yann

Frat 1984 à Lourdes[modifier | modifier le code]

L'animation est assurée par des groupes de participants.

Frat 1986 à Lourdes : "Notre Vigile Pascale"[modifier | modifier le code]

L'animation est assurée par le groupe Béthel.

Frat 1988 à Lourdes[modifier | modifier le code]

L'animation est assurée par le groupe Béthel.

Frat 1989 à Jambville[modifier | modifier le code]

L'animation est assurée par Bertrand Bayle.

Frat 1990 à Lourdes : "Dieu l’a ressuscité, nous en sommes tous témoins" (actes 2,32)[modifier | modifier le code]

L'animation est assurée par le groupe Béthel.

Frat 1991 à Jambville : "Unis par le don de l’Esprit"[modifier | modifier le code]

L'animation est assurée par Bertrand Bayle.

Frat 1992 à Lourdes : « Le Frat des Actes »[modifier | modifier le code]

L'animation est assurée par le groupe Béthel. Les « Frateux » reçoivent une petite lanterne qui les conduit à se retrouver 1 an puis 10 ans après pour prier ensemble.

Le retour en région parisienne ne se finit pas comme chaque année à la sortie du train : une immense messe présidée par Mgr Albert Rouet (évêque auxiliaire de Paris, accompagnateur du Frat), et Mgr Lustiger a lieu au Palais Omnisport de Bercy.

Frat 1993 à Jambville :« Réveille en toi le don de Dieu »[modifier | modifier le code]

L'animation est assurée par Bertrand Bayle.

Frat 1994 à Lourdes : « Je vais vous donner un avenir et une espérance » (Jérémie 29-10)[modifier | modifier le code]

L'évêque accompagnateur est Mgr Thomazeau (Versailles), le Prêtre-Responsable est le Père Olivier Ribadeau-Dumas (Paris) de 1992 à 1996

L'animation est assurée par le groupe Béthel.

Au moment où chacun des évêques « défilent » devant les jeunes, l'évêque de Meaux Louis Cornet se met des oreilles de Mickey sur la tête. Le diocèse de Meaux inclut le parc d'attractions Disneyland.

Frat 1995 à Jambville : « Et moi je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »[modifier | modifier le code]

L'évêque accompagnateur est Mgr Soubrier (Paris), le Prêtre-Responsable est le Père Antoine Hérouard (Paris) de 1993 à 1997

L'animation est assurée par le groupe Regard.

Frat 1996 à Lourdes : « Je suis venu pour qu'ils aient la vie et qu'ils l'aient en abondance » (Jean 10,10)[modifier | modifier le code]

L'évêque accompagnateur est Mgr Dubost (Evry),

L'animation est assurée par Laurent Grzybowsky.

Frat 1997 à Jambville : « Soif de vivre, soif de croire »[modifier | modifier le code]

L'évêque accompagnateur est Mgr Pollien (Paris),

L'animation est assurée par le groupe Regard.

Une immense consultation des jeunes conduit à une proclamation d'un texte invitant à l'engagement pour la Paix et à se donner.

Frat 1998 à Lourdes : « L'Esprit viendra sur toi »[modifier | modifier le code]

L'évêque accompagnateur est Mgr de Berranger (Saint-Denis) de 1998 à 2002, le Prêtre-Responsable est le Père Philippe Marsset (Paris) de 1998 à 2002

L'animation est assurée par Laurent Grzybowsky.

Un livre retraçant l'évolution du Frat est sorti : Ce Frat qui a traversé le siècle

Frat 1999 à Jambville : « Tu es mon fils bien-aimé… » (parabole du fils prodigue dans Luc)[modifier | modifier le code]

L'évêque accompagnateur est Mgr Pollien (Paris), le Prêtre-Responsable est le Père Eric Morin (Paris) de 1999 à 2001

L'animation est assurée par le groupe Regard.

Frat 2000 à Lourdes : « Passons sur l'autre rive »[modifier | modifier le code]

Ce 92e Frat réunit 9000 lycéens [5].

L'animation est assurée par Laurent Grzybowsky et Nomade.

Frat 2001 à Jambville : « Confiance, Il t'appelle » (l'aveugle Bartimée)[modifier | modifier le code]

L'évêque accompagnateur est Mgr Pollien (Paris), arrivée d'un Secrétaire Général : Stéphane Lissilour de 2001 à 2008

L'animation est assurée par le groupe Regard.

Frat 2002 à Lourdes : « Tu aimeras… »[modifier | modifier le code]

L'évêque accompagnateur est Mgr de Berranger (Saint-Denis) de 1998 à 2002, le Prêtre-Responsable est le Père Philippe Marsset (Paris) de 1998 à 2002

L'animation est assurée par Sandrine Kohlmann.

Frat 2003 à Jambville : « Et il marchait avec eux » (Les pèlerins d'Emmaüs)[modifier | modifier le code]

L'évêque accompagnateur est Mgr Daucourt (Nanterre) de 2003 à 2009, le Prêtre-Responsable est le Père Albert Gambart (Paris) de 2003 à 2007

L'animation est assurée par le groupe Agapê. Les « Frateux » reçoivent le passeport pour l'espérance.

Frat 2004 à Lourdes :« Sois mon rocher »[modifier | modifier le code]

L'évêque accompagnateur est Mgr Dubost (Evry) de 2004 à 2008, le Prêtre-Responsable est le Père Thierry Faure (Paris) de 2004 à 2008

L'animation est assurée par le groupe Nomade. Les « Frateux » reçoivent un galet avec inscrit un mot indiquant ce qui avait été vécu.

Frat 2005 à Jambville : « Tous appelés au nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit »[modifier | modifier le code]

L'animation est assurée par le groupe Agapê. Les « Frateux » reçoivent une croix en pendentif.

Frat 2006 à Lourdes : « Par Jésus-Christ, soyons lumières pour le Monde » (la Transfiguration)[modifier | modifier le code]

L'événement a lieu du 8 au 13 avril[6].

L'animation est assurée par Sandrine Kohlmann et John Featherstone. Les « Frateux » reçoivent une carte « lumineuse » avec une prière écrite.

La Passion de Jésus de l'équipe de Ménilmontant est montée devant les jeunes. Chaque diocèse est identifié par un vitrail.

Les huit évêques d'Île-de-France participent au Frat pour fêter les quarante ans de la création des diocèses franciliens[6].

Frat 2007 à Jambville: « Je vous appelle mes amis » (Jean, 15,9-17)[modifier | modifier le code]

Le chapiteau du Frat 2007

L'animation est assurée par le groupe P.U.S.H. (Pray Until Something Happens). Les « Frateux » reçoivent une image du Christ d'Arcabas avec une prière au dos.

Frat 2008 à Lourdes : « La Sainteté, chemin de bonheur… »[modifier | modifier le code]

L'événement réunit 12 000 lycéens du 23 au 26 avril[7].

L'animation est assurée par le groupe Regard. Les « Frateux » reçoivent une croix du Frat en pendentif.

Le groupe Scèn'Epi joue la vie de François d'Assise devant les jeunes.

Pour la première fois les frères de la communauté de Taizé sont invités.

Frat 2009 à Jambville : « Je te choisis » (Ac 9)[modifier | modifier le code]

Le chapiteau du Frat 2009

Le Prêtre-Responsable est le Père Sallé de Chou (Nanterre) de 2009 à 2013, le Secrétaire Général est Raphaël Arenou depuis 2008

Le Frat réunit 12 000 collégiens du 29 mai au 1er juin[8].

L'animation est assurée par le groupe P.U.S.H. (Pray Until Something Happens). Les « Frateux » reçoivent un livre des Actes des Apôtres, édition « spéciale Frat ».

Chaque diocèse est identifié par une bande de tissu de couleur différente, où figure le nom des groupes présents. Ces bandes de tissus représentent différents chemin (cf. le thème sur le Chemin de Damas de Paul) et sont croisées au début de la cérémonie, pour symboliser la rencontre entre les différents diocèses.

Frat 2010 à Lourdes : « Seigneur, apprends nous à prier » (Luc 11- 1.4)[modifier | modifier le code]

L'évêque accompagnateur est Mgr Santier (Créteil) de 2010 à 2016, le Prêtre-Responsable est le Père Augustin Deneck (Paris) de 2010 à 2014

Le Frat réunit 8 000 lycéens du 21 au 25 avril[9].

L'animation est assurée par le groupe Agapê. Les « Frateux » reçoivent une croix du Frat en pendentif, fabriquée à Jérusalem.

Les « Frateux » forment une immense croix à 10 000, chaîne fraternelle de prière, sur le parvis de la basilique du Rosaire à Lourdes.

Chaque diocèse est identifié par un grand cierge, identique au cierge pascal, et coloré selon la couleur distinctive de chaque diocèse (bleu-ciel pour le 92, rouge pour le 95, entre autres).

Frat 2011 à Jambville : « Qu'as-tu à donner »[modifier | modifier le code]

L'évêque accompagnateur est Mgr de Dinechin (Paris) de 2011 à 2015,

Le Frat rassemble 11 000 collégiens[10].

L'animation est assurée par le groupe Glorious. Les « Frateux » reçoivent un bracelet « Cinq pains + deux poissons, à la puissance de l'Amour ». Était aussi disponible à l'horeb quelques croix des frat 2005 / 2008 / 2010 ainsi que des dizainiers.

Les « Frateux » forment un immense « FratMob » à 12 000 sous le chapiteau avec trois mots en langue des signes appris en carrefour (donner, recevoir, partager).

Frat 2012 à Lourdes : « Quelle joie de te rencontrer ! »[modifier | modifier le code]

L'animation est assurée par le groupe Alegria.

Les « Frateux » forment un immense « FratMob » à 10000 sur le parvis de la basilique du Rosaire et sur son prolongement. Ce FratMob se fait sur l'hymne du Frat 2012, Alegria mon âme, et les gestes ont été appris lors du dernier rassemblement dans la basilique Saint-Pie-X, après les avoir vu effectués par le groupe d'animation tout au long du Frat lors des rassemblements dans la basilique.

Il se poursuit par la formation de nombreux dizainiers (les frateux se réunissent en cercle à 10). Les « Frateux » réalisent un immense lavement des pieds à 10000 sous la basilique Saint-Pie-X par groupe de 10.

Les « Frateux » ont également collecté des chaussettes afin de les offrir à une association. Ils reçoivent un dizainer (en lien avec le thème des sanctuaires « Avec Bernadette, prier le chapelet »).

Frat 2013 à Jambville :« Porteurs d'espérance »[modifier | modifier le code]

Thème inspiré de la guérison du paralytique (Marc 2,1-12).

Le Frat rassemble 11 000 jeunes du 17 au 20 mai.

L'animation est assurée par le groupe Glorious. Les « Frateux » reçoivent un bracelet en tissu bleu « Porteurs d'espérance ». Était aussi disponibles à l'horeb des dizainiers métalliques.

Les « Frateux » ont collecté environ 4 tonnes de bouchons à l'association bouchons d'amour qui recycle ces derniers afin d'acheter des fauteuils roulants.

Des gros ballons aux couleurs des huit diocèses sont accrochés à huit mâts du chapiteau de Jambville. Ils sont montés lors de la célébration d'accueil, et descendus lors de la célébration d'action de grâce.

Le père Jean Baptiste Sallé de Chou, vicaire de l'ensemble pastoral Saint Jean-Baptiste Saint-Louis-Bienheureuse-Isabelle à Neuilly-sur-Seine (diocèse de Nanterre) quitte ses fonctions de responsable du Frat de Jambville assurées depuis six ans.

Frat 2014 à Lourdes : « Je suis le pain donné pour la Vie »[11][modifier | modifier le code]

Il rassemble 10 390 jeunes[12] du 13 au 16 avril[11].

Des chanteurs, sympathisants du Frat qui formeront un orchestre nommé « Fraternel » pour l'animation liturgique[13],[14]. Des jeunes issus des huit diocèses d'Ile-de-France seront sélectionnés pour chaque Frat de Lourdes.

Les « Frateux » reçoivent une croix du Frat en bois, lors de la messe des rameaux. Chaque groupe venant au Frat a son propre signe distinctif.

Durant le Frat de Lourdes 2014, les « Frateux » pourront assister au « Frat en scène », une représentation de films, de comédies musicales, de spectacles ou de musiques connues comme Je m'appelle Bernadette, D'une seule voix, Enfants valises, Jonas, Supersister, Thérèse, Essentciel, Aquero, Les Guetteurs, Victoria Picone ou encore Hopen.[15]

Le Frat possède une boutique en ligne.

Frat 2015 à Jambville : « Une Force est sortie de moi ! »[modifier | modifier le code]

Le Prêtre-Responsable est le Père Chistophe Alizard (Paris) de 2015 à 2019

Le Frat rassemblé 12 000 jeunes du 22 au 25 mai[16],[17].

L'animation est assurée par le groupe Glorious. Les « Frateux » reçoivent un bracelet avec les cinq temps forts vécus. Étaient aussi disponibles à l'Horeb des dizainiers métalliques.

Les jeunes devaient récolter des bouchons d'amour pour l'association du même nom, qui recycle ces derniers afin de permettre l'éducation des chiens de personnes handicapés.

Frat 2016 à Lourdes :« À la recherche de Sa paix ! »[modifier | modifier le code]

Le Prêtre-Responsable est le Père Yves-Arnaud Kirchhof (Créteil) de 2016 à 2020

Le thème est lié à une des annonces par le Christ de sa Passion dans l'Evangile selon Saint Jean (Jean 14,27-31a).

Le Frat rassemble 10 204 jeunes, du 26 au 29 avril.

L'animation est assurée par le groupe Le Fraternel.

Les participants se sont vus offrir des croix en bois d'olivier reprenant celle du Frat. Celles-ci proviennent de l'artisanat chrétien de Bethléem, une manière de soutenir les chrétiens d'Orient. Ces derniers sont également objets d'un chant proposé par Grégory Turpin ("Chrétiens D'orient" inspirée de son voyage en Irak) lors de « Frat en scène ».

De nombreux souvenirs étaient proposés notamment des sweats au couleurs du Frat ainsi que des disques.

Le Frat 2016 est le dernier dont Mgr Michel Santier, évêque de Créteil soit l’aumônier.

Les Frateux devaient collecter des vêtements en faveur de l'association « le Relais » qui en collecte et en recycle, créant ainsi des emplois viables d'insertion pour des personnes en difficulté. Ces dernières se voient également proposer des formations. L'association crée en moyenne cinq emplois par semaine

Frat 2017 à Jambville :"Souffle sur eux et qu'ils vivent" (Ez 37,9)[modifier | modifier le code]

L'évêque accompagnateur est Mgr Aumônier (Versailles) depuis 2017,

Avec le thème, on souhaite faire (re)découvrir la puissance de l'Esprit Saint.

L'animation est assurée par le groupe Glorious.

Le FRAT est marqué par 13 baptêmes, où les jeunes sont aspergés d'haut en étant mouillé jusqu'au genoux.

Frat 2018 à Lourdes : "Sois sans crainte, Il t'appelle"[modifier | modifier le code]

L'évêque accompagnateur est Mgr Jachiet (Paris) depuis 2018

L'animation sera assurée par le groupe Le Fraternel formé par des jeunes de tous les diocèses d'Ile de France.

Frat 2019 à Jambville[modifier | modifier le code]

Le FRAT 2019 aura lieu à Jambville. Le thème sera dévoilé lors du FRAT 2018 à Lourdes.

Albums musicaux[modifier | modifier le code]

Des albums musicaux ont été produits à partir des enregistrements des événements :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]