Francina Armengol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Francina Armengol
Illustration.
Francina Armengol, en 2015.
Fonctions
Présidente des Îles Baléares
En fonction depuis le
(3 ans, 2 mois et 16 jours)
Gouvernement Armengol
Législature IXe
Coalition PSIB-PSOE-MÉS
Prédécesseur José Ramón Bauzà
Secrétaire générale du Parti des socialistes
des Îles Baléares-PSOE
En fonction depuis le
(6 ans, 6 mois et 23 jours)
Président Teresa Riera
Prédécesseur Francesc Antich
Porte-parole du groupe PSIB-PSOE
au Parlement des Îles Baléares

(4 ans et 11 jours)
Législature VIIIe et IXe
Prédécesseur Antoni Diéguez
Successeur Pilar Costa
Présidente du conseil insulaire de Majorque

(3 ans, 11 mois et 18 jours)
Législature VIIe
Coalition PSIB-PSOE-UM-BpM
Prédécesseur Maria Antònia Munar
Successeur Maria Salom
Biographie
Nom de naissance Francesca Lluch Armengol
i Socías
Date de naissance (47 ans)
Lieu de naissance Inca (Espagne)
Nationalité Espagnole
Parti politique PSOE
Diplômée de université de Barcelone
Profession Pharmacienne

Francina Armengol
Présidents des Îles Baléares

Francesca Lluch Armengol i Socías, dite Francina Armengol, née le à Inca, est une femme politique espagnole, membre du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE).

Elle est secrétaire générale du Parti des socialistes des Îles Baléares-PSOE (PSIB-PSOE) depuis 2012 et présidente des Îles Baléares depuis 2015.

Biographie[modifier | modifier le code]

Un parcours de pharmacienne[modifier | modifier le code]

Fille de Jaume Armengol, pharmacien et maire d'Inca entre 1991 et 1995, elle étudie la pharmacie à l'université de Barcelone. Elle y obtient sa licence en 1995 et commence à travailler dans l'officine de son père.

En parallèle, elle suit une formation complémentaire en dermopharmacie, puis suit des études de droit à l'université ouverte de Catalogne (UOC).

Nommée secrétaire aux Femmes du PSIB-PSOE et vice-secrétaire générale de la Fédération socialiste de Majorque-PSOE (FSM-PSOE) en 1997, elle renonce à sa vie professionnelle deux ans plus tard.

Des débuts rapides en politique[modifier | modifier le code]

À l'occasion des élections autonomiques du , elle postule en deuxième position de la liste PSIB-PSOE sur Majorque. Elle est alors élue députée au Parlement des Îles Baléares et au conseil insulaire de Majorque. Elle est ensuite désignée secrétaire de la commission des Affaires sociales et porte-parole suppléante du groupe socialiste.

En 2000, elle est portée au secrétariat général de la FSM-PSOE et abandonne à cette occasion la commission exécutive de la fédération régionale.

Cadre du groupe parlementaire[modifier | modifier le code]

Réélue députée au cours du scrutin autonomie du , elle conserve ses fonctions de porte-parole suppléante. Toutefois, le , à la suite de l'élection de Francesc Antich au Congrès des députés, elle devient porte-parole du groupe PSIB-PSOE et membre titulaire de la députation permanente.

Présidente du conseil de Majorque[modifier | modifier le code]

Pour les élections du , elle est la chef de file des socialistes au conseil insulaire de Majorque. Bien qu'elle se classe deuxième avec 30,2 % des voix et 11 élus sur 33, elle passe un accord avec l'Union majorquine (UM) et le Bloc pour Majorque (BpM). Le 7 juillet, Francina Armengol est investie à 35 ans présidente du conseil insulaire. Elle est la première socialiste à occuper ce poste.

Chef de l'opposition régionale[modifier | modifier le code]

Elle perd sa majorité au cours de l'élection du avec 23,6 % des voix qui ne lui laissent que 10 élus, quand le Parti populaire en totalise 19. Les socialistes ayant également perdu le gouvernement régional, elle est choisie pour prendre la suite d'Antich, candidat au Sénat, à la tête de l'opposition. Ainsi le , deux jours après avoir laissé la présidence du conseil insulaire, elle retrouve les responsabilités de porte-parole du groupe PSIB-PSOE.

Au cours du XIIe congrès du Parti des socialistes des Îles Baléares-PSOE, elle est élue le secrétaire générale, par 67,1 % des voix contre Carles Bona[1]. Elle entre en fonction dès le lendemain.

Elle s'impose lors des primaires ouvertes aux sympathisants pour la désignation du chef de file aux élections régionales de mai 2015, organisées le , en remportant 6 648 voix et 54,6 % des suffrages, face à l'ancienne maire de Palma Aina Calvo[2].

Présidente des Îles Baléares[modifier | modifier le code]

Au cours du scrutin du , le PSIB-PSOE se contente de 18,9 % des voix et 14 députés sur 59. Parallèlement, le Parti populaire du président sortant José Ramón Bauzà s'effondre avec seulement 20 parlementaires. La gauche étant majoritaire, elle entreprend de négocier avec les autonomistes insulaires de Plus pour Majorque, de Plus pour Minorque et les alternatifs de Podem.

Les discussions ayant abouti positivement, Francina Armengol est investie présidente des Îles Baléares par le Parlement le 30 juin suivant, par 34 voix pour, 22 voix contre et 3 abstentions[3]. Elle est alors la première femme à diriger l'archipel.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(es)/(ca) Cet article est partiellement ou en totalité issu des articles intitulés en espagnol « Francina Armengol » (voir la liste des auteurs) et en catalan « Francina Armengol Socías » (voir la liste des auteurs).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]