Aller au contenu

Frédéric Zgainski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Frédéric Zgainski
Illustration.
Frédéric Zgainski en 2022.
Fonctions
Conseiller municipal de Cestas
En fonction depuis le
(10 ans, 2 mois et 19 jours)
Élection 30 mars 2014
Réélection 28 juin 2020
Maire Pierre Ducout
Conseiller communautaire de Jalle Eau Bourde
En fonction depuis le
(10 ans, 2 mois et 19 jours)
Élection 30 mars 2014
Réélection 28 juin 2020
Président Pierre Ducout
Député français

(1 an, 6 mois et 4 jours)
Élection 19 juin 2022 (suppléant)
Circonscription 7e de Gironde
Législature XVIe (Cinquième République)
Groupe politique DEM
Prédécesseur Bérangère Couillard
Successeur Bérangère Couillard
Biographie
Date de naissance (51 ans)
Lieu de naissance Lyon (France)
Nationalité Française
Parti politique MoDem (depuis 2007)
Diplômé de Mines de Nantes
Université de Nancy
Profession Chef d'entreprise

Frédéric Zgainski, né le à Lyon, est un homme politique français, membre du MoDem. Il est suppléant de la députée Bérangère Couillard dans la septième circonscription de la Gironde.

Frédéric Zgainski est né le [1] à Lyon, d'un père professeur. Son grand-père était un mineur polonais[2].

Diplômé de l'École des Mines de Nantes et de l'Institut d'administration des entreprises de l'Université de Nancy, il est président d'une société de conseil et d'une société spécialisée dans la conception, l’installation et la maintenance d’équipements utilisés pour le tri et le conditionnement des déchets[1].

Carrière politique

[modifier | modifier le code]

Encarté au MoDem depuis la création du parti, Frédéric Zgainski est investi à la tête de la liste « Construisons ensemble Cestas 2020 » pour les élections municipales de 2014. Les résultats de la liste d'opposition, soutenue par l'UMP, l'UDI et le Modem, lui permettent d'être élu conseiller municipal de Cestas, puis conseiller communautaire de Jalle Eau Bourde[1],[3],[4].

Lors des élections municipales de 2020, il mène la liste « Demain Cestas » soutenue par LREM et le MoDem. Les résultats obtenus lui permettent d'enchainer un second mandat de conseiller municipal d'opposition et de conseiller communautaire[2],[5].

Lors des élections législatives de 2022 en Gironde, Frédéric Zgainski est le suppléant de Bérangère Couillard, candidate victorieuse à sa réélection dans la 7e circonscription[6]. À la suite de la nomination de Bérangère Couillard dans le gouvernement Élisabeth Borne, le , Frédéric Zgainski devient député de la 7e circonscription de la Gironde[7],[8],[9]. Il prend ses fonctions le [10].

Député de la Gironde (août 2022 - février 2024)

[modifier | modifier le code]

Il rejoint le groupe démocrate, MoDem et indépendants[11].

Le 17 janvier 2023, dans le cadre des débats entourant la réforme des retraites, sa permanence est vandalisée par le groupe d'extrême droite Action directe identitaire, déjà responsable de plusieurs dégradations à Bordeaux[12]. Les slogans « Jeunes au boulot, boomers en thalasso » et « La jeunesse avant l'arthrite » sont tagués sur les murs, tandis que l'Association de solidarité avec tous les immigrés de Pessac est ciblée la même nuit[12]. Selon le député, sa permanence aurait déjà été visée par ce même groupe un mois auparavant, au sujet du 49.3, et ces attaques seraient alimentées par le Rassemblement national qui dément tout lien avec le groupuscule[12],[13].

Une troisième série de tags d'extrême droite a lieu en mars 2023, touchant trois permanences dans l'agglomération de Bordeaux dont celle de Frédéric Zgainski[14],[15].

En août 2023, le député s'oppose à la construction d'une piscine à vagues pour surfeurs par la commune de Canéjean et apporte son soutien aux recours en justice des associations écologistes opposées à ce projet[16].

En décembre 2023, il vote en faveur de la "loi immigration", soutenue par Renaissance, le Mouvement Démocrate et Horizons ainsi que p[17]ar Les Républicains et le Rassemblement national[18].

En février 2024, Bérangère Couillard reprend ses fonctions de députée et Frédéric Zgainski redevient donc son suppléant[19]. Suite à la dissolution de l'Assemblée nationale en juin, il se présente à nouveau comme suppléant aux côtés de la candidate de la majorité présidentielle[20].

Vie privée

[modifier | modifier le code]

Frédéric Zgainski est marié et a deux enfants, il habite à Gazinet sur la commune de Cestas[2].

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. a b et c « LES ELUS DE LA LISTE », sur Construisons ensemble Cestas 2020, (consulté le ).
  2. a b et c « Les Elus », sur Demain Cestas (consulté le ).
  3. L. B, « Partisans du renouveau », Sud Ouest,‎ (ISSN 1760-6454, lire en ligne, consulté le ).
  4. « La liste centre et droite s’attaque au « patriarche » », sur SudOuest.fr, Sud Ouest (consulté le ).
  5. Fanny Laison, « Municipales à Cestas : Frédéric Zgainski investi par LREM et le Modem », Sud Ouest,‎ (ISSN 1760-6454, lire en ligne, consulté le ).
  6. Christophe Loubes, « Législatives en Gironde : Bérangère Couillard veut « aller dans la continuité de ce qu’elle a commencé en 2017 » », Sud Ouest,‎ (ISSN 1760-6454, lire en ligne, consulté le ).
  7. « Remaniement : la Girondine Bérangère Couillard et la Landaise Geneviève Darrieussecq nommées au gouvernement », sur Rue89Bordeaux, (consulté le ).
  8. « Vingt et un députés en renfort pour Renaissance », sur LEFIGARO, (consulté le ).
  9. Stagiaire VA, « Pourquoi la majorité présidentielle va bénéficier du renfort de 21 nouveaux députés », sur Valeurs actuelles, (consulté le ).
  10. Composition de l'assemblée.
  11. Modifications à la composition des groupes.
  12. a b et c « Gironde : la permanence du député MoDem Frédéric Zgainski dégradée », sur Le Figaro, (consulté le )
  13. « Gironde : des tags sur la permanence d’un député et sur les locaux d’une association d’aide aux immigrés à Pessac, des plaintes déposées », sur SudOuest.fr, (consulté le )
  14. « Réforme des retraites : en Gironde, trois permanences de députés dégradées dans la nuit », sur SudOuest.fr, (consulté le )
  15. « «On a aussi notre liberté de vote» : la réponse des députés girondins cibles des opposants à la réforme des retraites », sur Le Figaro, (consulté le )
  16. « Vague artificielle de Canéjan : le député Frédéric Zgainski dénonce "une aberration" - France Bleu », sur ici par France Bleu et France 3, (consulté le )
  17. Assemblée nationale, « Analyse du scrutin n°3213 », sur Assemblée nationale (consulté le )
  18. Simon Barthélémy, « Loi immigration : ces parlementaires girondins qui ont voté avec l'extrême droite », sur Rue89Bordeaux, (consulté le )
  19. « Cestas : les deux dernières médailles remises par le « député » Frédéric Zgainski », sur SudOuest.fr, (consulté le )
  20. « Législatives 2024 : retrouvez tous les candidats de la majorité présidentielle en Gironde », sur actu.fr, (consulté le )

Liens externes

[modifier | modifier le code]