Loïc Prud'homme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Prud'homme.

Loïc Prud'homme
Illustration.
Loïc Prud'homme en 2017.
Fonctions
Député français
En fonction depuis le
(2 ans, 3 mois et 24 jours)
Élection 18 juin 2017
Circonscription 3e de la Gironde
Législature XVe (Cinquième République)
Groupe politique FI
Prédécesseur Noël Mamère
Biographie
Date de naissance (50 ans)
Lieu de naissance Bègles (France)
Nationalité Français
Parti politique FI
Profession Technicien à l'INRA

Loïc Prud'homme, né le à Bègles, est un homme politique français.

Membre de La France insoumise, il est élu député dans la 3e circonscription de la Gironde lors des élections législatives de 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Après un début de parcours professionnel dans le privé, Loïc Prud'homme devient technicien à l'Institut national de la recherche agronomique, organisme public chargé des travaux sur l'alimentation et l'agriculture. Il est spécialisé en sciences du sol (érosion et propriétés hydriques) puis sur le cycle des éléments minéraux, en particulier le phosphore[1].

Engagements politiques[modifier | modifier le code]

À l'élection présidentielle de 2012, il mène campagne pour le Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon, convaincu par sa capacité à « faire la jonction entre les questions sociales et environnementales »[1].

Aux élections municipales de 2014, la liste « Pour Villenave-d'Ornon : la gauche, la vraie » sur laquelle il est en cinquième position[2], obtient un élu d'opposition[3] au conseil municipal de Villenave-d'Ornon[4].

Loïc Prud'homme est candidat aux législatives en Gironde, dans la troisième circonscription de la Gironde, précédemment détenue par Noël Mamère. Il arrive en deuxième position à l'issue du premier tour, le 11 juin 2017, avec 19,02 % des suffrages, loin derrière Marik Fetouh, candidat de La Rem qui obtient 33,77 % des suffrages. Au second tour, le , il est élu député sous les couleurs de La France insoumise. Il bat de 131 voix (0,40 %) son adversaire, Marik Fetouh, adjoint au maire de Bordeaux[5],[6]. Il s'agit de son premier mandat électif[7],[8],[9]. Il est le seul élu de La France insoumise en région Nouvelle-Aquitaine[10].

Loïc Prud'homme prend position pour les causes écologistes, et entend par exemple défendre la sauvegarde des zones naturelles face aux projets immobiliers[8]. Il est également engagé pour la sauvegarde des services publics, notamment un service public ferroviaire du fret et du transport voyageurs. Pour cela il défend la sauvegarde de la gare de triage d'Hourcade à Bègles[11].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Né à Bègles, il habite la ville voisine de Villenave-d'Ornon. Après un début de parcours professionnel dans le privé, il devient technicien à l'Institut national de la recherche agronomique (INRA)[12] en 1999. Il est aussi militant associatif[13] et syndical. Il est père d'un garçon né en 2002 nommé Lilian.

Vie politique[modifier | modifier le code]

Il est membre de la Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire, de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques, et membre suppléant du Conseil national de la transition écologique. Il est vice-président du groupe d'amitié France-Cuba.

Il est vice-président et co-rapporteur d'une mission d'information parlementaire sur l'état qualitatif et quantitatif de la ressource en eau en France[14].

De mars à septembre 2018, il préside une commission d'enquête parlementaire sur l’alimentation industrielle : qualité nutritionnelle, rôle dans l’émergence de pathologies chroniques, impact social et environnemental de sa provenance[15]. Le rapport de cette commission a abouti en février 2019 à l'adoption d'une loi, initialement destinée à protéger la population contre la malbouffe, mais largement amputée par la majorité présidentielle (LREM). En effet, ne reste comme mesure principale que l'affichage du Nutri-score sur la publicité. L'association foodwatch dénonce la suppression d'un article prévoyant l'interdiction de la publicité et du marketing à destination des enfants pour leur donner envie de manger des aliments trop sucrés, trop gras et/ou trop salés[16].

Il soutient le mouvement des Gilets jaunes et participe régulièrement aux manifestations. Le , après avoir participé à Bordeaux à une manifestation et qu'il était en train de la quitter, il est blessé à une oreille par un coup de matraque porté par un policier[17]. Suite au dépôt de plainte auprès de l’Inspection générale de la police nationale le préfet Didier Lallement réplique rapidement sur le compte Twitter de la préfecture : les forces de l’ordre « ont correctement fait leur travail [...]. Je les soutiens totalement », écrit-il[18]. Dans une réponse à ces faits, devant l'Assemblée nationale, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner oppose une autre version des faits, et reproche au député d'avoir « provoqué » les policiers. Pour protester contre cette caution gouvernementale donnée aux violences policières, le groupe de la France insoumise quitte l'hémicycle[19]. Finalement le préfet Lallement, réputé pour avoir géré avec poigne les manifestations des Gilets jaunes, est nommé le 20 mars 2019 préfet de police de Paris[20]. Loïc Prudhomme et Jean-Luc Mélenchon critiquent ce choix du gouvernement, faisant suite aux pillages des Champs Élysées, lors de l'acte XVIII des Gilets jaunes[21],[22].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Sébastien Billard et Anne Crignon, « Un député en guerre contre la malbouffe : 10 choses à savoir sur Loïc Prud’homme », L'Obs,‎ (lire en ligne, consulté le 27 septembre 2018)
  2. « Qui sont les députés de La France insoumise ? », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  3. Ministère de l'Intérieur, « Résultats des élections municipales et communautaires 2014 », sur Ministère de l'Intérieur (consulté le 22 juin 2017)
  4. Patrick Bouillot, ancien maire intérimaire PS de Villenave d'Ornon de 1994 à 1995, est actuellement conseiller municipal d'opposition suite à son retour aux dernières municipales de mars 2014 en tête de liste Front de Gauche.
  5. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 19 mai 2018).
  6. Arthur Berdah, « Un adjoint d'Alain Juppé rallie Emmanuel Macron », sur Le Figaro,
  7. Thomas Coignac et Yves Maugue, « Législatives en Gironde : tout ce qu'il faut savoir sur la 3e circonscription (Bordeaux-Bègles-Talence-Villenave) », avec carte de la circonscription, sur France Bleu Gironde,
  8. a et b Arnaud Carré, « Législatives : qui est Loïc Prud'homme, le nouveau député (FI) de la 3e circonscription de Gironde », sur France Bleu, (consulté le 23 août 2017)
  9. Christine Le Hesran, « Législatives Gironde : un député France Insoumise Loïc Prud'homme pour la 3e circonscription », sur France 3 Aquitaine,
  10. America Lopez, « Législatives : Loïc Prud'homme est le seul député France insoumise en Aquitaine », sur France 3 Aquitaine,
  11. Assemblée Nationale, « Question n°5008 - Assemblée nationale », sur questions.assemblee-nationale.fr (consulté le 26 septembre 2018)
  12. « INRA Bordeaux-Aquitaine à Villenave-d'Ornon (domaine de La Grande Ferrade) ; laboratoire ISPA (Interaction Sol Plante Atmosphère) ; équipe BIONUT (Biogéochimie des nutriments) », sur bordeaux-aquitaine.inra.fr (consulté le 24 août 2017)
  13. Eva Wittenberg, « À l’INRA on roule récup-vécolo », sur master-developpementdurable-agen.blogspot.fr,
  14. Assemblée Nationale, « Mission d'information sur la ressource en eau - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 26 septembre 2018)
  15. Assemblée Nationale, « Commission d’enquête sur l’alimentation industrielle : qualité nutritionnelle, rôle dans l’émergence de pathologies chroniques, impact social et environnemental de sa provenance - Assemblée nationale », (tome I : rapport de 231 p. ; tome II : comptes-rendus des 40 auditions en 588 p.), sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 26 septembre 2018)
  16. « L’Assemblée adopte une proposition de loi de LFI sur la malbouffe considérablement amputée », (article comprenant des liens vers la proposition de loi et le texte adopté), sur liberation.fr, (consulté le 23 février 2019)
  17. Sylvia Zappi, « LFI dénonce le matraquage du député Loïc Prud'homme par les forces de l’ordre », sur Le Monde, (consulté le 5 mars 2019).
  18. « Frappé par la police, le député Prud’homme demande la démission du préfet de Gironde », (dont vidéo de la scène de l’altercation), sur rue89bordeaux.com, (consulté le 7 mars 2019)
  19. « Gilets jaunes. Christophe Castaner répond aux critiques sur le matraquage d’un élu de la France Insoumise », sur ouest-france.fr, (consulté le 7 mars 2019)
  20. « Didier Lallement, préfet à poigne qui s'est colleté aux "gilets jaunes" à Bordeaux », sur nouvelobs.com, (consulté le 18 mars 2019)
  21. « Les Gilets jaunes bannis de Pey Berland, le préfet de Gironde muté à Paris », sur rue89bordeaux.com, (consulté le 18 mars 2019)
  22. « Le préfet de police de Paris Michel Delpuech remplacé par Didier Lallement », sur leparisien.fr, (consulté le 18 mars 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]