Fondation Groupe France Télévisions

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fondation France Télévisions
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Forme juridique
Siège social
Boulogne-Billancourt (64 avenue Jean-Baptiste Clément, 92100)Voir et modifier les données sur Wikidata
Pays
Organisation
Organisation mère
Affiliation
Site web

La Fondation France Télévisions, a été lancée le 5 février 2007 par Patrick de Carolis ayant pour action de prolonger, sur le terrain, les efforts des antennes en matière d’accès à la culture, de pédagogie et de découverte. Prorogée en 2012, la Fondation entre en 2017 dans sa 3e mandature avec pour objectif l'initiation et la préparation aux métiers de l'audiovisuel et du numérique en direction de publics empêchés.

Historique[modifier | modifier le code]

La Fondation France Télévisions, est une fondation lancée le 5 février 2007 par Patrick de Carolis ayant pour action de prolonger, sur le terrain, les efforts des antennes en matière d’accès à la culture, de pédagogie et de découverte. Elle remplit sa mission de service public au profit des populations en difficulté (personnes âgées, handicapées, emprisonnées, défavorisées, etc.) et des jeunes, dans les écoles primaires, les collèges, les lycées, les quartiers. Les membres fondateurs de la Fondations sont France Télévisions ainsi que France Télévisions Publicité et Multimédia France Productions, filiales du Groupe.

En 2017, la Fondation est prorogée pour une durée de 3 ans avec pour objectif de définir son action au plus près de l’activité du Groupe France Télévisions. Désormais adossée à France Télévisions et France Télévisions Publicité, ses membres fondateurs, la Fondation a pour volonté de développer et de mettre en avant le mécénat de compétences des collaborateurs du Groupe.

Toujours au service de la cohésion sociale et de l'égalité des chances pour les jeunes empêchés, la Fondation a pour objet d'apporter son soutien à des organismes ou à des actions qui permettent à ces jeunes de s'initier ou de se préparer aux métiers de l'audiovisuel et du numérique. Les actions de la Fondation s'attachent ainsi à un public allant des enfants aux jeunes adultes de 25 ans, empêchés en raison de leur environnement social, économique, géographique, d'un handicap physique ou mental, de leur mise sous protection judiciaire de la jeunesse[1], d'une hospitalisation...

Afin de refléter ces différents changements et promouvoir le développement du mécénat de compétences au sein du Groupe France Télévisions, la Fondation devient « Fondation Groupe France Télévisions ».

Les acteurs[modifier | modifier le code]

La Présidente-Directrice Générale de France Télévisions, Delphine Ernotte Cunci siège également à la présidence de la Fondation. Nilou Soyeux, Directrice de la communication du groupe audiovisuel public, est la vice-présidente de la Fondation.

Le conseil d'administration de la Fondation est composé de huit membres de France Télévisions et du Groupe France Télévisions :

  • Frédéric Bonnard, directeur de France Télévisions Éditions Numériques,
  • Caroline Got, directrice exécutive de France 2,
  • Bruno Le Dref, délégué régional de France 3 Provence-Alpes,
  • Tiphaine De Raguenel, directrice des activités jeunesse de France Télévisions et Directrice de l’antenne de France 4,
  • Arnaud Lesaunier, directeur Général délégué aux ressources humaines et à l’organisation de France Télévisions,
  • Jérôme Cathala, directeur chargé du projet Info 2015, Directeur des relations et coopérations internationales,

de six personnalités qualifiées :

  • Yann Arthus-Bertrand, photographe, président fondateur de la Fondation GoodPlanet,
  • Mercedes Erra, présidente Exécutive Euro RSCG Worldwide, Directrice Générale d’Havas, Présidente du Conseil d'administration de l'Établissement public du Palais de la Porte Dorée,
  • Mathieu Gallet, président-directeur général du Groupe Radio France,
  • Jean-Marc Merriaux, directeur général de Canopé
  • Laurent Solly, directeur général de Facebook France / Europe du Sud,
  • Zahia Ziouani, directrice artistique de l’Orchestre Symphonique Divertimento,

et de deux personnalités représentantes du personnel :

  • Marc Chauvelot, élu du personnel, Secrétaire du Comité de groupe France Télévisions,
  • Jean-Michel Seybald, élu du personnel, Membre du Comité de groupe, France Télévisions

L'action de la fondation[modifier | modifier le code]

La Fondation France Télévisions a une activité de mécénat, c'est-à-dire une action au bénéfice de l’intérêt général, à but non lucratif. Elle intervient dans les projets à dimension pédagogique au travers desquels les jeunes bénéficiaires s'impliquent et participent de manière significative.

Les missions de la Fondation sont les suivantes [modifier | modifier le code]

  • Favoriser l’initiation et l’accès aux métiers de l’audiovisuel et du numérique, au service de la cohésion sociale et de l’égalité des chances pour les jeunes fragilisés,
  • Soutenir et produire des actions en direction des jeunes empêchés pour des raisons sociales, économiques, géographiques, sous protection judiciaire de la jeunesse, souffrant de handicap physique ou mental, hospitalisés…,
  • Aider ces jeunes grâce à l’audiovisuel et le numérique, afin qu’ils puissent se construire et révéler leurs potentiels, afin de leur donner une chance pour un autre devenir.

Moyens d'action[modifier | modifier le code]

  • Le soutien en numéraire et en nature,
  • Le mécénat de compétences des sociétés du Groupe par la mise à disposition de collaborateurs pour assurer certaines missions,
  • La mise à disposition gracieuse d'espaces publicitaires d'intérêt général sur les chaines du Groupe France Télévisions, au bénéfice de projets soutenus par la Fondation.

Les associations et les projets soutenus[modifier | modifier le code]

Depuis sa création en 2007, la Fondation a accompagné plus de 240 projets pour un total de plus de 600 000 bénéficiaires répartis sur l’ensemble du territoire français. 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Justice / Portail / La dir. de la Protection judiciaire de la Jeunesse », sur www.justice.gouv.fr (consulté le 28 février 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]