Ballet national de Marseille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Ballet national de Marseille est une compagnie de danse fondée en 1972 par Roland Petit. Elle est située au sein du parc Henri Fabre, entre le Prado et Saint-Giniez, non loin du Parc Borely. Depuis le 2 septembre 2019, le collectif (LA)HORDE dirige le BNM.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1972, le maire de Marseille, Gaston Defferre, propose au chorégraphe Roland Petit de venir créer à Marseille une compagnie. Ce dernier créé alors les Ballets de Marseille et présente sa première création, Pink Floyd Ballet, accompagné en live par les Pink Floyd[1]. Il travaille notamment avec le styliste Yves Saint Laurent, le danseur Mikhaïl Barychnikov, les peintres Keith Haring et David Hockney et l’écrivaine Edmonde Charles-Roux[2].

La Vérité 25x par seconde - Frédéric Flamand.

À partir de 1981, la compagnie devient le Ballet national de Marseille et investit quelques années plus tard, en 1992, un bâtiment conçu par l’architecte Roland Simounet, spécialement destiné à ses activités ainsi qu’à celles de l’École Nationale Supérieure de Danse.

Devenu Centre chorégraphique national (CCN) en 1984, le Ballet national de Marseille (BNM) est ensuite successivement dirigé par Marie-Claude Pietragalla (1998-2004), Frédéric Flamand (2004-2014), Emio Greco et Pieter Scholten[3] (2015-2018),[4].

Nommé par le ministère de la Culture et la ville de Marseille [5], le collectif (La)Horde[6],[7] prend la direction du CCN Ballet national de Marseille le 2 septembre 2019.

Chorégraphie[modifier | modifier le code]

Créations chorégraphiques[modifier | modifier le code]

Lucinda Childs Tempo Vicino sur une musique de John Adams , Tânia Carvalho One of four periods in time , Lasseindra Ninja Mood , Oona Doherty Lazarus[11]

Documentaires[modifier | modifier le code]

  • 2021 : « Download and run zoom : Lucinda Childs meets (LA)HORDE - Building momentum under lockdown » dans le cadre d’une série produite par le Manchester International Festival.[12]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Pink Floyd Ballet Choreographer Roland Petit Dies », sur Ultimate Classic Rock (consulté le )
  2. Brice Ivanovic, « Le Ballet national de Marseille, un lieu d'expression artistique », LaProvence.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. [1]
  4. Raphaël de Gubernatis, « Au Ballet de Marseille, intrigues et succession difficile », L'Obs,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. « Nomination-du-collectif-LA-HORDE-a-la-direction-du-Centre-choregraphique-national-Ballet-national-de-Marseille-CCN-BNM », sur culture.gouv.fr (consulté le ).
  6. « (La)Horde, bande de performeurs », sur lemonde.fr (consulté le ).
  7. « (LA)HORDE redonne de l’âme au Ballet national de Marseille », sur www.scenweb.fr, (consulté le ).
  8. « Room With A View », sur www.chatelet.com, 5 au 14 mars 2020 (consulté le ).
  9. « Room with a view, spectacle visionnaire », sur www.scenweb.fr, (consulté le ).
  10. « Review: And Now Four Dances, Completely Different », sur www.nytimes.com, (consulté le ).
  11. « OONA DOHERTYSILVER LION », sur www.labiennale.org, .
  12. « Download and run zoom ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]