Florian Raspentino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Florian Raspentino
Image illustrative de l'article Florian Raspentino
Florian Raspentino en juillet 2014.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Française
Naissance (28 ans)
Lieu Marignane (France)
Taille 1,80 m (5 11)
Période pro. 2011 -
Poste Milieu offensif/Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
2001-2006 Drapeau : France AS Gignac
2006 Drapeau : France AC Ajaccio
2006-2008 Drapeau : France AS Gignac
Parcours senior 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2008-2010 Drapeau : France US Marignane 066 (11)
2010-2011 Drapeau : France RCO Agde 035 (17)
2011-2012 Drapeau : France FC Nantes 034 (10)
2012-2014 Drapeau : France Olympique de Marseille 015 0(0)
2013 Drapeau : France Stade brestois 29 021 0(4)
2013-2014 Drapeau : France SC Bastia 024 0(6)
2014-2015 Drapeau : France SM Caen 020 0(1)
2015 Drapeau : France Dijon FCO 012 0(3)
2015-2017 Drapeau : France SC Bastia 022 0(1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 2 août 2017

Florian Raspentino est un footballeur français, né le à Marignane dans le département français des Bouches-du-Rhône. Il évolue, au poste de milieu offensif ou d'attaquant.

Après des débuts en amateur notamment dans les rangs de l'US Marignane et du RCO Agde, il intègre les rangs professionnels et joue notamment au FC Nantes, à l'Olympique de Marseille et au SC Bastia.

Biographie[modifier | modifier le code]

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Florian Raspentino nait le à Marignane d'un père algérien[1] et d'une mère française[2]. Il commence le football à l'AS Gignac, club de la banlieue de Marseille à l'âge de 12 ans. En 2006, il rejoint l'AC Ajaccio mais ne reste que six mois au club avant de retourner à l'AS Gignac[3].

En 2008, il rejoint l'US Marignane en CFA où il évolue deux saisons puis signe au RCO Agde, autre club de CFA. Auteur d'une belle saison dans un club qui joue le maintien, il inscrit 15 buts en championnat[3]. En contact avec des clubs de National, il est repéré par Sébastien Pérez, ancien joueur de l'Olympique de Marseille et effectue un essai en mai 2011 au FC Nantes qui s'avère concluant[2].

Florian Raspentino s'engage au FC Nantes, en Ligue 2, en juin 2011[4] pour un contrat d'un an[2]. Buteur lors de ses deux premiers matchs en équipe première[5] contre le Stade de Reims en Coupe de la Ligue le 22 juillet 2011 puis contre l'EA Guingamp en Ligue 2 un mois plus tard. Ses bonnes performances lui valent d'être observé par de nombreux clubs et par la presse algérienne qui voit en lui un futur joueur de la sélection[2]. Le sélectionneur de l'équipe d'Algérie, Vahid Halilhodžić, venu l'observer déclare alors « Raspentino a des qualités, mais il ne répond pas encore aux critères de la sélection[6] ». Il s'offre le premier doublé de sa carrière contre l'AS Monaco le 25 novembre 2011. Le 9 décembre suivant, il marque de nouveau un doublé contre Rennes TA en Coupe de France puis un nouveau le 11 février 2012 contre LB Châteauroux. Il est auteur d'une saison plutôt réussie principalement au poste de milieu offensif droit ou gauche et inscrit 7 buts en trente rencontres de championnat. En fin de saison, le FC Nantes lui propose une prolongation du contrat mais le joueur la refuse finalement à la grande déception des dirigeants[7].

Olympique de Marseille[modifier | modifier le code]

En 2013 sous le maillot brestois.

Il reçoit alors de nombreuses propositions notamment du Stade brestois[8] mais s'engage finalement avec l'Olympique de Marseille en juillet 2012 pour une durée de trois ans[9]. Il indique alors « Porter le maillot de son club de cœur, c’est une fierté. Le Vélodrome, c’est un stade où j’ai été abonné pendant 5-6 ans. Je l’ai connu depuis les tribunes, je suis impatient de le découvrir sur le terrain[8] ». Il fait ses débuts sous le maillot de l'OM lors du premier match amical de la saison contre le FC Sion puis en match officiel le 19 août suivant contre le FC Sochaux pour son premier match de Ligue 1. Peu utilisé par l'entraîneur Élie Baup, il souhaite, fin décembre, être prêté à un autre club avec pour objectif « partir cinq mois et revenir plus fort avec un autre statut[10] ».

Le 8 janvier 2013, en manque de temps de jeu Florian Raspentino est prêté au Stade brestois[11] sans option d'achat. Il y retrouve son entraîneur du FC Nantes Landry Chauvin. Il joue son premier match quatre jours plus tard lors d'un match à l'extérieur contre l'Évian TG puis marque le premier but de sa carrière en Ligue 1 contre le Valenciennes FC le 9 février suivant. Le 20 avril, il est titulaire au Stade Vélodrome contre l'OM. Il dispute en total 19 rencontres pour quatre buts inscrits mais en fin de saison le club termine dernier du championnat et se retrouve relégué en Ligue 2.

De retour à l'OM, le club le prête à nouveau, cette fois-ci au SC Bastia pour la saison 2013-2014[12]. Il joue son premier match sous le maillot corse lors de la première journée de Ligue 1 contre son ancien club le FC Nantes. Il attendra la 16e journée de Ligue 1 et un déplacement face à l' AC Ajaccio pour marquer son premier but en corse. Il dispute avec cette équipe vingt-quatre rencontres, inscrit six buts et délivre trois passes décisives[13].

De retour à l'Olympique de Marseille, le nouvel entraîneur Marcelo Bielsa ne compte pas sur lui. Il est alors placé sur la liste des transferts et ne reprend pas l'entraînement avec l'équipe première[14]. Ne voulant pas faire une saison avec l'équipe réserve, il décide de quitter le club.

SM Caen puis SC Bastia[modifier | modifier le code]

Il s'engage pour trois saisons avec le Stade Malherbe Caen, promu en Ligue 1[13]. Titulaire et passeur dès la première journée de Ligue 1 contre l'Évian TG, il ne parvient cependant pas à s'imposer dans le club normand barré notamment par Lenny Nangis et Bengali-Fodé Koita. Il marque son premier but sous les couleurs caennaise le 20 septembre contre le Toulouse FC.

Au mercato d'hiver, il est prêté avec option d'achat au Dijon FCO pour le reste de la saison[15]. Il joue son premier match lors de la 23e journée de Ligue 2 contre le FC Sochaux. Il inscrit son premier but en égalisant à l'extérieur contre les chamois niortais lors d'un match nul un but partout.

Il rejoint le 31 août 2015 le SC Bastia pour un contrat d'une saison avec une autre en option, l'entraîneur caennais Patrice Garande ne comptant pas sur lui[16]. Il joue treize rencontres lors de la première partie de saison mais après avoir été victime d'un accident de voiture en janvier[17] puis plusieurs blessures, il ne prend part à aucun matchs lors de la seconde partie de saison.

Après une période d’incertitude liée à la relégation en National du SC Bastia[18], le club grec du FC Levadiakos lui propose un contrat de deux ans, en août 2017[19]. Il refuse la proposition pour raisons familiales[20].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous retrace la carrière de Florian Raspentino depuis ses débuts :

Statistiques de Florian Raspentino au 14 mai 2017[21]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B M B C M B M B
2008-2009 Drapeau de la France US Marignane CFA 31 4 - - - - - - - 31 4
2009-2010 Drapeau de la France US Marignane CFA 33 6 2 1 - - - - - 35 7
2010-2011 Drapeau de la France RCO Agde CFA 33 15 2 2 - - - - - 35 17
2011-2012 Drapeau de la France FC Nantes Ligue 2 30 7 2 2 2 1 - - - 34 10
2012-2013 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 7 0 1 0 1 0 C3 6 0 15 0
2012-2013 Drapeau de la France Stade brestois 29 (prêt) Ligue 1 19 4 2 0 - - - - - 21 4
2013-2014 Drapeau de la France SC Bastia (prêt) Ligue 1 22 5 2 1 - - - - - 24 6
2014-2015 Drapeau de la France SM Caen Ligue 1 17 1 1 0 2 0 - - - 20 1
2014-2015 Drapeau de la France Dijon FCO (prêt) Ligue 2 12 3 - - - - - - - 12 3
2015-2016 Drapeau de la France SC Bastia Ligue 1 11 1 1 0 1 0 - - - 13 1
2016-2017 Drapeau de la France SC Bastia Ligue 1 9 0 - - - - - - - 9 0
Total sur la carrière 224 46 13 6 6 1 - 6 0 249 53

Palmarès[modifier | modifier le code]

Florian Raspentino est vice-champion de France lors de la saison 2012-2013 avec l'Olympique de Marseille.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « OM : Raspentino peut jouer pour lAlgérie ! », sur le10sport.com,
  2. a, b, c et d Thomas Pitrel, « Raspentino : « Le président ne veut pas faire d’efforts » », sur sofoot.com, So Foot, (consulté le 11 janvier 2013)
  3. a et b « Nantes : Florian Raspentino (Agde) a signé », sur fcnantes.com, FC Nantes, (consulté le 11 janvier 2013)
  4. Erwann Penland, « Nantes : Florian Raspentino (Agde) a signé », sur foot-national.com, (consulté le 17 juin 2012)
  5. David Phelippeau, « Quand on pense d'où je viens... », sur 20minutes.fr, 20minutes.fr, (consulté le 11 janvier 2013)
  6. « Raspentino : «L’Algérie, oui, mais dans 2 ou 3 ans» », sur competition.dz, (consulté le 11 janvier 2013)
  7. « OM : le double discours de Raspentino », sur le10sport.com, (consulté le 15 juillet 2012)
  8. a et b Jean-Claude Leblois, « Raspentino : Fier de porter le maillot de l'OM », sur laprovence.com, La Provence, (consulté le 15 juillet 2012)
  9. « Raspentino à l'OM (Officiel) », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 6 juillet 2012)
  10. « Florian Raspentino veut être prêté », sur mercato365.com, Groupe Sporever, (consulté le 30 décembre 2012)
  11. « Florian Raspentino en prêt jusqu’à la fin de la saison », sur sb29.com, (consulté le 9 janvier 2013)
  12. « Raspentino prêté à Bastia », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 19 juin 2013)
  13. a et b « Transfert - Raspentino à Caen (off.) », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 3 juillet 2014)
  14. « Marseille : Raspentino ne digère pas », sur lesechos.fr, (consulté le 3 juillet 2014)
  15. « Transfert - Raspentino à Dijon », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 30 janvier 2015)
  16. « Transfert - Florian Raspentino de retour à Bastia », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 31 août 2015)
  17. « Accident de la route pour Florian Raspentino », sur lequipe.fr,
  18. Éric Carpentier, « Florian Raspentino : « Je vais peut-être devoir m'inscrire au ... - Ligue 2 », sur www.sofoot.com, (consulté le 2 août 2017)
  19. « Florian Raspentino à Levadiakos avec José Anigo », sur www.lequipe.fr, (consulté le 2 août 2017)
  20. « Florian Raspentino ne signera pas à Levadiakos », sur www.lequipe.fr, (consulté le 7 août 2017)
  21. « Statistiques de Florian Raspentino », sur footballdatabase.eu

Sur les autres projets Wikimedia :