Famille de Lesquen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lesquen.

Famille de Lesquen
Image illustrative de l’article Famille de Lesquen
Armes

Blasonnement De sable à 3 jars d'argent becqués et membrés de gueules
Période XIVe siècle au XXIe siècle
Pays ou province d’origine Bretagne
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Fiefs tenus Lesquen, La Villemeneust, Casso, Le Plessis.
Fonctions militaires Général
Officiers
Fonctions ecclésiastiques Évêque
Preuves de noblesse
Admis aux honneurs de la Cour 1766

La famille de Lesquen est une famille subsistante de la noblesse française originaire de Bretagne. Elle est classée dans la noblesse d'extraction chevaleresque. Elle a adhéré à l'ANF en 1934.

Origine[modifier | modifier le code]

La famille de Lesquen a pris son nom de la seigneurie de Lesquen, sur le territoire de Pluduno.

La filiation de cette ancienne famille remonte à 1346, ce qui la classe dans la noblesse d'extraction chevaleresque.

Elle a été maintenue noble en 1669 et admise aux Honneurs de la Cour en 1766, avec Charles de Lesquen, qui prit à cette occasion le titre de courtoisie de marquis de Lesquen. La famille de Lesquen porte ou a a porté également des titres de courtoisie de comte de Lesquen et de comte du Plessis-Casso.

Elle s'est divisée en deux branches : Lesquen de Saint-Lormel et Lesquen du Plessis-Casso.

Seigneuries[modifier | modifier le code]

Les membres de la famille de Lesquen ont été seigneurs de Lesquen, de La Villemeneust, de La Basserue, de La Garde, de La Ville-Dame, de La Fontaine, du Plessis, de Casso, etc.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Branche des Plessis-Casso[modifier | modifier le code]

  • Yves de Lesquen épouse Françoise de Lesquen de la Menardais, dame de Saint-Lormel
    • Guy de Lesquen de Saint-Lormel (1761-1822), lieutenant de vaisseau. Il épouse Thérèse Brice de La Villéon
      • Marie-Thérèse de Lesquen de Saint-Lormel (1801-1885) épouse en 1832 Aristide de Lesquen du Plessis-Casso (1805-1891)
        • Charles de Lesquen (1836-1922), conseiller à la Cour d'appel de Rennes. Il épouse Alice Robert de Saint-Vincent → 9 enfants dont :
          • Constant de Lesquen (1865-1959), lieutenant de vaisseau, École navale 1883. Il épouse Marie-Gabrielle de Graindorge d'Orgeville de Ménildurand → 8 enfants dont[1] :
            • Paul de Lesquen (1899-1975), capitaine de frégate, École navale 1918. Il épouse Henriette de Brachet → 7 enfants[2]
            • André de Lesquen (1900-1986), capitaine de frégate, École navale 1918. Il épouse Andrée Jannet → 6 enfants dont[2] :
              • Yves de Lesquen épouse Annik de Gibon → 4 enfants[3]
              • Éric de Lesquen, O.S.B.[4], abbé de l'abbaye Notre-Dame de Randol
              • Bertrand de Lesquen, capitaine de vaisseau, École navale promotion 1964[5]. Il épouse Camille d'Aubarède → 5 enfants[6].
            • Pierre de Lesquen (1905-1994), X1923, général[2]. Il épouse Anne-Marie Huon de Kermadec → 8 enfants dont[2] :
              • Aliette de Lesquen (1936-1995) épouse Alban de Jerphanion.
              • Philippe de Lesquen, ancien élève de l'École polytechnique, promotion 1957[7]. Il épouse Marie-Jeanne Moisson → 4 enfants[8]
              • Marie-Laure et Hervé de Lesquen (morts en bas âge)
              • Marie-Aline de Lesquen (archiviste et généalogiste) épouse Patrick Marcenat.
              • Louis de Lesquen, ingénieur diplômé en de l'Institut polytechnique UniLaSalle, promotion 1968[5], maire de Fierville-Bray de 1983 à 2008. Il épouse Marie-Chantal de Vasselot de Régné → 7 enfants[8]
              • Bruno de Lesquen, ingénieur civil des Mines de Saint-Étienne promotion 1965[5], et adjoint au maire d'Échauffour à partir de 2014[9]). Il épouse Claire de Tinguy du Pouët → 4 enfants[8]
              • Henry de Lesquen (1949), X1968, ENA. Il épouse Maud de Villèle → 5 enfants[3].
                • François de Lesquen, X1999, entrepreneur.
                • Clélie de Lesquen, avocate.
            • Marc de Lesquen (1907-1997), X1926, ingénieur diplômé de l'École nationale supérieure de l'aéronautique et de l'espace[5], colonel, pilote d'essais. Il épouse Mercedes Huon de Kermadec → 11 enfants[2]
          • Pierre de Lesquen épouse Geneviève de Masin (1866-1914), Saint-Cyr 1887-1889 → 2 enfants
            • Xavier de Lesquen (1903-1962), Saint-Cyr 1924-1926, épouse Gisèle de Carles.
              • Bernard de Lesquen, général[10]. Il épouse Françoise Delage de Luget-Pelleterat de Borde → 4 enfants dont[2] :
            • Michel de Lesquen (1905-1993), Saint-Cyr 1924-1926, général de brigade aérienne[2]. Il épouse Marie-Thérèse Ogier de Baulny → 5 enfants[2]
    • Claude-Louis de Lesquen (1770-1855), évêque de Rennes.

Bertrand de Lesquen, journaliste.

La famille compte sept générations d'élèves de l'École polytechnique[11],[a].

Armes[modifier | modifier le code]

De sable à 3 jars d'argent becqués et membrés de gueules.

Alliances[modifier | modifier le code]

La famille de Lesquen s'est alliée aux familles suivantes : du Parc, de La Motte, Firecoq, de Botdegat, Goyon de La Boutardaie, de Commandeur, du Chalonge, de La Duchaye, Collet, de La Palluele, de Talguern, de La Garde, de Bahuno, de Nourquer, d'Escorches, Gouère de Kerdimas, de Saint-Vincent,de Chivré, Pinon, etc.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il faut ajouter aux six générations citées dans l'article du Monde celle de François de Lesquen, fils d'Henry de Lesquen, qui intégra l'École en 1999.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bottin mondain, édition 1936, p. 336.
  2. a b c d e f g h et i Bottin mondain, édition 1969, p. 1199.
  3. a b et c Who's Who in France, édition 2015, p. 1414.
  4. Bottin mondain, édition 1980, p. 1085.
  5. a b c et d Répertoire des ingénieurs et scientifiques de France, [lire en ligne].
  6. Bottin mondain, édition 1992, p. 938.
  7. Annuaire des anciens élèves de l’École polytechnique, édition 2007-2008, p. 56.
  8. a b et c Bottin mondain, édition 2007, p. 1101.
  9. « Echauffour (61370) - Municipales 2014 », sur le site d'Ouest France (consulté le 4 mars 2016).
  10. Bottin mondain, édition 2007, p. 1102.
  11. « Fils d'archevêques : France 3, 23 h 35. Les dynasties du savoir », Le Monde, 28 mars 1993.