Gabrielli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gabrielli (homonymie).

Les Gabrielli (parfois connus sous le nom Gabrielli di Gubbio) sont une famille féodale noble italienne de Gubbio, en Ombrie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Quelques historiens retracent leurs origines à l'âge romain et disent qu'ils descendent de l'empereur Caracalla, toutefois les premiers documents historiques mentionnant la famille apparaissent au Xe siècle seulement, quand Cante se fait attribuer par son oncle, le pape Étienne VII, quelques châteaux en Italie centrale, et particulièrement le château à Luceoli, qui est rebaptisé Cantiano (c.-à-d. appartenant à Cante) du nom de celui-ci.

La famille se divise au cours des siècles dans beaucoup de branches, dont la plus célèbre s'établit à Rome et obtient le titre de prince de Prossedi. Deux membres de cette branche épousent deux princesses de la famille Bonaparte. Cette lignée continue actuellement dans la famille di Carpegna-Falconieri-Gabrielli.

Une branche établie à Fano, les Gabrielli-Wiseman, est liée au cardinal Nicholas Wiseman. Une autre branche établie à Fano, les Gabrielli di Montevecchio, porte les titres de duc et de comte. La branche qui fut partie du Royaume des Deux-Siciles porte le titre de comte Gabrielli et de baron de Quercita.

Une branche suit les Papes d'Avignon, et s'installe dans le Comtat Venaissin où elle s'y maintient toujours[réf. nécessaire], dans le village d'Oppède le Vieux.

Une branche s'établit à Venise où elle intègre le patriciat. Elle est souvent connue avec le noms Gabrieli, Gabriel ou Cabriel.

Toutes les branches portent le titre de Patrizio di Gubbio (patricien de Gubbio).

La famille est mentionnée par Stendhal dans ses Chroniques italiennes (1837-1839) et par Alexandre Dumas père dans ses Crimes célèbres (1839-1841), car Charles Gabrielli avait épousé la sœur de la célèbre Béatrix Cenci.

Membres illustres de la famille[modifier | modifier le code]

La famille s'est développée dans la puissance et plusieurs de ses membres ont eu des vies remarquables :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Francesco Sansovino, Della origine et de' fatti delle famiglie illustri di Italia. Venezia, Salicato, 1609
  • G. B. di Crollalanza, Dizionario Storico-Blasonico, Pisa, 1886
  • Vittorio Spreti, Enciclopedia Storico Nobiliare Italiana, Milano, 1928-35
  • Libro d'Oro della Nobiltà Italiana, XXII edizione, Roma, 2000
  • Annuario della Nobiltà Italiana, XXX edizione, 2006

Sources[modifier | modifier le code]