Fédération française du sport automobile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir FFSA.
Fédération Française du Sport Automobile
Image illustrative de l'article Fédération française du sport automobile

Sigle FFSA
Sport(s) représenté(s) Sport automobile ; Karting
Création 1952
Président Nicolas Deschaux
Siège Paris
Clubs 400
Licenciés 56 000
Site internet www.ffsa.org

La Fédération française du sport automobile (FFSA), fondée en 1952, est l’une des associations sportives nationales affiliées à la Fédération internationale de l'automobile (FIA). Bénéficiaire d’une délégation du Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, réglemente, organise, dirige et développe le sport automobile et le karting sur le territoire français.

Représentant l’État sur le terrain, la FFSA est donc dépositaire et garante de la politique de développement du sport automobile et du karting en France.

Historique[modifier | modifier le code]

  • 1952 : Création de la Fédération française du sport automobile[1].
  • 2000 : intégration du karting aux activités de la FFSA.
  • 2014 : intégration du drift aux activités de la FFSA.

Organisation de la FFSA[modifier | modifier le code]

Basée à Paris, la FFSA est constituée d’un tissu de structures associatives formé de vingt-et-un Comités régionaux de sport automobile et de dix-huit Commissions régionales de karting. Chacune de ces structures décentralisées est composée d’Associations sportives automobiles (ASA) et d’Associations sportives de karting (ASK), qui délivrent les licences et assurent l’organisation technique/administrative des épreuves inscrites au calendrier.

Composition[modifier | modifier le code]

Elle compte notamment :

  • 56 000 licenciés du sport automobile et du karting[2] ;
  • 39 structures régionales[2] (21 comités régionaux de sport automobile[3] et 18 commissions régionales de karting[3]) ;
  • 400 clubs (association sportives d'automobile ou de karting)[2] ;
  • 350 circuits automobiles et de karting implantés en France ;
  • 38 écoles françaises de karting (EFK) implantées sur l'ensemble du territoire national[4].

La FFSA dispose également, avec la FFSA Academy, de son propre organisme dédié à la formation. Située au Mans, cette structure unique au monde a pour but de former des pilotes, des moniteurs de pilotage ainsi que des mécaniciens[2].

Rôle de la FFSA[modifier | modifier le code]

Les actions de la FFSA sont notamment :

  • la délivrance de licences,
  • l'établissement d'un calendrier des épreuves,
  • l'approbation des circuits,
  • la délivrance des permis d'organisation des épreuves,
  • le contrôle des épreuves ayant reçu un permis d'organisation,
  • la délivrance de diplômes de moniteur-éducateur,
  • l'agrément d'écoles de pilotage,
  • l'organisation de championnats, épreuves et manifestations,
  • l'attribution des titres de Champion de France,
  • l'affiliation à des organisations nationales ou internationales,
  • l'aide morale, technique et matérielle aux associations et aux licenciés,
  • la tenue d'assemblées, de congrès, de conférences et de stages,
  • la tenue d'un service central de documentation et de renseignements,
  • l'édition et la publication de tous documents et bulletins concernant ses activités,
  • l'exercice du pouvoir disciplinaire qui lui est dévolu par la loi[3].

Les disciplines gérées par la FFSA[modifier | modifier le code]

Rallye[modifier | modifier le code]

Discipline importante du sport automobile français avec plus de 250 épreuves inscrites au calendrier de la FFSA chaque saison[5]. Le rallye se décline sur tous les types de terrains (asphalte, pistes en terre, chemins non revêtus) et s’ouvre à toutes les catégories de voitures homologuées. Le rallye est notamment représentée par le Championnat de France des rallyes, le Championnat de France des rallyes terre, la Coupe de France des rallyes, ou le Championnat de France des rallyes tout-terrain.

Circuit [modifier | modifier le code]

Discipline se composant de plusieurs séries d’événements disputés sur des circuits bitumés, pour certaines ouvertes dès le plus jeune âge : le GT Tour FFSA, la Coupe de France des circuits, les Courses Clubs, la Coupe de France camions, le Championnat de France et les Épreuves d'endurance tout-terrain, ou la Coupe de France SSV.

Montagne [modifier | modifier le code]

Discipline rassemblant plus de 130 courses de côte chaque saison. D’une longueur de quatre à six kilomètres, les épreuves du Championnat de France de la montagne sont les plus importantes[réf. souhaitée]. Pour compléter ce championnat, la FFSA organise la Coupe de France de la montagne, la Coupe de France des slaloms ainsi que des courses d’accélération et de dragsters

Tout-terrain [modifier | modifier le code]

Discipline revêtant de multiples facettes vers lesquelles se tournent les adeptes du pilotage tout en glisse. Plusieurs compétions composent le tout-terrain : le Championnat de France de rallycross, le Championnat de France d'autocross et de Sprint Car, la Coupe de France de Fol'Car, la Coupe de France de camion cross, la Coupe de France de 2CV cross et des épreuves sur glace.

Karting[modifier | modifier le code]

Discipline pratiquée par de nombreux pilotes, jeunes et moins jeunes, le karting est considéré comme une filière d’accès au sport automobile[6]. L’organisation des compétitions de karting se caractérise par différents types de compétition incluant divers championnats régionaux et nationaux et des Championnat et Coupe de France.  

VHC (Véhicules historiques de compétition)[modifier | modifier le code]

Discipline proposée aux propriétaires de voitures anciennes. Trois activités sont organisées : la compétition au sens strict, la régularité sportive (sur routes fermées à la circulation) et la régularité (sur routes ouvertes). Le rallye, le circuit, la montagne (dont le slalom) et même le tout-terrain sont directement concernés, avec notamment le Championnat de France des rallyes VHC, les Rallyes de régularité historique, le Championnat de France historique des circuits, le Championnat de France de la montagne VHC, le slalom historique, ou l’endurance 4x4.

Drift [modifier | modifier le code]

Discipline récente, le drift consiste à contrôler un véhicule en glissant sur une piste en bitume. Un Championnat de France de drift est organisé depuis 2014.

Événements et compétitions phares[modifier | modifier le code]

Championnat de France des rallyes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Championnat de France des rallyes.

Organisé depuis 1967, le Championnat de France est ouvert à toutes les catégories de voitures, ainsi qu'au plus grand nombre de licenciés. Il est notamment révélateur des jeunes espoirs qui partent ensuite faire leurs armes en Championnat du monde des rallyes[7].

Championnat de France des circuits[modifier | modifier le code]

Le GT Tour, ou Championnat de France des circuits FFSA, est organisé par la société Oreca qui en assure également la promotion[8]. Au gré des étapes, il réunit diverses séries sur circuits : le Championnat de France et la Coupe de France FFSA GT, le Championnat de France F4, le Championnat de France de Supertourisme, la Porsche Carrera Cup France, la Peugeot RCZ Racing Cup, la Mitjet ou encore la Clio Cup France.

Rallye de France[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Tour de Corse.

Inscrit au calendrier du championnat du monde des rallyes FIA depuis la création de celui-ci en 1973, le Rallye de France a connu deux territoires depuis ses débuts : la Corse (de 1973 à 2008)[3] et l’Alsace (de 2010 à 2014)[3]. Depuis 2015, le Rallye de France est de retour en Corse, sur ses terres historiques, d’où son nom « Tour de Corse ».

Championnat de France de rallycross[modifier | modifier le code]

Crée en 1977, le championnat de France de rallycross est composé de cinq catégories (Supercar, Super1600, Division 3, Division 4 et coupe Twingo). Les neuf circuits du championnat sont constitués d'une partie asphalte et d'une partie terre (le pourcentage entre les deux revêtements varie selon chaque circuit).

La FFSA Academy[modifier | modifier le code]

Article détaillé : FFSA Academy.

Situé au Mans, la FFSA Academy, est le centre de formation de la FFSA qui prépare au métier de pilote automobile, à celui de mécanicien de compétition ou encore de moniteur de pilotage[9]. Créée en 1993[10], la FFSA Academy organise également le Championnat de France F4, tremplin pour les jeunes talents qui souhaitent effectuer leurs premiers pas en compétition automobile[11] .

Équipes de France FFSA[modifier | modifier le code]

La Fédération française du sport automobile rassemble les meilleurs pilotes nationaux, au sein d'équipes de France. Cette politique, originale et peu courante puisque la France est le seul pays au monde à avoir une équipe nationale d'entraînement pour les sports automobiles[12], concerne trois disciplines : le rallye, le karting et le circuit. En complément de leurs activités en compétition, les membres des équipes de France bénéficient d’un programme de préparation physique et mentale et de diverses conférences sur des thèmes aussi variés que la communication, la diététique ou les langues étrangères.

Rallye Jeunes FFSA[modifier | modifier le code]

Organisé par la FFSA, le Rallye Jeunes est une opération de détection de jeunes pilotes de rallye[13].

Depuis sa création, l’opération a accueilli, détecté et formé de nombreux pilotes ayant évolué au plus haut niveau de la discipline : Sébastien Loeb (double finaliste en 1995 et 1996), Nicolas Bernardi (lauréat 1995), Bryan Bouffier (lauréat 1999), Sébastien Ogier (lauréat 2005), Quentin Gilbert (lauréat 2009), Éric Camilli (lauréat 2012)[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fédération française du sport automobile », SPORT Stratégies (consulté le 11 février 2016)
  2. a, b, c et d « Présentation de la saison 2015 » [PDF], Dossier de presse, site officiel, (voir archive)
  3. a, b, c, d et e « Site officiel de la FFSA »
  4. « Qu’est-ce qu’une EFK ? : Le réseau », Site officiel des Écoles françaises de karting
  5. « J'ai connaissance des difficultés » - Interview de Nicolas Déchaux (président de la FFSA) par François Bellot, La Nouvelle République, 16 février 2014
  6. « Jules Bianchi, du karting à la F1 », Kartcom.com,
  7. Éric Camilli, une ascension éclair - Rallyejeunes.com
  8. GT Tour : À propos - Site officiel du GT Tour
  9. « Site officiel de la FFSA Academy »
  10. « Historique », Site officiel de la FFSA Academy
  11. « Championnat de France F4 : L’école de la monoplace », GT-tour.fr,
  12. « AutoMoto - Jean Alési, capitaine de l'Équipe de France FFSA », TF1 (consulté le 11 février 2016)
  13. Principe - Site officiel du Rallye Jeunes FFSA
  14. « L’opération « Rallye Jeunes FFSA » est de retour ! », Autonewsinfo,

Liens externes[modifier | modifier le code]