European Air Transport Command

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
European Air Transport Command
Création
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de l'Espagne Espagne
Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau du Luxembourg Luxembourg
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Allégeance Drapeau de l’Union européenne Union européenne
Type Transport aérien
Équipement C-130 - C-160 - A340 - A400Metc.
Commandant Major Général Christian Badia (Allemagne)[1]

L'European Air Transport Command (Commandement européen du transport aérien, abrégé EATC) est un commandement opérationnel interarmées dont la mission est de mettre à disposition commune les moyens aériens (transport, ravitaillement et évacuation sanitaire) des pays membres[2]. Le commandement est géré depuis les Pays-Bas et regroupe 220 appareils de transport en 2016 de sept pays européens, tous membres de l'Union européenne et de l'OTAN[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2001, sur une initiative franco-allemande est mis en place une cellule de coordination aérienne européenne (EACC) pour coordonner les mouvements militaires des États membres de l'Union européenne. Renommée EAC (European Airlift center) en juillet 2004, elle se fixe sur la base militaire d'Eindhoven et regroupe sept pays (Belgique, Allemagne, France, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni ainsi que la Norvège, non membre de l'Union européenne).

En avril 2006, les États-Majors français et allemand décident d'aller plus loin et de développer un nouveau concept. Ils signent une lettre l'intention établissant un commandement commun pour réguler le transport aérien. L'EATC est né. Il est entériné au niveau politique par le conseil des ministres franco-allemand du . En 2007, les Pays-Bas et la Belgique - qui font face aussi à des coupes dans leur budget de défense - rejoignent l'initiative. Le Luxembourg signe un protocole d'accord en 2009. Le concept de l'EATC est signé le à Bruxelles en marge du comité militaire de l'Union européenne. Et les quatre chefs d'État-major paraphent au dernier trimestre 2009, la déclaration commune d'établissement.

Le , le Commandement est officiellement inauguré avec un lâcher de parachutistes et le survol de plusieurs avions qui composent le commandement[4]

Pays participants[modifier | modifier le code]

Issu d'une initiative franco-allemande lancée en 1999, ce commandement européen a vu officiellement vu le jour en septembre 2010, avec la participation de quatre pays, à savoir l'Allemagne, la Belgique, la France et les Pays-Bas. Le Luxembourg rejoint le Commandement en décembre 2012[5], puis l'Espagne et enfin l'Italie début 2016[3].

Capacité opérationnelle[modifier | modifier le code]

Le Commandement avait une capacité opérationnelle initiale (IOC) à la fin 2010 et il est opérationnel depuis 2011. Le centre de commandement est localisé sur la base aérienne militaire d'Eindhoven qui régule tous les aspects du transport aérien militaire, y compris la planification et l'exécution des missions, la formation et la sécurité des vols.

Le commandement a fourni des avions pour les évacuations de ressortissants en Côte d'Ivoire et en Libye, en 2011, ou pour l'opération Serval au Mali en 2013 pour acheminer approvisionnement et matériels pour ravitailler les forces françaises.

En septembre 2010, la flotte était composée de[6],[7] :

Début 2016, la flotte comprend en plus, les appareils espagnols et italiens[3],[8] :

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Commandant du Commandement européen du transport aérien », sur le site du EATC (consulté le 18 janvier 2016).
  2. (en) « Mission du Commandement européen du transport aérien », sur le site du EATC (consulté le 18 janvier 2016).
  3. a, b et c « L'Italie a officiellement rejoint le Commandement européen du transport aérien », sur le site Zone Militaire,‎ (consulté le 18 janvier 2016).
  4. « Le commandement aérien EATC inauguré à Eindhoven », sur le site de Bruxelles2,‎ (consulté le 18 janvier 2016).
  5. « Le Luxembourg intègre l'EATC », sur le site de Bruxelles2,‎ (consulté le 18 janvier 2016).
  6. (en) « Europe’s Air Transport Command Agreement », sur le site de Defense Industry Daily,‎ (consulté le 18 janvier 2016).
  7. « Un nouveau commandement européen pour le transport aérien », sur le site Actudéfense,‎ (consulté le 18 janvier 2016).
  8. (en) « Flotte du Commandement européen du transport aérien », sur le site du EATC (consulté le 18 janvier 2016).

Lien externe[modifier | modifier le code]