Groupe aérien européen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Blason du Groupe aérien européen

Le Groupe aérien européen (GAE) est une force aérienne multinationale européenne qui vise à rapprocher l'interopérabilité des forces aériennes européennes. Il comprend la France, le Royaume-Uni, l'Allemagne, la Belgique, l'Espagne, l'Italie et les Pays-Bas.

Historique[modifier | modifier le code]

Créé en 1995, dans un cadre franco-britannique et élargi ensuite à 7 nations au total en 1998 et 1999, le groupe aérien européen (GAE) a pour objectif de renforcer la capacité des armées de l'air des nations membres à mener des opérations en commun. Le document fondateur est la déclaration de Londres, cosignée par les ministres de la défense français et britannique.

Organisation[modifier | modifier le code]

Ce groupe ne possède pas de forces pré-affectées, il ne constitue donc pas une force multinationale à proprement parler.

Il est composé de représentants du Royaume-Uni, de la France, de l’Italie, de l’Allemagne, des Pays-Bas, de la Belgique et de l’Espagne.

Son seul organisme permanent est un état-major restreint basé à High Wycombe en Angleterre.

Il est placé sous l'autorité du directeur, officier général occupant également un poste de commandement dans sa propre armée nationale et dont la nationalité est tournante. Il s’agit aujourd’hui d’un général belge.

Le GAE a créé à Eindhoven une cellule européenne de coordination du transport aérien qui pourrait devenir un commandement aérien tactique européen.

Du 21 novembre au 1er décembre 2005, le GAE a organisé en France une manœuvre visant une meilleure intégration SIC.

La Cour des comptes française note dans son rapport de 2011 que le Groupe aérien européen n'a jamais été engagé, « seule la Joint force air component command (JFACC) a été utilisée : elle est actuellement en alerte dans le cadre de la Nato Response Force » et recommande la « refonte, la réorganisation, voire la suppression » des corps militaires européens permanents[1].

Missions[modifier | modifier le code]

Le GAE mène des travaux théoriques dans les domaines de la CSAR (Combat Search And Rescue), des UAV (Unmanned Aerial Vehicles), des capacités déployables d'approvisionnement en carburant ou des transmissions visant à évaluer les capacités actuelles et futures des pays membres dans le but de coordonner les actions entreprises, de suggérer de nouvelles voies de coopération et de proposer des solutions d'optimisation.

Ces travaux se traduisent en tests pratiques expérimentés au travers d'exercices annuels dénommés Volcanex. L'exercice volcanex 2004 s'est déroulé au mois de septembre 2004 en Espagne.

Les pays non membres peuvent se joindre aux travaux. C'est le cas de la Norvège qui participe aux travaux de l'arrangement technique dénommé STOX portant sur des échanges et des activités d'entraînement en commun dans le domaine STO/FP (Survive To Operate/Force Protection).

En juin 2001, le GAE a donné naissance à la cellule de coordination du transport européen, remplacée en 2004 par le centre de transport aérien européen.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Rapport public annuel 2011, Paris, Cour des comptes française, (lire en ligne), p. La participation de la France aux corps militaires européens permanents

Articles connexes[modifier | modifier le code]