Coopération politique européenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CPE.

La coopération politique européenne (CPE) est l'ancêtre de la politique étrangère et de sécurité commune (PESC), puis de la politique européenne de sécurité et de défense (PESD) de l'Union européenne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle trouve son origine dans le rapport Davignon adopté en 1970 par les 6 États membres de la CEE. L'objectif est de développer la coopération intergouvernementale dans le domaine de la politique internationale, en vue de parvenir à la définition puis l'adoption de positions communes. C'est un espace d'échange diplomatique entre les États qui appartenaient à la Communauté.

Cette "structure" rassemble le Conseil européen, le Conseil des ministres des Affaires étrangères et la présidence en exercice de la CEE.

Elle se développe alors de façon informelle, avant que l'Acte unique lui donne une réalité institutionnelle en 1986

Elle devient le deuxième pilier du Traité de Maastricht en 1992 et prend le nom de PESC

Bilan[modifier | modifier le code]

Dans les années 1980, la CPE se limite à une politique déclaratoire, au rappel de grands principes généraux.

Quelques mesures d'encouragement ou de sanctions économiques sont prises. Des positions communes sont affirmées concernant l'intervention soviétique en Afghanistan, le conflit israélo-palestinien, le désarmement nucléaire, la CSCE…

Elle sert aujourd'hui encore de base à la politique extérieure de l'Union dans la région du Proche-Orient.

La CPE a permis d'inaugurer des habitudes de coopération entre les pays dans le domaine de la politique extérieure afin de déboucher sur une réelle institutionnalisation.

Articles connexes[modifier | modifier le code]