Eucratide Ier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eucratide.
Eucratide Ier Mégas
Illustration.
Portrait sur la pièce de 20 statères.
Titre
Roi gréco-bactrien
– v. -145
Prédécesseur Démétrios Ier de Bactriane
Successeur Eucratide II et Hélioclès Ier
Biographie
Dynastie Eucratides
Date de décès v. -145
Enfants Eucratide II
Hélioclès Ier
Pièce d'or de 20 statère d’Eucratide Ier, vers 150 av. J.-C., la plus lourde pièce d’or de l’Antiquité, exemplaire unique, cabinet des médailles, Paris..
Tétradrachme en argent d’Eucratide Ier avec les Dioscures

Eucratide Ier Mégas (« le Grand ») ou Eucratidès ou Eukratidès est le premier roi de la maison d’Eucratide du royaume grec de Bactriane. Il règne de 171 av. J.-C. à vers 145 av. J.-C.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est selon les sources un général ou un fonctionnaire rebelle de Démétrios Ier, soit un allié des Séleucides, cousin du roi séleucide Antiochos IV Épiphane (-175/-164), aspirant à reconstituer l'empire de son ancêtre par la reconquête de la Bactriane. En -171, Eucratide Ier réussit à renverser la dynastie euthydémide en Bactriane et monte sur le trône. Le roi qu’il détrône était probablement Antimaque Ier de Colophon. Justin (ou Marcus Junianus Justinus ou Justinus Frontinus, historien romain du IIIe siècle) explique qu’Eucratide Ier prend le pouvoir à peu près en même temps que le roi parthe Mithridate Ier (-171/-138), dont le règne est précisément connu pour avoir commencé en -171, ce qui fait retenir pour l’instant aux spécialistes[Lesquels ?] cette date approximative pour l'accession des Eucratides. La numismatique donne à penser qu’Eucratide Ier était un contemporain du roi indo-grec Apollodote Ier (ou Apollodotus, v. -180/v. -160) qui règne sur des territoires plutôt situés à l’est de l’Hindu Kush.

Certaines des pièces de monnaie d’Eucratide Ier présentent probablement ses parents. Son père y est nommé Hélioclès et sa mère, portant un diadème royal, Laodice (ou Laodicée), une séleucide. La branche indo-grecque des Euthydémides va quelque temps après venir au secours de leurs cousins de Bactriane. Un roi indo-grec appelé Démétrios, qu’il est difficile d'identifier, serait retourné en Bactriane avec 60 000 hommes pour écarter l’usurpateur, mais apparemment après quatre mois de lutte il aurait été vaincu et tué lors d’une bataille[1]. Eucratide Ier va alors lancer des campagnes dans le nord-ouest de l’Inde et va régner sur un vaste territoire, comme l’indique l’abondante frappe de ses pièces de monnaie, dans de nombreux territoires indiens, en deux langues.

Parallèlement (ou peut-être après ses campagnes indiennes) en occident, Eucratide Ier est attaqué par le roi parthe Mithridate Ier. Ce dernier ayant peut-être passé alliance avec les partisans des Euthydémides. Il envahit une grande partie de la Bactriane, le territoire à l’ouest de la rivière Hari (Arios ou Areios en Grec) en Arie, la ville d’Hérat (Artacoana) tombe en -167, et les régions de Tapuria et Traxiane, appelées par Strabon (historien grec, -57 — 21) « Le pays d'Aspiones et Turiua ». Eucratide Ier après avoir tenté de reprendre la ville de Merv aux Parthes, préfère négocier la paix avec Mithridate Ier contre tous les territoires perdus.

Justin écrit : « Les Bactriens, impliqués dans diverses guerres, ont perdu non seulement leur domination, mais aussi leur liberté, épuisés par les guerres contre les Sogdiens, le Arachotes, le Dranges, les Ariens et les Indiens, ils ont finalement été écrasés, par un ennemi plus faible qu’eux, les Parthes[2]. » Eucratide Ier avait une grande et prestigieuse série de pièces de monnaie, ce qui suggère un règne d’une importance considérable.

Cependant à la fin de son règne, il est repoussé par le roi indo-grec Ménandre Ier (v. -165 / v. -155 ou v. -130), qui réussit à créer un immense territoire unifié sur tout l’ouest de l’Inde jusqu’à Mathura, voire plus loin. Justin explique que l’accord d’Eucratide Ier avec les Parthes ne plaît pas à certains et que sur le chemin du retour de l’Inde, il est assassiné par « son co-roi », qui serait un de ses propres fils, soit Eucratide II, soit Hélioclès Ier (bien qu’il y ait des spéculations sur le fait qu’il se pourrait que ce soit tout simplement son ennemi, le fils de Démétrios, le roi indo-grec.

« Il est tué sur le chemin du retour par son fils, qu’il avait associé à son règne, celui-ci, sans cacher son parricide parce que pour lui il n’a pas tué un père mais un ennemi. Il détestait tant son père qu’il a traîné son corps attaché à son char, il a roulé avec son char sur le sang de son père et a ordonné que le corps soit laissé sans une sépulture[3]. »

Ses successeurs sont ses deux fils, Eucratide II (v. -145 / v. -140) et Hélioclès Ier (v. -145 / v. -130), mais le meurtre d’Eucratide Ier provoque semble-t-il une guerre civile entre les membres de la dynastie. La ville d’Aï Khanoum, puis, après de long combats et la mort d’Hélioclès, la Bactriane, sont perdues pour les colons grecs qui se replient derrière l’Hindu Kush pour y fonder de puissants et vastes royaumes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Justin XLI, 6
  2. Justin, XLI, 6 [20]
  3. Justin XLI, 6 [19]


Rois Gréco-Bactriens et Indo-Grecs, et leurs territoires
d'après Osmund Bopearachchi (1991)
Territoires/
dates
Bactriane
Occidentale
Bactriane
Orientale
Paropamisades
Arachosie Gandhara Punjab occidental Punjab oriental Mathura Inde centrale
326-325 AEC Campagnes d'Alexandre le Grand Empire Nanda
305-281 AEC Empire séleucide
Séleucos Ier Nicator
Empire Maurya
Chandragupta Maurya
281-261 AEC Antiochos Ier Sôter
Fondation de Ai Khanoum (280)
261-246 AEC Antiochos II Théos Ashoka (268-232)
255-239 AEC Royaume gréco-bactrien
Diodote Ier Agathokles commemorative coin for Diodotos Sotiros.jpg
239-223 AEC Diodote II Coin of Diodotos II.jpg
240-225 AEC Antiochos Antiochos Nicator.jpg
230-200 AEC Euthydème Ier Euthydemos I Ai Khanoum.jpg
200–190 AEC Royaumes indo-grecs Empire Shunga
Démétrios Ier DemetriusCoin.jpg
190–180 AEC Euthydème II Euthydemos II.jpg Agathoclès Coin of the Bactrian king Agathokles.jpg Pantaléon Coin of Greco-Baktrian Kingdom king Pantaleon.jpg
185–170 AEC Antimaque Ier AntimachusMedaille.jpg
180–160 AEC Apollodote Ier Coin of Indo-Greek king Apollodotos I.jpg
175–170 AEC Démétrios II Coin of the Baktrian king Demetrios II.jpg
160–155 AEC Antimaque II Coin of Antimachus II.jpg
170–145 AEC Eucratide Ier Monnaie de Bactriane, Eucratide I, 2 faces.jpg Plaque d'Aï Khanoum
155–130 AEC Ménandre Ier Menander Alexandria-Kapisa.jpg Attaque de la vallée du Gange[1] Attaque de Pataliputra[2],[3],[4],[1]
145–140 AEC Invasions Yuezhi
Chute d'Ai Khanoum
(145)
Eucratides II Eukratides II young.jpg
Platon Plato Tetradrachm MZ.jpg
145–130 AEC Helioclès Ier HelioclesCoin.jpg
130–120 AEC Zoilos Ier Coin of Zoilos I.jpg Agathocléia Coin of Agathokleia.jpg Yavanarajya inscription.jpg
Inscription
Yavanarajya (en):
"Reigne des
Indo-Grecs
à Mathura"
Yavanas (en) à:
Udayagiri (en) Udayagiri Yavana warrior.jpg
120–110 AEC Lysias Anicétus Coin of Lysias.jpg Straton Ier Coin of Agathokleia & Strato.jpg Yavanas à:
Bharhut Bharhut Stupa Yavana symbolism.jpg
110–100 AEC Antialkidès Coin of Antialcidas.jpg Hélioclès II Coin of Heliocles II.jpg Pilier d'Héliodoros
100 AEC Polyxénos Coin of Indo-Greek king Polyxenos.jpg Démétrios IIIDemetrios III Aniketos.jpg Satavahanas


Yavanas à:
Sanchi Foreigners at Sanchi Stupa I North Gateway.jpg
100–95 AEC Philoxénus Coin of Philoxenos.jpg
95–90 AEC Diomédès Coin of Diomedes Soter.jpg Amyntas Coin of Amyntas Nicator.jpg Épandre Coin of Epander.jpg
90 AEC Theophilos (roi) (en) Coin of Indo-Greek king Theophilos Dikaios.jpg Peukolaos (en) Peukolaos coin.jpg Thrason (en) Thraso coin simulation.jpg
90–85 AEC Nicias (en) Coin of Indo-Greek king Nikias Soter.jpg Ménandre II (en) Coin of Menander Dikaiou.jpg Artémidore Coin of Artimedoros.jpg
90–70 AEC Hermaeus (en) HermaeusCoin.jpg Archebius (en) Coin of Indo-Greek king Archebios.jpg
Invasions Yuezhi Mauès (en) (Indo-Scythe)
75–70 AEC Telephos (en) Coin of Telephos.jpg Apollodote II (en) Coin of Appollodotos II.jpg Dynastie Mitra (en)
Dynastie Datta (en)
65–55 AEC Hippostrate (en) Coin of Hippostratos.jpg Dionysios (en) Dyonisos coin.jpg
55–35 AEC Azes Ier (en) (Indo-Scythe) Zoilos II (en) ZoilosIICoin.JPG
55–35 AEC Apollophane Coin of Apollophanes.jpg
25 AEC – 10 EC Straton II (en)
Straton III (en) Coin of Strato II.jpg
Gondopharès Ier (Indo-Parthe) Rajuvula (en) (Indo-Scythe)
Kujula Kadphises (Empire kouchan) Bhadayasa (en) (Indo-Scythe) Sodasa (en) (Indo-Scythe) Inscriptions de Yavanas à:
Karla (en)
Manmodi (en)
Nasik (en)
Shivneri
  1. a et b Bopearachchi, Monnaies Gréco-Bactriennes et Indo-Grecques, p 82-83
  2. The Geography of India: Sacred and Historic Places Educational Britannica Educational p.156
  3. Shane Wallace Greek Culture in Afghanistan and India: Old Evidence and New Discoveries 2016, p.210
  4. Rocher, Ludo (1986), The Puranas, p.254: "The Yuga Purana (en) is important primarily as a historical document. It is a matter-of-fact chronicle [...] of the Magadha empire, down to the breakdown of the Sungas and the arrival of the Sakas. It is unique in its description of the invasion and retirement of the Yavanas in Magadha."