Inès Boubakri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Inès Boubakri
Inès Boubakri à la coupe du monde de fleuret féminin 2014.
Inès Boubakri à la coupe du monde de fleuret féminin 2014.
Contexte général
Sport pratiqué Escrime
Arme Épée
Fleuret
Main Gauche
Période d'activité Depuis 2000
Biographie
Nationalité Drapeau : Tunisie Tunisienne
Naissance (28 ans)
Lieu de naissance Tunis, Tunisie
Club Drapeau : France Association sportive de Bourg-la-Reine
Taille 1,67 m (5 6)
Poids 56 kg
Palmarès
Jeux olympiques 0 0 1
Championnats du monde 0 0 1
Championnats d'Afrique 11 3 1
Championnats de Tunisie 7 0 0

Inès Boubakri (arabe : إيناس بوبكري), née le 28 décembre 1988 à Tunis, est une escrimeuse tunisienne pratiquant l'épée et le fleuret individuel.

Carrière[modifier | modifier le code]

Elle commence à pratiquer l'escrime dès l’âge de cinq ans, suivant sa mère, l'escrimeuse Henda Zaouali[1]. Faute de moyens, elle quitte son pays pour la France et s'engage dans le club de Bourg-la-Reine à l'âge de 19 ans, sous la direction de l'entraîneur Yann Detienne[1].

Elle représente la Tunisie aux Jeux olympiques de 2008 à Pékin, où elle dispute l'épreuve du fleuret féminin individuel. Elle perd cependant son premier duel préliminaire contre l'escrimeuse canadienne d'origine chinoise et ancienne médaillée olympique Jujie Luan, sur un score de 9-13[2].

Aux Jeux olympiques de 2012 à Londres, Boubakri se qualifie pour la seconde fois à l'épreuve du fleuret féminin individuel. Cette fois, elle remporte ses duels préliminaires contre l'Américaine Nicole Ross et la Française Astrid Guyart[3]. Boubakri atteint les quarts de finale, où elle est éliminée par l'Italienne et trois fois championne olympique Valentina Vezzali, sur un score de 7-8[4],[5]

Aux Jeux olympiques de 2016 à Rio de Janeiro, elle remporte ses duels préliminaires contre l'Égyptienne Noura Mohamed et la Japonaise Shiho Nishioka puis les quarts de finale contre la Canadienne Eleanor Harvey[6] ; elle remporte la petite finale contre la Russe Aida Shanayeva après avoir été écartée de la finale par l'Italienne Elisa Di Francisca[7]. Elle décroche ainsi une médaille de bronze, obtenant ainsi la première médaille olympique pour l'escrime tunisienne et pour une escrimeuse africaine[1].

Palmarès[modifier | modifier le code]

La liste ci-dessous présente les performances d'Inès Boubakri au niveau senior :

Épée féminine[modifier | modifier le code]

Fleuret féminin[modifier | modifier le code]

Inès Boubakri (avec son mari assis à son côté) au stade Nilton-Santos (2016) pour voir la course du 3 000 m steeple féminin.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Inès Boubakri est la fille de Henda Zaouali, une escrimeuse qui a notamment participé aux Jeux olympiques de 1996[1]. Elle a épousé le fleurettiste français Erwann Le Péchoux[1] en 2014[8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Stéphanie Trouillard, « JO-2016 : l'escrimeuse tunisienne Inès Boubakri en bronze, une première pour une Africaine », sur france24.com, (consulté le 12 août 2016)
  2. (en) « Women's Individual Foil – Round of 64 », sur 2008.nbcolympics.com (consulté le 12 août 2016)
  3. (en) « Lochte captures first U.S. gold; China nets four », sur edition.cnn.com, (consulté le 12 août 2016)
  4. (en) « Women's Individual Foil – Quarterfinals », sur london2012.com (consulté le 12 août 2016)
  5. (en) « Triple Olympic champion Valentina Vezzali survived a close quarterfinal match », sur fie.org (consulté le 10 janvier 2013)
  6. (en) « Foil - Women - Individual », sur rio2016.fie.org (consulté le 12 août 2016)
  7. (en) « Foil - Women - Individual », sur rio2016.fie.org (consulté le 12 août 2016)
  8. « Qui est Ines Boubakri, première Tunisienne à décrocher une médaille à Rio ? », sur femmesdetunisie.com (consulté le 11 août 2016)

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Inès Boubakri » (voir la liste des auteurs).

Liens externes[modifier | modifier le code]