Village olympique de Rio de Janeiro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Village olympique de Rio de Janeiro
Village olympique de Rio de Janeiro
Vue aérienne.
Administration
Pays Drapeau du Brésil Brésil
État État de Rio de Janeiro Rio de Janeiro (État)
Municipalité Rio de Janeiro
Coordonnées 22° 59′ 06″ sud, 43° 25′ 04″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir sur la carte administrative du Brésil
City locator 14.svg
Village olympique de Rio de Janeiro

Le village olympique de Rio de Janeiro (en portugais : Vila Olímpica do Rio de Janeiro) est le village olympique des Jeux olympiques et des Jeux paralympiques d'été 2016 ayant lieu à Rio de Janeiro, au Brésil. Il héberge les athlètes et les membres des équipes techniques. Situé dans le quartier de Barra da Tijuca, il est constitué de 31 bâtiments comptant 3 604 appartements pouvant accueillir 17 950 personnes. Il s'agit ainsi du plus grand village olympique de l'histoire des jeux[1].

Construction[modifier | modifier le code]

Dans les années 1960, des pêcheurs de la Lagoinha de Rio de Janeiro occupent irrégulièrement la lagune de Jacarepaguá (pt). En 1975, en raison de la construction de l'Autódromo de Jacarepaguá et d'un ensemble résidentiel, la favela de Vila Autódromo se trouve entre les murs de l'autódromo et les bords de la lagune[2]. En 1994, plus de 60 familles reçoivent un titre de propriété, avant les menaces constantes d'expulsion notamment de la part de la municipalité de Rio de Janeiro. Sur les plans que le Comité international olympique a reçu du comité organisateur en 2009, une partie de la zone de Vila Autódromo apparaît sur le coin supérieur gauche du nouveau Parc olympique devant être construit dans la partie ouest de Barra da Tijuca.

Malgré les titres de propriété des habitants de Vila Autódromo, la municipalité de Rio de Janeiro réduit de 83 % la taille originale de la comunidade, moyennant expropriations et expulsions[3]. Après les affrontements constants contre la police pour résister aux expulsions, les familles concernées entreprennent une campagne appelée Viva a Vila Autódromo et reçoivent l'aide de différentes universités de Rio de Janeiro et d'organisations de la société civile pour élaborer le Plano Popular da Vila Autódromo, un plan d'urbanisation en accord avec le maire de la ville, Eduardo Paes, pour faire de Vila Autódromo un lieu avec une nouvelle infrastructure urbaine qui comportera un centre culturel et des installations sportives et cohabiter avec le site olympique de manière adéquate, étant presque entièrement entourée par le nouveau parc[4],[5],[2],[3].

Les installations du village olympique se situeront à quelques pas de Vila Autódromo. À partir de 2011 les sociétés Odebrecht (pt) et Carvalho Hosken commencent les travaux sur une superficie de plus d'un million de mètres carrés[6]. Plus de 18 000 personnes participent ; 430 000 m3 de béton et 43 000 tonnes d'acier sont utilisés. Les bâtiments reçoivent la certification environnementale LEED ND ; 85 % des déchets seront réutilisés et il y a plus de 16 000 m2 de toits verts et 75 panneaux solaires pour le chauffage de l'eau[7]. Toutes les installations sont conçues avec accessibilité complète avec des rampes et des ascenseurs suffisants.

Chaque appartement compte trois ou quatre chambres, une salle de séjour, un balcon et des services de buanderie. 3,8 km de voies cyclables internes sont construites[6]. La rue intérieure au village est réservée aux piétons. Il y a aussi des commerces, cafés restaurants, une zone international, un réfectoire principal et un terminal de transport. Le village compte plusieurs zones récréatives et un centre de culte pour différentes religions[1].

Afin que le village se trouve à moins de dix minutes des lieux de compétition, des voies exclusives le relieront moyennant 300 autobus aux autres sites olympiques[1].

Les premières délégations arrivent au village le [1].

Polémiques[modifier | modifier le code]

Après les jeux[modifier | modifier le code]

Une fois les jeux terminés, le village sera reconverti en un ensemble résidentiel de luxe appelé Ilha Pura. Chaque appartement sera vendu pour un prix estimé à 700 000 dollars américains[8].

Références[modifier | modifier le code]

(pt) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en portugais intitulé « Vila Olímpica do Rio de Janeiro 2016 » (voir la liste des auteurs).

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]