Encres vives

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Encres Vives est une revue de poésie et une maison d’édition. La revue est fondée en 1960 à Toulouse par un groupe d'étudiants réunis autour de Michel Cosem[1].

La maison est basée à Colomiers, en banlieue de Toulouse.

Son catalogue comporte deux collections : « Lieu » et « Encres blanches ».

Revue-éditions[modifier | modifier le code]

Les numéros les plus récents de la revue se présentent sous la forme d’une plaquette de seize pages A4, constituant le recueil d’un auteur, une anthologie collective ou encore un dossier sur un poète contemporain.

En 2017, son comité de rédaction rassemble Annie Briet, Jean-Louis Clarac, Michel Cosem, Chantal Danjou, Jean-Marie David-Lebret, Michel Ducom, Michel Dugué, Gilles Lades, Cédric Le Penven, Jacques Lovichi, Jacqueline Saint-Jean, Christian Saint-Paul, Jean-Max Tixier et Jean-Michel Tartayre.

De 1968 à 1978, la revue publie une collection de numéros spéciaux, « Manuscrits », qui explorent les rapports entre le texte et le graphisme.

En 1996, la revue atteint son deux-centième numéro[2].

Encres blanches[modifier | modifier le code]

Les auteurs publiés sont[3] : Michel Cosem, Daniel Lefèvre, Jean Malrieu, Marcel Migozzi, Jean Dif, Jean-Luc Parant, René Nelli, Laurent Bourdelas, Gilles Lades, Pierre Gamarra, Méryl Marchetti, Francesca Yvonne Caroutch, Jean-Claude Villain, Alain Lacouchie, Chantal Danjou, Henri Heurtebise, Pierre Soletti, Jean-Michel Tartayre, Jean Gédéon, Laurent Fels, Dagadès, Murielle Compère-Demarcy, etc.


Notes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]