Encres vives

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Encres vives est une revue de poésie et une maison d’édition.

Historique[modifier | modifier le code]

La revue est fondée en 1960 à Toulouse par un groupe d'étudiants réunis autour de Michel Cosem[1].

De 1968 à 1978, la revue publie une collection de numéros spéciaux, « Manuscrits », qui explorent les rapports entre le texte et le graphisme.

En 1996, la revue atteint son 200e numéro.

Le catalogue actuel comporte deux collections : « Lieu » et « Encres blanches ».

Les numéros les plus récents de la revue se présentent sous la forme d’une plaquette de seize pages A4, constituant le recueil d’un auteur, une anthologie collective ou encore un dossier sur un poète contemporain.

En 2017, son comité de rédaction rassemble Annie Briet, Jean-Louis Clarac, Michel Cosem, Chantal Danjou, Jean-Marie David-Lebret, Michel Ducom, Michel Dugué, Michel Lac, Gilles Lades, Cédric Le Penven, Jacques Lovichi, Jacqueline Saint-Jean, Christian Saint-Paul et Jean-Michel Tartayre.

La maison est basée à Colomiers, en banlieue de Toulouse.

Encres blanches[modifier | modifier le code]

Auteurs publiés[2] :

Lieu[modifier | modifier le code]

Lieu est une collection de recueils de poésie créée par Michel Cosem aux éditions Encres vives en 1994.

Auteurs publiés[3] :

Manuscrits[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2013)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Manuscrits est une collection de poésie d'avant-garde créée par Michel Cosem aux éditions Encres Vives, en 1968.

Historique[modifier | modifier le code]

Née en 1968, la collection Manuscrits explore les rapports entre le texte, la mise en page et le graphisme. Les volumes de cette collection se présentaient sous la forme d’un cahier rassemblant dans une chemise cartonnée une quinzaine de pages volantes. Les poèmes étaient calligraphiés et dessinés, avec pour vocation de rompre la « linéarité» de la lecture.

Le groupe Encres Vives décide d’arrêter la collection en 1978, les débats littéraires ayant changé ; mais cette collection expérimentale inspirera de nombreuses revues dans les années 1980, notamment Banana Split.

Auteurs publiés[modifier | modifier le code]

Liste des auteurs publiés :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]