Murielle Compère-Demarcy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Murielle Compère-Demarcy
Photo murielle compère-demarcy publication.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités

Murielle Compère-Demarcy, publiant aussi sous le nom de M©Dĕm, est une poétesse, nouvelliste et auteure de chroniques littéraires et d'articles critiques, née dans l'Oise le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Murielle Compère-Demarcy, après des études à Paris-IV Sorbonne en philosophie et lettres modernes et au lycée Fénelon (Paris, 5e) en Ecole préparatoire Littéraire, vit aujourd'hui dans l'Oise où elle se consacre pleinement à son travail d'écriture et de publication.

Découverte de la poésie[modifier | modifier le code]

Déjà passionnée d'écriture et de littérature au lycée Jean-Rostand de Chantilly où un professeur de français l'oriente vers la poésie et le théâtre (Rimbaud, Cendrars, Théâtre de l'absurde), elle commence par écrire des textes en prose poétique. Elle publie alors, dès l'âge de vingt ans, dans la revue polypoétique parisienne (Revue du Groupe de recherches polypoétiques) Phréatique (no 48 - Printemps 1989, no 57 - été 1991, n) 64 - Printemps 1993n°68-69 - Printemps 1994, no 72 - Printemps 1995,) où paraissent des textes en prose de création poétique[1].

Au fil du temps et de rencontres, elle découvre, d'une part, une poésie de diffusion populaire telle que celle diffusée par l'association Poésie et chanson de Matthias Vincenot, président de Poésie et Chanson en Sorbonne[2] ou encore celle diffusée par des associations de créations poétiques et artistiques locales ou régionales, d'autre part une poésie plus littéraire, davantage engagée dans l'écriture expérimentale. Elle travaille depuis son écriture en expérimentant les deux territoires, l'un terrain de poésie populaire, l'autre d'une poésie plus littéraire.

Depuis 2016, écrit régulièrement pour les éditions Tinbad[3] (no 399, no 442 -2016-2017). Elle a publié plusieurs articles critiques sur des auteurs des Cahiers de Tinbad (Littérature / Art) et a été publiée dans Les Cahiers de Tinbad no 3 - Hiver 2017[4],[5],[6],[7].

Lue par le comédien Jacques Bonnaffé, le , sur France Culture dans l'émission Courriers & Papillons[8],[9].

Libraire, bibliothécaire, enseignante-documentaliste[modifier | modifier le code]

Sa passion des livres l'achemine naturellement vers des professions en lien avec le monde de l'écriture, de la diffusion et de l'édition.

Elle travaille en librairie à Paris jusqu'en 1992, où la rencontre avec le poète Henri Pichette la ramène à l'œuvre d'Antonin Artaud.

Puis elle travaille en tant que bibliothécaire dans la région de Senlis-Chantilly jusqu'en 2003.

Elle devient par la suite enseignante-documentaliste dans la région de Compiègne[10].

Vers une écriture expérimentale et oralisée[modifier | modifier le code]

Elle travaille avec d'autres artistes et sur différents supports pour diffuser la poésie.

Performances de poésie sonore, musique, créativité picturale sur ses textes sont autant de modes de diffusion qu'elle utilise (expositions-lectures avec des artistes-peintres ; lectures musicales ; lectures publiques avec artistes-peintres, musiciens, marionnettiste-clown…).

Ainsi, une lecture musicale de son recueil Trash fragilité a été présentée à la Maison de la Poésie, avec l'accompagnement d'un musicien (batterie électronique) et la présence de l'éditeur.

De même, une lecture de son texte sur (L')Ivre de papier de Guilllaume Basquin aux éditions Tinbad a été réalisée avec la poétesse-marionnettiste-clown-photographe Tristan Felix, lors des Mardis littéraires Place st-Sulpice (Paris, 6e), en . Cette performance a été publiée pour le texte dans Les Cahiers de Tinbad no 3 des éditions Tinbad en .

Invitée du "Mercredi du poète", bd Montparnasse à Paris, en 2018, présentée par Jacques Darras.

Elle poursuit depuis 2014 un travail d'investigation plus approfondi, tendant vers un travail en partenariat, comme la participation au Melting des poètes à la Galerie de l'Entrepôt (Paris, 14e), à des festivals (Festival de poésie à Montmeyan dans le Haut-Var, Festival Découvrir de Concèze en Corrèze, Festival "Le Mitan du chemin" dans le Var..., lecture aux Mardis littéraires de Lou Guérin (place Saint-Sulpice, Paris, 6e)… [11],[12]. Participation à divers Salons du Livre (Livre-Paris, Le Touquet, ...).

C'est en 2014, après la découverte d'une poésie contemporaine dont le rythme, la dimension sonore et l'exploration des champs d'investigation et de création pluriels passent par une diffusion publique et orale, découverte liée à celle de l'œuvre du poète-essayiste Jacques Darras (cf. "Le monde-poème-monde" à Jacques Darras dans Levure littéraire) [13]que Murielle Compère-Demarcy décide d'orienter en ce sens son travail d'écriture[14],[15]

Elle collabore également à des publications et expositions avec des artistes-peintres (recueils illustrés de 2014 à 2016 par l'artiste plasticien Didier Mélique) ; travaille avec l'artiste-peintre Agnès Lainé[16] et avec le peintre « surfiguratif » Jacques Cauda[17] avec qui elle publie Dans la course, hors circuit et Peindre ("Atelier Cauda, claps et autres textes").

Elle travaille avec le documentariste, poète, peintre à l'origine du mouvement surfiguratif, Jacques Cauda, depuis 2016[18],[19].

Quelques-uns de ses "poèmes d'après Antonin Artaud" -parus dans Les Cahiers de Tinbad No 4, Art / Littérature, éditions Tinbad ; 2017 + Les Cahiers de Tinbad no 5, Art / Littérature, éd. Tinbad ; hiver 2018 et dans la Revue du Festival Permanent des Mots (FPM), éditions Tarmac, à partir du no 17 (automne 2017)- ont donné lieu à la publication d'un livre poétique inspiré par Antonin Artaud : Alchimiste du soleil pulvérisé (poème pour Antonin Artaud) publié chez Z4 éditions, coll. "La Diagonale de l'écrivain", en 2019.

Murielle Compère-Demarcy a fait paraître un essai sur la poésie de l'éditeur-poésie Luc Vidal (Fenêtre ouverte sur la poésie de Luc Vidal), aux éditions du Petit Véhicule, coll. L'Or du Temps, en 2019.

En 2020, son travail sur l'exil en coopération avec le poète-photographe Khaled Youssef avec qui elle a co-écrit Poème-Passeport pour l'Exil en 2017 aux éditions Corps Puce, se poursuit avec la publication de Voyage Grand-Tournesol (voyages réels et imaginaires de la Tunisie à la Colombie en passant par l'Ethiopie, Zanzibar, la Jordanie, l'Iran, Myanmar (ex-Birmanie), l'Ouzbékistan, le Liban, la Géorgie, la Sardaigne, l'Andalousie, l'Angleterre, Montréal, escales comprises) publié chez Z4 Editions avec la participation de la poétesse américaine Basia Miller et une Préface de Chiara de Luca.

Publications[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Atout-cœur, éditions Flammes vives, 2009[20]
  • Eau-vive des falaises éditions Encres vives, collection « Encres blanches », 2014
  • Je marche..., poème marché/compté à lire à voix haute, dédié à Jacques Darras, éditions Encres vives, collection « Encres blanches », 2014 [lire en ligne].
  • Coupure d'électricité, éditions du Port d'Attache, 2015 [lire en ligne]
  • La Falaise effritée du Dire, éditions du Petit Véhicule, Cahier d'art et de littérature Chiendents, no 78, 2015
  • Trash fragilité, illustrations de Didier Mélique, éditions Le Citron gare, 2015
  • Un cri dans le ciel, éditions La Porte, 2015
  • Je tu mon alterégoïste, couverture de Didier Mélique, préface d'Alain Marc, éditions L'Harmattan, 2016[21]
  • Signaux d'existence suivi de La Petite Fille et la Pluie, éditions du Petit Véhicule, 2016
  • Le Poème en marche, suivi de Le Poème en résistance, éditions du Port d'Attache, 2016
  • Dans la course, hors circuit, éd. du Tarmac, 2017
  • Poème-Passeport pour l'Exil, co-écrit avec le photographe-poète Khaled Youssef, éd. Corps Puce, coll. « Parole en liberté », 2017[22]
  • Réédition Dans la course, hors circuit, éd. Tarmac, 2018
  • ... dans la danse de Hurle-Lyre & de Hurlevent..., éd. Encres Vives, coll. « Encres blanches », n°718, 2018[23]
  • L'Oiseau invisible du Temps, éd. Henry, coll. « La Main aux poètes », 2018
  • Alchimiste du soleil pulvérisé, Z4 Éditions, 2019
  • Fenêtre ouverte sur la poésie de Luc Vidal, éditions du Petit Véhicule, coll. « L'Or du Temps », 2019
  • Dans les landes de Hurle-Lyre, Z4 Éditions, 2019
  • L'écorce rouge suivi de Prière pour Notre-Dame de Paris & Hurlement, préface de Jacques Darras, Z4 Editions, coll. « Les 4 saisons », 2020
  • Voyage Grand-Tournesol, avec Khaled Youssef et la participation de Basia Miller, Z4 Éditions, Préface de Chiara de Luca, 2020 [262 p.]

Nouvelles littéraires[modifier | modifier le code]

Participation à des anthologies[modifier | modifier le code]

Participation aux anthologies des éditions Flammes vives depuis 1998, et dans Les Dossiers d'Aquitaine.

Recueil collectif Dehors, avec la ville de Paris et les éditions Janus, 2016.

Anthologie progressive "Poésie en liberté" [26] ; , .

Anthologie "Tisserands du monde" ; 2018.

Anthologie "Constellation de la Lyre" - XI Festival mondial de poésie "La lyre émigrée" (Bruxelles-Liège-Paris, 12-17 août 2019).

Anthologie "Etoiles de poésie sur la toile", coll. Poètes en roue libre (Cahiers "La Voix des Autres" < Revue Chemins de poésie, André Chenet éditeur ; 2020.

Anthologie Les CAHIERS DU CIPALA / "La terre nourricière en danger" ; éditions Jacques Flament, juillet 2020.

Publications en revues[modifier | modifier le code]

Murielle Compère-Demarcy publie dans diverses revues papier et/ou numériques, de diffusion nationale ou internationale, de créations poétiques ou poétique, littéraire et artistique : Poésie/première, Décharge, Comme en poésie, Les Tas de mots, Florilège, L'Aéropage, Poèmes épars, Traction-Brabant, Microbes, Portique, Art et Poésie, Les Nouveaux Délits, Incertain Regard, La Passe, Le Moulin des loups, FPM (Festival permanent des mots), Revue Méninge.

  • Mille et un poètes (revue des éditions Corps Puce), no 2,  ; no 5,  ; 5 textes dans le no 7, . Maison nomade de poésie Picardie. Lignes d'écriture[27].
  • Les Dossiers d'Aquitaine, anthologie 2013, anthologie 2014, anthologie 2015.
  • Libelle, , , , , , , juillet-août 2019.
  • Traction-Brabant, poézine, no 56, no 58, no 60, no 63, no 66, no 73, no 74.
  • Poésie/première, no 59-  ; no 66- ; no 67- ; no 69- ; n°74-septembre 2019.
  • Revue NUNC, éditions de Corlevour, n°45, juin 2018.
  • Traversées, no 73 et no 74, ,  ; n°80, juin 2016 ; n°85, septembre 2017 ; n°94, hiver 2019 ;
  • Poésie sur Seine, no 85  ; n°101 novembre 2019.
  • Arts et Poésie, no 227, .
  • La Passe, no 20, automne-hiver 2014-2015.
  • Comme en poésie, no 57,  ; no 58,  ; no 60,  ; no 63, .
  • Le Moulin des loups, no 2, .
  • Les Tas de mots, no 17, .
  • Nouveaux Délits, no 50, janvier-février-.
  • FPM (Festival permanent des mots[28]), avril/, , , , .
  • Incertain Regard, no 10, .
  • Décharge, no 166,  ; no 174, .
  • Revue Méninge (revue numérique), #5, [[29]]
  • Les Cahiers de Tinbad no 3, n°4 ; 2017 (Paris, 6e) / n°5 ; Hiver 2018 [30] / n°7 ; hiver 2019 / n°9 ; printemps 2020
  • "Le monde-poème-mode" dédié à Jacques Darras in Levure Littéraire no 13 [31]
  • Verso, no 66, (sous le pseudonyme MCDem.) ; no 167, (id.) ; no 168, (id.) ; no 169,  ; n°178, septembre 2019
  • Phoenix, Cahiers littéraires internationaux no 25 -Printemps 2017[32] ; n°30-décembre 2018 ; n°31-mai 2019 ; n°32-septembre 2019 ; n°33-février 2020 ;
  • Comme en Poésie : au festival de Concèze -15 ans, Anthologie Concèze 2017.
  • Concerto pour marées et silence, revue Poésie, n°10 ; 2017.
  • Nantes-Napoli, français-italiano, Cahier d'arts et de littératures Chiendents no 121 ; . Traduction en italien de Nunzia Amoroso [33]
  • Revue Cabaret, #22, été 2017 ;#30, été 2019 ; #32, hiver 2019 ; #34, été 2020

Recensions, chroniques, articles critiques[modifier | modifier le code]

Elle publie, parallèlement à ses travaux d'écritures des articles de critique littéraire, des notes de lecture, des recensions[34].

Murielle Compère-Demarcy contribue aussi aux travaux menés et proposés sur le site de La Cause littéraire, site de critique et de création littéraire[35], sur les sites de Recours au poème[36], via le site Sitaudis (site dédié aux littératures contemporaines[37]), Traversées, site de critique et de création littéraire de la Belgique francophone[38].

Son travail est présent sur plusieurs sites de création littéraire et/ou artistique : La Cause littéraire, Recours au poème[39], Ce qui reste[40], Le Capital des mots[41], Terre à ciel[42] "Traversées"[43],

La Revue littéraire des éditions Léo Scheer (n°65, nov-déc. 2016 / no 66, nov- / n°7,; janv-févr. 2019 / n°70, nov.-déc. 2017 / n°72, mars-avril 2018 / n°77, mars-avril 2019 / ), dans les Cahiers de création littéraire PhoeniX, sur le site de Zone critique[18],[44]et sur le site de Poezibao[7], sur le site Terres de femmes.

Elle a participé au dossier Alain Marc de la revue Chiendents 28 et au dossier sur la correspondance Michel Butor-Georges Perros en .

Répertoriée dans l'annuaire des auteurs de l' AR2L Agence Régionale de Lecture et de Littérature ; sur le site du Printemps des poètes ; sur le site de la Bnf.

A fait l'objet d'un article dans InterCDI en .

Recension du no 28 de Paysages Écrits Revue[45]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrice Maltaverne, « "Je marche...", de Murielle Compère-Demarcy (McDem) », [46]
  • Laurence Biava, « L’Eau vive des falaises, Murielle Compère-DeMarcy », La Cause littéraire, [47]
  • Yves Carchon, « À propos de "Coupure d’électricité", de MCDem », site des éditions du Port d'attache[48]
  • Philippe Lacoche, « Dans le noir », journal Le Courrier picard, , republié sur le site Les Dessous chics[49]
  • Jacques Swynguedauw, journal Le Courrier picard,
  • Patrice Maltaverne, « "Coupure d'électricité", de Murielle Compère-Demarcy », site Poésie chronique ta malle, [50]
  • Philippe Lacoche, « Le Beau Dire de Murielle », journal Le Courrier picard, , republié sur le site Les Dessous chics[51]
  • Patrice Maltaverne, « "Un cri dans le ciel", de Murielle Compère-Demarcy », site Poésie chronique ta malle, [52]
  • Sanda Voïca, « Dans le flux fragile de MCD, Ou la fragilité faite bouclier » (sur Trash fragilité), revue numérique Paysages écrits, no 26, [53]
  • Luc Vidal, Lettre à Murielle sur la poésie et son âme, éditions du Petit Véhicule, Chiendents n°119, Cahier d'arts et de littérature ; 2017.
  • Murielle Compère-Demarcy, Dans les landes de Hurle-lyre, "Écriture de feu" http://www.lelitteraire.com/?tag=dans-les-landes-de-hurle-lyre le littéraire.com ; 27 octobre 2019
  • Murielle Compère-Demarcy, Dans les landes de Hurle-lyre, https://www.dechargelarevue.com/Murielle-Compere-Demarcy-Dans-les-landes-de-Hurle-Lyre-Z4-editions.html Revue Décharge, "Les indispensables de Jacmo", 24 décembre 2019
  • Murielle Compère-Demarcy, Dans les landes de Hurle-lyre, https://www.recoursaupoeme.fr/murielle-compere-demarcy-dans-les-landes-de-hurle-lyre/ in Recours au poème, par Philippe Thireau ; 21 avril 2020
  • "Murielle Compère sans manières", par Philippe Lacoche https://lecourrierplus.fr/les-dessous-chics/les-coups-de-coeur-du-marquis-25/
  • Murielle Compère-Demarcy, Alchimiste du soleil pulvérisé, poème pour Antonin Artaud https://www.recoursaupoeme.fr/murielle-compere-demarcy-alchimiste-du-soleil-pulverise/ in Recours au poème, par Carole Mesrobian, 1 septembre 2019
  • Murielle Compère-Demarcy, Alchimiste du soleil pulvérisé, poème pour Antonin Artaud http://lefraisregard.free.fr/mcda.php in Revue Possibles, par Pierre Perrin ; 14 juillet 2019
  • Murielle Compère-Demarcy, L’Oiseau invisible du temps, http://lefraisregard.free.fr/mcdm.php in Revue Possibles, par Pierre Perrin, 21 janvier 2019
  • Murielle Compère-Demarcy, Alchimiste du soleil pulvérisé https://www.sitaudis.fr/Parutions/alchimiste-du-soleil-pulverise-de-murielle-compere-demarcy.php in Sitaudis, par Matthieu Gosztola, 1 mars 2019
  • Murielle Compère-Demarcy, "Artaud poète martyr au soleil noir pulvérisé" https://www.recoursaupoeme.fr/artaud-poete-martyr-au-soleil-noir-pulverise/ in Recours au poème, par Marilyne Bertoncini, 3 mars 2019
  • Murielle Compère-Demarcy ou l’écorce rouge https://www.lacauselitteraire.fr/l-ecorce-rouge-murielle-compere-demarcy-par-charles-duttine in La Cause Littéraire, par Charles Duttine, 4 mai 2020

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Équipe de recherche Fabula, « Fabula, la recherche en littérature », sur www.fabula.org (consulté le 4 mars 2017)
  2. « Le site est en maintenance ! », sur Service culturel de Paris-Sorbonne - Tous les goûts sont dans la culture ! (consulté le 4 mars 2017)
  3. « artpress | on line », artpress,‎ (lire en ligne, consulté le 4 mars 2017)
  4. « Accueil - Ent’revues », sur Ent’revues (consulté le 4 mars 2017)
  5. « Accueil », sur www.lacauselitteraire.fr (consulté le 4 mars 2017)
  6. « l'autre LIVRE », sur l'autre LIVRE (consulté le 4 mars 2017)
  7. a et b « Poezibao », sur Poezibao (consulté le 4 mars 2017)
  8. « France Culture – », sur France Culture (consulté le 7 mars 2017)
  9. « courriers & papillons », sur franceculture.fr, (consulté le 24 janvier 2017)
  10. Courrier picard, « LABERLIÈRE Documentaliste et… écrivain », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne, consulté le 5 août 2020).
  11. « Les Dédicaces | Le moteur de recherche des séances de dédicaces », sur www.lesdedicaces.com (consulté le 4 mars 2017)
  12. « Bienvenue chez Rémy Durand », sur www.remydurand.com (consulté le 4 mars 2017)
  13. « Levure littéraire | Magazine international d'information et d'éducation culturelle », sur levurelitteraire.com (consulté le 30 octobre 2017)
  14. « Nouveaux Délits n°50 - Murielle Compère-Demarcy », sur larevuenouveauxdelits.hautetfort.com (consulté le 18 janvier 2017)
  15. « Murielle Compère-DEMarcy – Traversées, revue littéraire », sur revue-traversees.com (consulté le 30 octobre 2017)
  16. Lire sur le site des artistes contemporains de La Cité des Peintres [1].
  17. « TARMAC éditions », sur TARMAC éditions (consulté le 8 mars 2017)
  18. a et b « Zone critique - Faisons le pari de la culture - Livres, expositions d'art, cinéma », sur Zone critique (consulté le 4 mars 2017) « Comilédie : attention chef-d'œuvre ! - ZONE CRITIQUE », sur zone-critique.com (consulté le 20 octobre 2017)
  19. « TARMAC éditions », sur TARMAC éditions (consulté le 29 octobre 2017)
  20. http://www.flammesvives.com/Boutique/Produit/Atout_Coeur/72/.
  21. « JE TU MON ALTERÉGOÏSTE - Poésie, Murielle COMPERE-DEMARCY - livre, ebook, epub - idée lecture été », sur harmattan.fr (consulté le 5 août 2020).
  22. NG, « Le Printemps des Poètes », sur www.printempsdespoetes.com (consulté le 30 octobre 2017)
  23. « Encres Vives », sur michelcosem (consulté le 5 août 2020).
  24. La F-- du Logis', éditions Édilivre, septembre 2014 [lire en ligne] [2]
  25. Éros Thanathos publiée dans la revue Souffles, les écrivains méditerranéens no 246-247, décembre 2014, http://www.revuesouffles.fr/oeuvres-en-archipel/sommaire/
  26. « Concours Poésie en liberté - Accueil », sur Poésie en liberté (consulté le 30 octobre 2017)
  27. http://www.corps-puce.org/
  28. « FPM revue », sur fepemo (consulté le 5 août 2020).
  29. http://revuemeninge.com/2016/01/26/couverture-de-revue-meninge-05-theme-chaussure/.
  30. « editionstinbad », sur editionstinbad (consulté le 15 janvier 2018)
  31. (en + fr) « litteraire.com », sur levure.litteraire.com, (consulté le 24 août 2017)
  32. « Parution n°25 – Printemps 2017 | Revue Phoenix », sur www.revuephoenix.com (consulté le 30 octobre 2017)
  33. « Editions du Petit Véhicule », sur www.lepetitvehicule.com (consulté le 29 octobre 2017)
  34. Notamment des chroniques sur les livres de William Hazlitt, Louis Calaferte, Christa Wolf, Thomas Pynchon, Luis Sepúlveda, Fabienne Jacob, Philippe Besson, Arnon Grünberg, Lionel Shriver, Patrick Besson, Christian Larrède, Julie Gouazé, la Revue littéraire reprises sur le blog des éditions Léo Scheer, Oscar Coop-Phane, Philippe Lacoche, Christophe Esnault, les poètes Pierre Reverdy, Jacques Darras, Pierre Dhainaut, Jacques Ancet, Alain Marc, Philippe Jaffeux, Ryōko Sekiguchi, le philosophe Nicolas Grimaldi. Elle anime la rubrique « Trouvailles de Toile... » dans la revue EXpression des Adex depuis mars 2013.
  35. Lire les chroniques de Murielle Compère-Demarcy sur La Cause littéraire.
  36. Lire les chroniques de Murielle Compère-Demarcy et de Recours au poème.
  37. Lire les chroniques de Murielle Compère-Demarcy sur Sitaudis.
  38. Lire les chroniques de Murielle Compère-Demarcy sur le site de la revue Traversées (chroniques également disponibles sur le site de La Cause littéraire).
  39. « 3 poèmes », sur Recours au poème, (consulté le 5 août 2020).
  40. « Dans un éclat de givre la nonnette... (et autres poèmes) / Ce qui reste », sur Ce qui reste, (consulté le 5 août 2020).
  41. Par exemple http://www.le-capital-des-mots.fr/2015/04/le-capital-des-mots-mcdem.html.
  42. http://www.terreaciel.net/Murielle-Compere-Demarcy#.VrtzGBjhA2o.
  43. Lire les chroniques de Murielle Compère-Demarcy sur le site de la revue TraverséesSitaudis.fr
  44. « Cyril Huot : Secret, le silence - ZONE CRITIQUE », sur www.zone-critique.com (consulté le 4 novembre 2017)
  45. « Le Livre des Proverbes nouveaux », sur traquequitraque.blogspot.fr (consulté le 4 novembre 2017)
  46. Patrice Maltaverne, « "Je marche...", de Murielle Compère-Demarcy (McDem) », site Poésie chronique ta malle.
  47. Laurence Biava, « L’Eau vive des falaises, Murielle Compère-DeMarcy », La Cause littéraire.
  48. http://editionsduportdattache.com/a-propos-de-coupure-d-electricite-de-mcdem.html.
  49. Philippe Lacoche, « Dans le noir », sur Les Dessous chics,
  50. Patrice Maltaverne, « "Coupure d'électricité", de Murielle Compère-Demarcy », site Poésie chronique ta malle.
  51. Philippe Lacoche, « Le Beau dire de Murielle », sur Les Dessous chics,
  52. Patrice Maltaverne, « "Un cri dans le ciel", de Murielle Compère-Demarcy », site Poésie chronique ta malle.
  53. Sanda Voïca, « Dans le flux fragile de MCD, Ou la fragilité faite bouclier », revue numérique Paysages écrits, no 26.

Liens externes[modifier | modifier le code]