France Burghelle Rey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
France Burghelle Rey
Image dans Infobox.
France Burghelle Rey, poète, romancière.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

France Burghelle Rey, née à Paris, est une poète, romancière et critique littéraire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle a enseigné à Paris en tant que certifiée de Lettres classiques en animant pendant de nombreuses années des ateliers d'écriture dans ses classes. Elle vit actuellement à Paris où elle écrit et pratique la critique littéraire. Elle est membre de l’Association des Amis de Jean Cocteau et du P.E.N. Club français. Marquée par l'œuvre et la personnalité de Jean Cocteau, elle a fait sa maîtrise sur "Le Visible et l'Invisible" dans l'œuvre du poète puis son DEA sur la théorie moderne de la création, préparant alors une thèse de doctorat sur « Le Baroque et le symbolisme dans À Rebours de Huysmans ».

Œuvre[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

Elle a publié ses poèmes dans diverses revues papier et numériques comme :

Temporel, Le Capital des mots, Terres de Femmes, Recours au poème, Poésie Première, Friches, Décharge, Cahiers du Sens, Lieux d'être, Le Coin de table Poésie sur Seine, Friches, Bacchanales, es, Terre à ciel, Verso, Littérales, Diptyque, Rhubarbe, A l'index, éditions Henry, Thauma, Poesiemuzik, etc.

Œuvre critique[modifier | modifier le code]

Elle a écrit de nombreuses notes critiques dans Quinzaines et dans les revues Poezibao, Europe, Place de la Sorbonne, La Cause littéraire CCP, Recours au poème,Terres de femmes, Temporel, Traversées.

Publications[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

2009 Odyssée en double, Encres Vives, coll. Encres Blanches.

2009 La Fiancée du silence, Encres vives, coll. Encres blanches.

2010 Le Bûcher du Phénix, Encres vives.

2010 L'Orpailleur, Encres Vives, coll. Encres Blanches.

2010 Lyre en double, Interventions à haute voix.

2013 Révolution, La Porte.

2014 Comme un chapitre d'Histoire, La Porte.

2016 En UN seul regard, La Cause littéraire.

2015 Le Chant de l’enfance, éditions du Cygne (Prix Blaise Cendrars adulte pour un poème)[1],[2]

2016 Révolution II, La Porte[3],[4].

2017 Petite Anthologie : Confiance / Patiences / Les Tesselles du Jour, Unicité[5].

2018 Après la foudre, Bleu d'encre[6].

2020 Lieu en trois temps suivi de L'Un contre l'autre : Gegenüber, en finale nationale du prix Max-Pol Fouchet 2010, Unicité.

Nouvelles[modifier | modifier le code]

2017 Contes pour enfants du 20° siècle, Le Capital des mots.

Romans[modifier | modifier le code]

2018 L’ Aventure, Unicité[7].

Livres d'artistes principaux[modifier | modifier le code]

2009 L'or de ma mémoire en collaboration avec le peintre Georges Badin (mouvement Textruction), Livre pauvre, coll. Aboli bibelot, Daniel Leuwers

2010 L'Or bleu, en collaboration avec Georges Badin, collection Mémoires, Eric Coisel éditeur.

2010 Tableaux du temps, en collaboration avec Georges Badin, collection Mémoires, Eric Coisel éditeur.

2011 A cette distance des reflets, en collaboration avec Max Partezana.

2016 La route bleue, en collaboration avec Maria Desmée.

Gravures

2016 La mer en allée avec 6 aquatintes d'Hélène Baumel (Lucinges, Salon Page, Salon d'Automne 2017, etc.)

Chantiers de poème[modifier | modifier le code]

2010 "Arracher les peaux du chagrin", revue Diptyque n° 1.

2013 "De qui vient la première blessure", revue Diptyque n° 3.

Anthologies principales[modifier | modifier le code]

2010 Et si le rouge n'existait pas, Anthologie, Le Temps des cerises.

2010 Anthologie permanente, Le Nouvel Athanor.

2011 L'Athanor des poètes, Le Nouvel athanor.

2012 Anthologie pas d'ici, pas d'ailleurs, Voix d'encre.

2016 Anthologie de la défense de la langue française, Pablo Poblète, Unicité.

2018 Liens et entrelacs, Poésie du monde. Anthologie pour la paix, Pablo Poblète, Unicité.

2018 Des chiffons de javel, Laurent Desvoux, préface d'Alain Borer, Unicité.

Notes critiques[modifier | modifier le code]

La Nouvelle Quinzaine Littéraire[modifier | modifier le code]

Revue Europe[modifier | modifier le code]

  • "Homère au royaume des morts a les yeux ouverts de Gérard Macé", le Bruit du Temps, août 2015.
  • "L'hirondelle rouge de Jean-Michel Maulpoix," Mercure de France, juin 2017.
  • "Un bout du pré de Caroline Sagot Duvauroux" collection en lisant en écrivant, éditions Corti, juin 2017.
  • "Je m’oralise de Ghérasim Luca", éditions Corti, novembre 2018.
  • "Ephémérides de Valérie Rouzeau", la Table ronde, juin 2020.

Poezibao[modifier | modifier le code]

Place de la Sorbonne[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Chant de l'enfance - », sur www.francopolis.net (consulté le 6 février 2021)
  2. Carole Mesrobian, « Fil de lecture de Carole Mesrobian : Autour de Tristan Felix, Laura Vazquez, France Burghelle Rey, Collectif de l’Atelier du Bocage. », sur Recours au poème, (consulté le 6 février 2021)
  3. FRANCE BURGHELLE REY, « Note critique sur " Révolution II " de France Burghelle Rey dans " Terre à ciel " par Cécile Guivarch », sur Le blog de FRANCE BURGHELLE REY (consulté le 6 février 2021)
  4. FRANCE BURGHELLE REY, « " Révolution II " de France Burghelle Rey : un article de Sanda Voïca dans " Paysages Ecrits n° 27 " : », sur Le blog de FRANCE BURGHELLE REY (consulté le 6 février 2021)
  5. Carole Mesrobian, « France Burghelle Rey, Petite anthologie, Confiance, Patiences, Les Tesselles du jour », sur Recours au poème, (consulté le 6 février 2021)
  6. « France Burghelle Rey, Après la foudre par Philippe Leuckx », sur Terres de femmes (consulté le 6 février 2021)
  7. « L’Aventure, France Burghelle Rey (par Philippe Leuckx) », sur www.lacauselitteraire.fr (consulté le 6 février 2021)

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]