Jean-Michel Tartayre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Michel Tartayre
Description de l'image Jean-Michel Tartayre 7.jpg.
Naissance (51 ans)
Toulouse, Drapeau de la France France
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture française
Mouvement contemporain
Genres
Poésie, récit policier

Œuvres principales

  • Van Gogh tonnante clarté (2007)
  • Scènes de la nuit blanche (2008)
  • Nerf ou pinceau (2009)
  • Vers l'été suivi de Fractions du jour (2016)
  • Ombres bleues (2017)
  • Autour des aubes grises (2017)

Compléments

Signature Jean-Michel Tartayre.jpg

Jean-Michel Tartayre est un poète français et professeur de Lettres Modernes en lycées et collèges, né à Toulouse le . Il définit sa poésie comme « une poésie réaliste et populaire, où l'étrangeté n'est au demeurant pas exclue. »[1]

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études littéraires et avoir exercé la profession de libraire, Jean-Michel Tartayre devient professeur de lettres modernes en lycées et collèges. Il est l'auteur d'une quarantaine de recueils de poèmes publiés aux Dossiers d'Aquitaine, au GRIL, aux éditions Encres vives, N&B, La Porte et Alcyone.

Il a collaboré à de nombreuses revues littéraires, notamment : L'Arbre à paroles, La Nouvelle Tour de Feu, Séquences, La Revue des Dossiers d'Aquitaine, Inédit Nouveau (éd. du GRIL), Isis, Lélixire (éd. Robin), Multiples et L'Ours polar. Il écrit régulièrement pour Encres vives et Phaéton.

En 2011, il participe à la 10e édition du Festival du Livre d'artiste "Sous couverture" de Saint-Antonin-Noble-Val (Tarn-et-Garonne), en faisant une lecture de ses poèmes. Il fait partie depuis 2015 du comité de rédaction de la revue Encres vives. En 2016, au XIe Salon du livre des Gourmets de Lettres de Toulouse, il a reçu le Grand Prix de Poésie pour son recueil Vers l'été suivi de Fractions du jour (N&B éditions). Ce même recueil a été récompensé par la Médaille de Vermeil de l'Académie des Jeux floraux en 2017[2].

Il est inscrit dans l’annuaire des auteurs du Centre Régional des Lettres Midi-Pyrénées et au Répertoire Balzac de la Société des Gens de Lettres (SGDL).

Démarche du poète[modifier | modifier le code]

Il écrit aussi bien sur des sujets scientifiques ou historiques que sur la poésie, mais il manifeste également sa créativité dans des recueils de poèmes ou de proses qui ne sont jamais vraiment des contes ni des nouvelles.

Ce qui l'intéresse en poésie, c'est l'espace de liberté, l'ouverture dirait Umberto Eco, la suggestion dirait Stéphane Mallarmé, deux concepts qui par ailleurs définissent la modernité poétique :

« Aujourd'hui, le poème adopte tellement de formes signifiantes que le genre dont il relève est difficilement classable. Ce qui m'attire donc, c'est cette tendance à la confusion des genres et l'importance accordée à l'image, au paysage intérieur et/ou extérieur ».

Jean-Michel Tartayre est très attaché aux lieux dans ses poèmes :

« La notion de lieu(x) en poésie m'apparaît fondamentale. Le poète se situe toujours par rapport à un espace ou à un lieu (aussi vague soit-il) lorsqu'il entreprend d'écrire, qu'il s'agisse de l'espace de la page blanche, des espaces textuel, imaginaire, environnemental, ou du topos. Et l'art du poète consiste à donner à voir de façon originale, singulière, sa perception d'un certain état des lieux, soit qu'il se plaise à traiter des lieux communs, soit qu'il s'attache aux lieux moins ordinaires, mais toujours, dans les deux cas, avec une volonté de dépayser, de métamorphoser la banalité en fait notable, d'accoster le quai d'un nouvel univers, inconnu, étrange »[1].

Accueil et perception critique[modifier | modifier le code]

Michel Cosem a souligné chez cet auteur « une écriture à la fois nostalgique et révoltée »[3]. Pour Jeannine-Julienne Braquier, il est « un compositeur d'images, de musiques et un agitateur de sentiments exprimés tout en nuances »[4]

Van Gogh tonnante clarté (Éditions du GRIL, 2007) est une recréation en poésie des thèmes et paysages à la fois quotidiens et éternels du peintre. « Il superpose son propre langage à celui de l'artiste-peintre et parvient ainsi à une saisissante approche de l'œuvre, examinée avec une précision d'entomologiste... et de poète inspiré. »[4]

Jean-Michel Tartayre a reçu le Grand Prix de Poésie Midi-Pyrénées de La Société des poètes et artistes de France en 1999 pour sa première publication Transparences (Les Dossiers d'Aquitaine). Son recueil Vers l'été suivi de Fractions du jour (N&B éditions, 2016) a été récompensé du Grand Prix de Poésie des Gourmets de Lettres en 2016 et de la Médaille de Vermeil de l'Académie des Jeux floraux en 2017.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Recueils de poésie[modifier | modifier le code]

Éditions Encres vives, coll. "Encres blanches"[modifier | modifier le code]

  • Moderne aventure. Colomiers : Encres vives, 2005, 16 p. Coll. "Encres blanches" no 185. (notice BnF no FRBNF40078287)
  • Urbain nocturne. Colomiers : Encres vives, 2005, 16 p. Coll. "Encres blanches" no 221. (notice BnF no FRBNF40078290)
  • Espaces mouvants. Colomiers : Encres vives, 2006, 16 p. Coll. "Encres blanches" no 265. (notice BnF no FRBNF40989353)
  • Les Grands Soirs. Colomiers : Encres vives, 2007, 16 p. Coll. "Encres blanches" no 294. (notice BnF no FRBNF41170496)
  • Les Grands Soirs (II). Colomiers : Encres vives, 2008, 16 p. Coll. "Encres blanches" no 321. (notice BnF no FRBNF41271344)
  • Les Chutes. Colomiers : Encres vives, 2008, 16 p. Coll. "Encres blanches" no 332. (notice BnF no FRBNF41426102)
  • Nerf ou pinceau (Série « La Femme au caducée » I). Colomiers : Encres vives, 2008, 16 p. Coll. "Encres blanches" no 349. (notice BnF no FRBNF41446050)
  • Entrelacs (Série « La Femme au caducée » II). Colomiers : Encres vives, 2009, 16 p. Coll. "Encres blanches" no 383. (notice BnF no FRBNF42406437)
  • Des Affaires (Série « La Femme au caducée » III). Colomiers : Encres vives, 2009, 16 p. Coll. "Encres blanches" no 392. (notice BnF no FRBNF42546265)
  • Du Combat (Série « La Femme au caducée » IV). Colomiers : Encres vives, 2010, 16 p. Coll. "Encres blanches" no 410. (notice BnF no FRBNF42563894)
  • Des Soins (Série « La Femme au caducée » V). Colomiers : Encres vives, 2010, 16 p. Coll. "Encres blanches" no 440. (notice BnF no FRBNF42652874)
  • Trottoirs : Variations 1. Colomiers : Encres vives, 2011, 16 p. Coll. "Encres blanches" no 471. (notice BnF no FRBNF43506161)
  • Trottoirs : Variations 2. Colomiers : Encres vives, 2011, 16 p. Coll. "Encres blanches" no 486. (notice BnF no FRBNF43746659)
  • Trottoirs : Variations 3. Colomiers : Encres vives, 2012, 16 p. Coll. "Encres blanches" no 495. (notice BnF no FRBNF43746660)
  • Trottoirs : Variations 4. Colomiers : Encres vives, 2012, 16 p. Coll. "Encres blanches" no 498. (notice BnF no FRBNF43771380)
  • Trottoirs : Variations 5. Colomiers : Encres vives, 2012, 16 p. Coll. "Encres blanches" no 517. (notice BnF no FRBNF43823531)
  • Pandore. Colomiers : Encres vives, 2012, 16 p. Coll. "Encres blanches" no 525. (notice BnF no FRBNF45012397)
  • Blue walker. Colomiers : Encres vives, 2013, 16 p. Coll. "Encres blanches" no 539.
  • Leghorns. Colomiers : Encres vives, 2013, 16 p. Coll. "Encres blanches" no 556.
  • Chromatismes d'un cycle. Colomiers : Encres vives, 2014, 16 p. Coll. "Encres blanches" no 587.
  • Junk. Colomiers : Encres vives, 2014, 16 p. Coll. "Encres blanches" no 597.
  • Automne. Colomiers : Encres vives, 2014, 16 p. Coll. "Encres blanches" no 618.
  • Lumière crue. Colomiers : Encres vives, 2015, 16 p. Coll. "Encres blanches" no 638.
  • Canicule. Colomiers : Encres vives, 2015, 16 p. Coll. "Encres blanches" no 652.
  • Neptune. Colomiers : Encres vives, 05/2018, 16 p. Coll. "Encres blanches" no 728. Couv. d'André Falsen.

Éditions Encres vives, coll. "Lieu"[modifier | modifier le code]

  • Toulouse blues. Colomiers : Encres vives, 2005, 16 p. Coll. "Lieu" no 165. (notice BnF no FRBNF40078288)
  • La Fugue mauricienne. Colomiers : Encres vives, 2005, 16 p. Coll. "Lieu" no 168. (notice BnF no FRBNF40078289) (Île Maurice)
  • Rue du Hamel. Colomiers : Encres vives, 2007, 16 p. Coll. "Lieu" no 187. (notice BnF no FRBNF41198780) (Bordeaux)
  • Rythmes de Chinatown. Colomiers : Encres vives, 2014, 16 p. Coll. "Lieu" no 291. (Paris)
  • Cité corsaire. Colomiers : Encres vives, 2015, 16 p. Coll. "Lieu" no 306. (Saint-Malo)
  • Toulouse blues II. Colomiers : Encres vives, 2016, 16 p. Coll. "Lieu" no 318.
  • Toulouse blues III. Colomiers : Encres vives, 2016, 16 p. Coll. "Lieu" no 322.
  • Toscana. Colomiers : Encres vives, 2017, 16 p. Coll. "Lieu" no 342. (Florence et Sienne)
  • Les Cités des brumes bleues. Colomiers : Encres vives, 2018, 16 p. Coll. "Lieu" no 363. (Venise et Vérone)

Éditions Encres vives, coll. "Encres vives"[modifier | modifier le code]

  • Marines. Colomiers : Encres vives, 2013, 16 p. Coll. "Encres vives" no 425.
  • Poudre de jour. Colomiers : Encres vives, 2017, 16 p. Coll. "Encres vives" no 462.
  • Les Sources. Colomiers : Encres vives, 12/2017, 16 p. Coll. "Encres vives" no 472.

Éditions du GRIL, coll. "Princeps"[modifier | modifier le code]

  • Polymnie de notre temps. La Hulpe : Éditions du GRIL [Groupe de réflexion et d'information littéraires], 2005, 30 p. Coll. "Princeps" no 35.
  • Van Gogh tonnante clarté. La Hulpe : Éditions du GRIL, 2007, 34 p. Coll. "Princeps" no 44.
  • Pi la lettre et le nombre. La Hulpe : Éditions du GRIL, 2011, 25 p. Coll. "Princeps" no 90.

Autres éditeurs[modifier | modifier le code]

  • Transparences. Bordeaux : les Dossiers d'Aquitaine, 2000, 47 p. (notice BnF no FRBNF37120052)
  • Vers l'été suivi de Fractions du jour. Toulouse : N&B, 2016, 97 p. Coll. "Poésie". (ISBN 978-2-911241-92-5) (notice BnF no FRBNF45016473)
  • Ombres bleues. Laon : La Porte, 2017, 20 p. Coll. "Poésie en voyage". Tirage : 200 exemplaires numérotés à la main. (notice BnF no FRBNF45320213)
  • Autour des aubes grises / avant-propos de Michel Cosem ; avec la reproduction d'une encre de Silvaine Arabo. Saintes : Alcyone, 10/2017, 66 p. Coll. "Surya". (ISBN 978-2-37405-034-8). Tirage : 250 exemplaires numérotés à la main. (notice BnF no FRBNF45403810)

Nouvelle[modifier | modifier le code]

Poèmes en revues[modifier | modifier le code]

  • « La Femme au caducée », Multiples, oct. 2010, no 77, p. 71-80. Coll. "Découverte" no 16. (ISBN 2-902032-44-7) (notice BnF no FRBNF34421442)
  • « D’après complaintes », Lélixire, automne 2013, n° 6, p. 26. ISSN 2257-1175 (notice BnF no FRBNF42572892)
  • Trois poèmes extraits de Vers l'été suivi de Fractions du jour, Revue Phaéton : écrire, transmettre, septembre 2016, n° 2, p. 229, rubrique "Merles blancs". ISSN 2430-5421 (notice BnF no FRBNF44423545)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. a et b 4e de couv. Espaces mouvants. Colomiers : Encres vives, 2006. Coll. "Encres blanches" n° 265.
  2. « Un collégien et un professeur médaillés pour leur poème », La Dépêche, 22 mai 2017.
  3. 4e de couv. Les Grands Soirs. Colomiers : Encres vives, 2007. Coll. "Encres blanches" n° 294.
  4. a et b Jeannine-Julienne Braquier, « Van Gogh tonnante clarté ». Revue indépendante, Syndicat des journalistes et écrivains, oct-nov-déc. 2007, n° 315, p. 33.

Sur les autres projets Wikimedia :