Marcel Migozzi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marcel Migozzi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (85 ans)
ToulonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Marcel Migozzi, né en 1936 à Toulon dans une famille ouvrière d'origine corse, est un poète français.

Il publie ses premiers textes dans la revue Action poétique, au comité de rédaction de laquelle il participe de 1965 à 1968. Il collabore à divers ouvrages collectifs et revues. Il est membre du comité éditorial de la revue Sud de 1994 à 1998.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le Fonds des jours, Action poétique, 1963
  • Poèmes domestiques, P.J. Oswald, 1969
  • Jusqu'à la terre, Guy Chambelland, 1976
  • De chair et d'os, SGDP, 1979
  • Où nous avons posé nos pieds, Offset, 1985
  • Juillet, voyages, Sud, 1985 (prix Jean-Malrieu)
  • Dans l'énumération des restes, Telo Martius, 1988
  • Je t'aime, Telo Martius, 1990
  • Tout est dans perdre, Telo Martius, 1990
  • Griserie de l'austérité, Sud, 1990
  • Énumérer reste aux vivants, Tetras Lyre, 1992
  • Visages (l'art et la manière), 1994
  • Une fois encore, ensemble, Autres temps, 1994
  • On aura vécu, Telo Martius, 1995 (prix Antonin-Artaud)
  • Nuits et jours, Phi, 1995
  • La Montagne vive suivi de Bergeries, La Bartavelle
  • A l'école de garçons de Rivière - Neuve, Encres vives, 1996
  • D'autres étés, plus au sud, L'Harmattan, 1996
  • Ensemble d'être, Hiems, 1997
  • Protège- cœur, Clapàs, 1997
  • À grands pas, Telo Martius, 1997
  • Et le rouge comme une impasse, peintures de Catherine Fiault, Tipaza, 1997
  • Quatrains de convalescence, La lettre sous le bruit, 1998
  • Vrraaoummm, Collection week-end, 1998
  • Ce bleu sans ancienneté, Encres Vives, 1999
  • Ce parfum d'étendue, Encres Vives, 1999
  • Avec les enfants, Clapàs, 1999
  • Toit de bruyère et feu tourbé, Encres vives, 1999
  • Quelque chose, la ville, La Porte, 1999
  • Sans agir, la couleur douterait, OCCE, 1999
  • L'Invisible Donation, Telo Martius, 2000
  • Où s'enroche la nudité, abbaye de Thoronet, La Porte, 2000
  • Qu'est-ce qu'on imagine, écrire ?, Autres temps, 2000
  • Un rien de terre, L'Amourier, 2000
  • La Nappe au lit, Alain Benoit, 2000
  • Accueil, nocturne, Impertinente, 2000
  • Histoirette naturelle, Lo Païs d'enfance, 2001
  • Dans l'abîme de j'aime, sérigraphies de Gérard Eppelé, Tipaza, 2001
  • Jardin d'enfants, Pluie d'étoiles, 2001
  • Retour d'âge, Tarabuste, 2001
  • La Mort en sucre, Encres Vives, 2002
  • Enflammé d'éphémère, Alain Benoit, 2002
  • Un monde dévoré d'ailleurs, Encres vives, 2003
  • Les Passeurs de mémoire, REP, 2005
  • L'Espoir, REP, 2004
  • Dans le jardin sans porte, Telo Matrius, 2004
  • Qu'orage et paille, Nan' Nigi, 2004
  • Des traces dispersées, L'Harmattan, 2006
  • Quels âges as-tu ?, Encres Vives, 2006
  • Vers les fermes, ça fume encore, Potentille, 2009
  • Cité aux entrailles sans fruits, Gros Textes, 2009
  • Et si nous revenions sans vieillir ?, Encres Vives, 2009
  • Éclats d'enfance toulonnaise (1936-1952), dessins de Serge Plagnol, Géhess, 2010
  • Pommeraie Paradis, peintures de Catherine Monmarson, Tipaza, 2014
  • Lumière plus vive que veuve, Éditions Estuaire, 2021

Distinctions[modifier | modifier le code]

Exposition-hommage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Lieu d'art : La Maison des arts de Carcès cultive les arts », Art Côte-d'Azur, 2012.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Une « Action poétique » de 1950 à aujourd'hui, Pascal Boulanger, Flammarion, 1998

Liens externes[modifier | modifier le code]