EmuTOS

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

EmuTOS
Famille TOS
Langues Allemand, Anglais, Espagnol, Finlandais, Français, Grec, Italien, Russe, Tchèque
Type de noyau Monolithique
État du projet En développement
Dépôt github.com/emutos/emutosVoir et modifier les données sur Wikidata
Plates-formes Atari ST, Atari TT, Atari Falcon, Hatari, Firebee, Amiga, WinUAE
Entreprise /
Développeur
Équipe de développement d'EmuTOS
Licence GPL v2
États des sources Logiciel libre
Écrit en C
Dernière version stable 0.9.12
Environnement de bureau GEM
Site web https://emutos.sourceforge.io/

EmuTOS est une alternative au TOS (le système d'exploitation de l'Atari ST et de ses successeurs), distribué en tant que logiciel libre. Il est essentiellement conçu pour être utilisé avec des émulateurs Atari et des clones comme Hatari ou l'ordinateur FireBee. EmuTOS prend en charge du matériel récent et permet de se passer de l'ancien TOS propriétaire d'autant plus que ce dernier est difficile à trouver.

Fonctionnalités et compatibilité[modifier | modifier le code]

Contrairement au TOS original, la dernière version d'EmuTOS peut fonctionner (avec parfois un support limité) sur tout matériel Atari[1], certains ordinateurs Amiga, et dispose de fonctionnalités[2],[3],[4],[5],[6],[7],[8],[9] qui n'existaient pas auparavant : CPU ColdFire, IDE, partitions FAT et support de "Fonctionnalités Natives" pour les émulateurs[10].

Le support manque pour certaines APIs dépréciées de l'OS, bien que toutes les fonctions de l'API Line-A soient présentes[7]. Compte-tenu de sa conception, EmuTOS ne supporte pas les fonctionnalités non documentées de l'OS.[11] Il prend en charge en partie la matrice sonore de l'Atari Falcon mais le support du DSP est absent[12], et bien que la VDI gère les modes graphiques entrelacés avec 1, 2, 4 et 8 bits, les résolutions 16 bits de l'Atari Falcon (ou de l'Amiga) sont totalement absentes. C'est pourquoi certains anciens jeux, démos ou applications, mais aussi certains logiciels spécifiques au Falcon, peuvent ne pas fonctionner[13].

Versions[modifier | modifier le code]

Version 0.9.1[3]: Support des cartes d'évaluation Firebee, affichage 256 couleurs sur les systèmes VIDEL et fonctions sonores DMA XBIOS. L'interpréteur EmuCON2 gère la complétion avec TAB et le renommage des dossiers a été ajouté. Un bureau complet est désormais intégré, y compris dans la plus petite version de la ROM 192k.

Version 0.9.2[4] (et sa version corrective 0.9.3[5]): support des cartes SD/MMC, du connecteur externe IDE et des fonctions d'extinction sur la plate-forme Firebee. Les CompactFlash peuvent être utilisées, la gestion des supports IDE, des partitions FAT et de la détection de changement de support ont été améliorées. Corrections et améliorations du démarrage d'EmuTOS-RAM, de la compatibilité fVDI et de la vitesse générale de la VDI, support ACSI et XHDI (voir Atari TOS).

Version 0.9.4[6]: compilé avec -O2 par défaut pour de meilleures performances (sauf sur la version 192k), utilise moins de RAM et ajoute une nouvelle variante pour les cartes d'évaluation ColdFire avec BaS_gcc ("BIOS"). Le Bureau permet maintenant d'afficher des fichiers texte et de déplacer des fichiers ou dossiers avec la touche Control.

Version 0.9.5[7]: corrige des problèmes avec l'émulation de disque dur sous l'émulateur STeem, ajoute l'émulation de la souris avec Alt+flèche, support de Pexec mode 7, support de double clavier, l'utilisateur peut indiquer une partition d'amorçage au démarrage, rétablissement après exception dans les programmes utilisateur, initialisation de la pile sur Amiga, améliorations de l'alignement des objets text relogés, support de toutes les fonctions line-A achevé.

Version 0.9.6[8]: Correctifs pour le matériel du TT et support complet de la VDI pour toutes les résolutions et l'affichage sur Atari TT. Entrée MIDI input, ajout d'une commande EmuCON 'mode' et du support de la fonction etv_term(). Nombreux correctifs.

Version 0.9.7[9]: Support des partitions MBR étendues, carte MonSTer, Eiffel sur bus CAN sur ColdFire EVB et Apollo Core 68080. Support de FreeMiNT sur matériel non-Atari. Fonctionnalités du Bureau 'Installer périphérique', 'Installer icône' et 'Enlever icône de bureau'. Version autonome d'EmuCON2.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]