QNX

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Le ton de cet article ou de cette section est trop promotionnel ou publicitaire. (mars 2016).

Modifiez l'article pour adopter un ton neutre (aide quant au style) ou discutez-en.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

QNX
Famille Unix
Type de noyau micro-noyau
État du projet Comercialisé
Plates-formes i386, x86-64, ARM, PPC
Entreprise /
Fondateur
Research In MotionVoir et modifier les données sur Wikidata
Licence propriétaire
États des sources propriétaires
Dernière version stable 6.6 (Février 2014)
Site web QNX.com

QNX (prononcé Q-N-X ou Q-nix) est un système d'exploitation compatible POSIX, conçu principalement pour le marché des systèmes embarqués tel que les voiturer mais aussi pour les industries et les services médicaux des hôpitaux. Il utilise un micro-noyau et l'entreprise qui le développe appartient à Blackberry depuis 2010.

Description[modifier | modifier le code]

QNX : « Systèmes d'exploitation, outils de développement et services professionnels pour connecter des systèmes incorporés »

Comme tout système utilisant un micro-noyau, QNX est basé sur l'idée originale de faire fonctionner une grande partie du système d'exploitation comme un ensemble de petites tâches connues sous le nom de serveurs. Le noyau diffère de ceux plus traditionnels et monolithiques, dans lequel le système d'exploitation est un seul gros programme avec des facultés particulières. Dans le cas de QNX, l'utilisation d'un micro-noyau permet aux utilisateurs, ou plus particulièrement aux développeurs, de désactiver les fonctionnalités qui ne leur sont pas nécessaires, sans avoir à changer de système d'exploitation.

Il est également considéré à la fois comme léger, robuste (micro-noyau), rapide et complet. Grâce à sa compatibilité POSIX, de nombreuses applications open source ont été portées sur QNX.

Ses principaux concurrents sur ce marché sont VxWorks, GNU/Linux, et Windows (CE et Windows XP Embedded)[1]. QNX a été selon certaines sources (à determiner) leader dans le domaine de la vitesse de commutation de tâches, ce qu'il n'est plus à l'heure actuelle. Les principales places de marchés du monde Tokyo, New York, ont besoin des systèmes temps réel les plus rapides existants actuellement et utilisent donc maintenant (février 2011) des systèmes d'exploitation à base de noyau Linux qui sont bien plus performants. L'introduction des processus légers (threads) ou processus poids-plume, dans les autres systèmes vise à leur donner des possibilités de vitesse de commutation comparables.

Pourtant QNX a su s'imposer dans le marché de l automobile principalement. Lors de la première journée du CES 2015, QNX a révélé différentes informations au sujet de ses systèmes d’infotainment et télématiques embarqués. Nous apprenons que le déploiement du système se fait avec succès et pas moins de 50 millions de véhicules en sont équipés. Plusieurs constructeurs de grande renommée tels que Acura, Audi, BMW, Chrysler, Ford, GM, Honda, Hyundai, Jaguar, Land Rover, Maserati, Mercedes-Benz, Porsche, Toyota et Volkswagen sont comptés parmi les clients. En outre, un nouveau rapport d’IHS Automotive nomine QNX comme le premier fournisseur de logiciels  sur le marché de l’infotainment, avec une part de marché de plus de 50 pour cent. « QNX Software Systems est le leader incontesté dans le logiciel de l’automobile, en particulier pour l’infotainment, et devrait le rester  pour les années à venir,  de plus avec une augmentation de plus de 16 millions d’unités en 2013  qui devrait être de  56 millions en 2020 », a déclaré Egil Juliussen, Directeur de recherche, infotainment et ADAS, IHS Automotive.La société canadienne éditrice de QNX et son équipe de programmeurs avaient rejoint en 2004 le groupe Harman International en tant que division indépendante.

En 2010, le groupe Harman a revendu QNX Software Systems à RIM maintenant connu sous le nom de Blackberry [2].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Voir Operating systems on the rise, une enquête réalisée en 2006 par Embedded.com.
  2. (en) 'Research In Motion to Acquire QNX Software Systems from Harman International'