Discussion:Gisèle Halimi

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Autres discussions [liste]

Commentaire[modifier le code]

Bonjour j'ai reverté cautions de massacre, car c'est diffamatoire de toute façon sans preuve, j'hésite pour le vrai nom de Gisèle Halimi. Pas de sources non plus. --Julianedm 1 mars 2006 à 22:24 (CET)

Proposition d'anecdote pour la page d'accueil[modifier le code]

Une anecdote basée sur cet article a été proposée ici (une fois acceptée ou refusée elle est archivée là). N'hésitez pas à apporter votre avis sur sa pertinence, sa formulation ou l'ajout de sources dans l'article.
Les anecdotes sont destinées à la section « Le Saviez-vous ? » de la page d'accueil de Wikipédia. Elles doivent d'abord être proposées sur la page dédiée.
(ceci est un message automatique du bot GhosterBot le 28 juillet 2020 à 16:47, sans bot flag)


Très étrange de l'appeler Gisèle Halimi avant 1949[modifier le code]

C'est très anachronique. Tartetat1 (discuter) 30 juillet 2020 à 06:26 (CEST)

J'ai fait deux modifications pour corriger cet anachronisme et ai ajouté les dates de mariage pour expliciter que jusqu'à 22 ans elle ne pouvait pas s'appeler ainsi. C'est d'autant plus pertinent que dans sa jeunesse elle a refusé un mariage arrangé... avant d'avoir le nom d'Halimi. Elle ne pouvait pas le refuser en tant qu'Halimi ! Tartetat1 (discuter) 30 juillet 2020 à 06:37 (CEST)

Courant du féminisme[modifier le code]

Passage retiré pour discussion : « De fait, de par ses réflexions générales sur la condition féminine, Gisèle Halimi se place dans le courant du féminisme différentialiste, tout en théorisant la nécessité de l'homme au sein de la lutte[1],[2]. »

L'insertion de ce passage s'est accompagné d'un retrait de la catégorie:Féministe universaliste en raison de la critique portée par Halimi contre l'universalisme révolutionnaire dans ses réponses à Alain de Benoist [1]. Je l'ai retiré, parce qu'il s'agit d'une interprétation des sources :Halimi revendique certes la différence entre sexes, mais cela ne permet pas de la rattacher au féminisme différentialiste.

  • @Caro L : Dans son interview par Alain de Benoist [2] (défenseur d'un féminisme « différentialiste » [3]), Halimi se garde de lui répondre directement sur le « féminisme universalo-égalitaire » qu'il combat et n'utilise jamais l'expression "féminisme universaliste" : elle parle de l'universalisme par référence constante à "l'universalisme républicain" de 1789 (« La citoyenne n’est pas le citoyen » , « Que l’on ne prétende surtout pas que les Droits de l’homme et du citoyen englobent, dans leur généralité, les deux sexes », « l’universalisme des droits n’engendre qu’une universalité trompeuse », « Le principe d’égalité et d’universalité tel que l’a proclamé la Révolution », « La Révolution de 1789 aussi bien que la République de 1792 « oublièrent » d’émanciper les femmes, » « Droits d’un homme asexué »). Sa conclusion est la nécessité de la parité et de la présence de femmes en politique.
  • C'est beaucoup plus ambigu quand elle partage l'analyse de Bourdieu [4] car elle ne développe pas l'idée, et appuie surtout sur la nécessité de prendre en compte la domination masculine. Au bénéfice du doute, j'ai mis un lien vers Universalisme moral, sans être convaincue.
  • Concernant le rattachement de Gisèle Halimi à l'un ou l'autre des courants féministes, voir cet article : « Gisèle Halimi revendiquée de tous bords ».  Cet article n'aborde le féminisme universaliste que par opposition au féminisme intersectionnel. Conclusion de l'article : « Décrire Halimi comme une "humaniste" et une universaliste serait donc un contresens ? "Elle était humaniste et universaliste, assure Florence Rochefort. Elle était en revanche critique d'un universalisme prétendument neutre, qui confondait en fait les droits humains avec les droits de l'homme, sans grand "H".  »
  • Par contre, Halimi s'est fortement démarquée du différentialisme dans « Le « complot » féministe » : « L’universalisme à tout crin de nos accusateurs ne craint pas de se mêler aux eaux troubles du différentialisme. Si chaque sexe reste dans son « univers », naîtra enfin la « connivence » entre les sexes. ... le « complot » a même réussi à imposer la parité. Il a mis en échec l’universalisme républicain. Ce n’est pas le lieu de reprendre ce débat. Qu’il nous suffise de rappeler qu’un universalisme qui, pendant plus de deux siècles, a exclu les femmes de la citoyenneté puis du partage du pouvoir politique a fait la preuve de son « différentialisme » misogyne. A cet universalisme trompeur, nous substituons un double universalisme : hommes + femmes = humanité ».

Il me semble donc périlleux de la classer dans les différentialistes. --Pa2chant.bis (discuter) 31 juillet 2020 à 04:23 (CEST)

Notification Pa2chant.bis : Je vous remercie pour la correction et la nuance apportée. --Caro L (discuter) 31 juillet 2020 à 14:18 (CEST)

elle est division 49[modifier le code]

sa sépulture au père lachaise n'est pas division 89 ou en mer, mais division 49 non loin de marie laforet! — Le message qui précède, non signé, a été déposé par l'IP 80.215.226.54 (discuter), le 19 août 2020 à 16:28 (CEST)

Label "bon article"[modifier le code]

Article potentiellement bon.svg
J’ai l’intention de proposer prochainement la page « Gisèle Halimi » au label « bon article ». Si vous estimez que la procédure est prématurée, vous pouvez me contacter pour me faire part de vos arguments.

Vote précédent : Proposition « Bon article »

Caro L (discuter) 6 septembre 2020 à 14:11 (CEST)

Bonjour Caro L Bonjour Initiative enthousiasmante, merci ! Je suivrai ça de près. --EB (discuter) 7 septembre 2020 à 01:20 (CEST)
Bonjour @Caro L, OK pour ta proposition de label BA. PS : j'ai retiré la référence non conforme (affichée en rouge) au RI. Bien cdt, --Sidonie61 (discuter) 7 septembre 2020 à 08:29 (CEST)
Merci Clin d'œil, çà va mieux en note, à +--Sidonie61 (discuter) 10 septembre 2020 à 21:48 (CEST)
Bonsoir Caro L Bonsoir j'ai donc fait ce week-end deux relectures aussi minutieuses que possible pour moi de l'article. J'ai vérifié les items du modèle {{Liste de vérification}}. Je suis un peu incertain pour l'item Accessibilité, n'étant pas très au fait de ces questions sur WP ; il me semble en revanche que les autres préconisations sont respectées, donc je mettrai un mot demain sur la page Discussion:Gisèle Halimi/Bon article pour expliquer mon vote, car je trouve que vous avez beaucoup fait progresser l'article depuis le 13 septembre. Le sourçage notamment a été clarifié dans sa présentation. J'aimerais bien que d'autres plus experts que moi relisent entièrement l'article également pour suggérer des améliorations. Bonne fin de soirée Gaillet boréal 20 septembre 2020 à 22:53 (CEST)
Bonjour, j'ai relu les remarques et coché notamment celles de Notification SombreHéros qui avaient déjà été corrigées, par exemple le retrait de la source 57. En effet, il est important de faire réponse aux observations faites par le petit symbole vert. J'essaierai de relire l'article demain afin de continuer ma relecture et faire quelques modifications tenant compte des remarques. Notification Tyseria,j'ai ajouté la référence qui manquait pour le dernier paragraphe sur l'avortement. S'agissant du 6ème collège d'Aubervilliers, l'article de journal mentionne qu'il y avait déjà 5 collèges sur la ville et que le 6ème a été nommé Gisèle Halimi en hommage, donc je ne vois pas en quoi il faudrait nommer les 5 autres de cette même ville puisqu'iln'y en a qu'un portant le nom de l'avocate ! Bien cdt, --Sidonie61 (discuter) 24 septembre 2020 à 03:34 (CEST)
PS: Re-bonjour @Caro L Il serait bon de mettre un petit mot à chacun de ceux qui ont fait des observations pour que le débat puisse s'instaurer, au-delà de la mention {{fait}} (depuis le 13, aucune réponse n'a été faite ! il faut réagir)--Sidonie61 (discuter) 24 septembre 2020 à 07:13 (CEST)
Merci, bête erreur de ma part hein?
Je plussoie le dernier point. Les remarques ne sont pas des ordres, mais appellent à la discussion, aux réponses Souriretyseria, le 24 septembre 2020 à 08:32 (CEST)
Bonjour Notification Tyseria Pas de souci pour cette petite erreur. Tes observations ayant été prises en compte pour la plupart, notamment par l'apport de plusieurs références manquantes, je t'invite à la discussion ici afin de peaufiner certains points essentiels qui resteraient à améliorer sur la page de cette personnalité féministe, voire à participer au travail en cours. Bien cdt.--Sidonie61 (discuter) 24 septembre 2020 à 12:38 (CEST)
Bonjour Notification Cyril5555, Merci pour tes remarques qui ont été prises en compte en partie. En effet, la Section Hommages et postérité a intégré les sous-sections Théâtre et Téléfilms qui apportent un éclairage sur son legs et complètent bien le texte initial. La partie Décorations reste par contre, comme de coutume, réservée aux distinctions et récompenses d'une personnalité. S'agissant des Engagements, il paraît préférable de les laisser regroupés ensemble plutôt que de détacher l'un d'entre eux dans la section Postérité comme tu le suggères. Dans l'attente de ton retour, bien cdt. --Sidonie61 (discuter) 24 septembre 2020 à 12:38 (CEST)
@Cyril5555 et @Tyseria, Finalement j'ai réorganisé la section Engagements en prenant notamment en compte vos remarques et en distinguant les engagements purement internationaux et ceux liés au féminisme, pour mettre l'accent sur son action en faveur des droits des femmes. Celà vous convient-il ? merci d'avance pour votre réponse.--Sidonie61 (discuter) 24 septembre 2020 à 13:31 (CEST)
Il y a eu du beau travail de réalisé, bravo !
Est-ce que fusionner la section « Interventions médiatiques » au sein de la section sur son engagement féministe ne permettrait pas de compléter cette dernière ? D'une pierre deux coups, ça pourrait régler les problèmes que peut poser « Interventions médiatiques », qui n'est qu'une liste.
(N'étant qu'une vidéo de son intervention complète, je pense que cette source de l'INA est difficilement utilisable.)tyseria, le 24 septembre 2020 à 14:05 (CEST)
Merci pour tes félicitations pour le travail réalisé par plusieurs contributeurs afin de répondre aux observations faites. S'agissant de ta nouvelle proposition, il me paraît plus judicieux de garder la section Interventions médiatiques séparée, car elle ne concerne pas que la cause féminisme mais également d'autres, comme celle du racisme. Pour la vidéo, elle correspond à la référence demandée et constitue une source de qualité. Aurais-tu d'autres points litigieux importants à soulever ? à +, --Sidonie61 (discuter) 24 septembre 2020 à 14:17 (CEST)
@Cyril5555 et @Tyseria Afin de poursuivre l'amélioration de la page, conformément à vos observations, j'ai procédé au délistage de la section Interventions médiatiques, ainsi que de la sous-section Téléfilms. Par ailleurs pour cette dernière, j'ai rajouté des références qui manquaient (en dehors de l'IMDb) pour mieux sourcer cette partie. Je reste à disposition pour toute discussion à ce sujet. Dans l'attente de votre retour, --Sidonie61 (discuter) 24 septembre 2020 à 16:49 (CEST)
Bonjour Notification Sidonie61. Ca me semble bien. J’ai retiré mon vote attendre. Il faudrait refaire le tour des refs pour être sûr qu’elles sont toutes bien mises en forme. Après ça je ne vois pas ce qui pourrait m’empêcher de voter pour. Cyril5555 (discuter) 24 septembre 2020 à 17:31 (CEST)
Bonjour Notification Cyril5555 Merci Clin d'œil pour le retrait de ton vote Attendre ainsi que pour tes conseils bienvenus et ta participation au travail sur la page. Les références ont été revues par plusieurs contributeurs et devraient satisfaire aux recommandations requises. Néanmoins, une relecture ne sera pas de trop après celle notamment de @Caro L et de @Gailletboréal. Bien à toi,--Sidonie61 (discuter) 24 septembre 2020 à 18:21 (CEST)
Bonjour.
Je ne suis pas convaincue par la section Interventions médiatiques. Le Tribunal des Flagrants délires par exemple me semble assez dérisoire si l'on compare avec d'autres interventions de sa part dans des journaux (sous forme e tribunes - les journaux ce sont bien des médias ?) J'aurais tendance à garder l'intervention sur l'avortement, en la raccrochant au sujet, et à oublier les eux autres.
Je partage une bonne partie des remarques faites par Tyseria, entre autres sur la partie hommages (je vais prendre le temps ce soir de m'y atteler).
Est-ce que la partie "Vision du féminisme" ne serait pas mieux avant la partie "vie privée ? --Pa2chant.bis (discuter) 24 septembre 2020 à 19:12 (CEST)

Bonjour à toutes et tous. Venant de me connecter, je ne remarque que maintenant vos débats et vos conseils, et vous remercie pour ceux-ci.

  • @Gailletboréal, je vous remercie encore une fois pour votre soutien et vos remarques apportés à la page de vote. Votre aide à permis une évolution positive de l'article, tant dans le fond et les abus de langages que dans le forme.
  • @Sidonie61, je t'ai répondu personnellement sur un certains nombres de points que tu soulèves. Je te remercie à la fois pour ton aide sur la proposition en BA autant que pour les conséquentes contributions que tu as effectué sur l'article en lui-même.
  • @Tyseria, merci pour vos remarques auxquelles je répondrai dans la soirée et que je vais tenter de réaliser dans les prochains jours. Je partage cependant l'avis de Sidonie61 sur la section "interventions médiatiques", qui certes doit être plus étendue, mais qui dépasse les frontières du féminisme. En ce qui concerne l'archive de l'INA, les deux références à propos de l’émission Aujourd'hui Madame forment un seul contenu, l'INA l'ayant coupé en deux.
  • @Cyril5555 Je vous reformule mes remerciements quant aux travail effectué sur l'article, notamment pour le référencement. Vos remarques ont permit une largue amélioration de l'article, qui ne mérite qu'encore plus sa distinction en BA.
  • @Pa2chant.bis, je suis personnellement pour conserver la rubrique "interventions médiatiques", mais elle doit être encore plus étendue que ce que j'y ai déjà ajouté. Je tenterai d'ajouter d'autres interventions marquantes afin d'étoffer et donner plus de sens à cette rubrique. Pourquoi ne pas donner ton avis ou tes remarques sur la page de vote ? En vue de ton implication sur cet article, il serait apprécié. Merci encore.

Bien cordialement, --Caro L (discuter) 24 septembre 2020 à 20:36 (CEST)

La conversation avait basculé ici, j'ai suivi le mouvement. Clin d'œil Caro L, tu ne m'as pas dit si on pouvait ramener la section "vie privée" juste avant la section "hommages" ? Sinon, est-ce que cela te dérange si j'ajoute un paragraphe sur la GPA, et un autre sur ses apports à la profession d'avocat, à partir de cette source [5] ? --Pa2chant.bis (discuter) 24 septembre 2020 à 21:43 (CEST)
Je suis tout à fait d’accord pour déplacer la "vie privée", car maintenant que tu me le fais remarquer, cette section n'a rien à faire en plein milieu de la bio. Autrement, je suis toujours partante pour ajouter et développer des informations dans l'article. Merci à toi, --Caro L (discuter) 24 septembre 2020 à 21:57 (CEST)

Quotas et parité[modifier le code]

@Caro L : je travaillais ce matin sur des phrases de son cru, à propos des « quotas, qui ne relèvent pas de la même philosophie politique que la parité » [6] et de « l’immense danger d’un glissement de la parité aux quotas ». Il semble que cette nuance devrait être travaillée (d'autant qu'elle se recoupe avec sa position au sein de l'Observatoire de la parité, comme l'indique cette source : « Des quotas à la parité : « féminisme d'État » et représentation politique (1974-2007) »), et que ce thème de parité est au centre d'un de ses livres, La Nouvelle Cause des femmes, oeuvre qui est survolée dans l'article. --Pa2chant.bis (discuter) 13 septembre 2020 à 15:35 (CEST)

@Pa2chant.bis, Merci pour ces sources dont le contenu est d'une grande importance pour l'article. D'après mon sentiment, elles permettraient d’élargir le contenu sur son action sur la parité -bien que déjà amorcé-, notamment au sein de l'Observatoire, mais surtout de développer sa pensée et la théorisation qu'elle a produit autour de cette notion (proportionnelle, ...). De plus, son article du Monde Diplomatique et celui de Libération renseignent aussi sur son rôle en tant qu'opposante tout autant politique qu'idéologique.
Oui, les trois sujets se recoupent. Après réflexion, j'aurais :
inséré dans partie sur les quotas la mention de son évolution en 1989 vers une demande de parité plus large (avec la source citée);
inséré dans Observatoire de la parité son rôle plus factuel et des mentions sur la difficile diffusion du rapport
et dans la partie Féminisme détaillé plus sa définition de la parité.
Dis-moi si ça te va, et si tu souhaites le faire ou que je le prenne en charge. --Pa2chant.bis (discuter) 13 septembre 2020 à 17:55 (CEST)
@Pa2chant.bis, À mon sens, c'est très bien. Je te laisse le faire, n'ayant pas autant creusé cet aspect que toi (si ça te convient). J'y apporterai ma contribution par la suite, bien sûr Clin d'œil. Bravo et merci pour ces ajouts précieux Bravo !. --Caro L (discuter) 13 septembre 2020 à 21:34 (CEST)
J'essaie de faire cela dans la semaine. --Pa2chant.bis (discuter) 15 septembre 2020 à 03:38 (CEST)
@Pa2chant.bis Merci grandement pour l'ajout des informations. J'espère ne pas t'avoir froissée avec ma petite modification que j'ai nommée "reformulation" de façon automatique et assez malheureuse, ce qui n'était pas une dégénération de ton travail. Je m'excuse si tu l'as pris ainsi. Bonne soirée, --Caro L (discuter) 24 septembre 2020 à 19:57 (CEST)
Non, ça m'a fait rire. Je n'ai pas pu insérer les explications que je souhaitais sur le troisième point, parité versus quota, ce sera pour plus tard ou pour l'AQ. Je n'ai pas encore voté parce qu'il y a encore quelques bricoles à revoir ou ajouter. --Pa2chant.bis (discuter) 24 septembre 2020 à 20:39 (CEST)
Je suis donc rassurée Clin d'œil. Bien à toi, --Caro L (discuter) 24 septembre 2020 à 22:00 (CEST)

Petit souci avec le viol "défini comme délit avant 1980"[modifier le code]

Bonjour Caro L Bonjour Je lis dans le RI : elle "contribue à l'adoption d'une nouvelle loi en 1980, définissant clairement l'attentat à la pudeur et le viol et reconnaissant ce dernier comme un crime, alors qu'il était considéré jusque-là comme un délit en droit français."

En fait le crime de viol existait depuis 1810 (code Napoléon), mais c'est une définition précise qui faisait défaut jusqu'en 80 comme on peut le voir sur ces documents, il n'était pas qualifié comme un délit auparavant, mais il était presque toujours correctionnalisé en délit faute de définition précise :

- Histoire de la pénalisation des violences sexuelles en France

- Code pénal de 1810, article 331

Dans le premier document la phrase suivante peut induire en erreur : "En 1980, une loi définit pour la première fois le crime de viol, en reprenant les éléments de la jurisprudence de toutes les années passées". Cela ne veut pas dire que le crime de viol n'existait pas avant, mais qu'il a eu une définition précise pour la première fois (on peut voir qu'il existait dans le texte qui précède et dans le Code Napoléon).

Comme je ne vous connais pas, je n'ai fait aucune modification sur la page, préférant vous notifier. Je vous souhaite une bonne progression dans les jours qui viennent et je voterai pour que ce soit un BA le moment venu.Gaillet boréal 19 septembre 2020 à 23:23 (CEST)


Bonjour Gailletboréal Bonjour

Dans un sens, ce que vous avancez est tout à fait juste. Le viol est pour la première fois puni par le tout premier Code pénal révolutionnaire de 1791 et le Code pénal de 1810 poursuivra effectivement la "criminalisation" par la suite. Cependant, ce terme n'exprime absolument pas le spectre de ce que l'on entend par "viol" de nos jours et sa criminalisation est discutable. En effet, plusieurs problèmes factuels :

  • La législation de cette époque ne définit pas le viol, laissant au bon vouloir des juristes de décider sa nature.
  • Il faut attendre 1857 afin que celui-ci soit définit : « le fait d'abuser d'une personne contre sa volonté, soit que le défaut de consentement résulte de la violence physique ou morale exercée à son égard, soit qu'il résulte de tout autre moyen de contrainte ou de surprise pour atteindre, en dehors de la volonté de la victime, le but que se propose l'auteur de l'action ».
  • La notion de viol à cette époque désigne uniquement la pénétration vaginale hors-mariage sans le consentement de la victime. De ce fait, les actes imposés de fellation, sodomie, ... étaient traitées en tant que "attentats à la pudeur", et ce seulement depuis 1832 et la scission entre "viol" et ces derniers.

Le fruit de cet arsenal pénal est une criminalisation tout à fait partielle du viol que l'historienne Séverine Liatard décrit comme "une législation (..) qui avait pour but de protéger les « familles » atteintes dans leur honneur quand une des leurs était violée et non de protéger les femmes" et dont la majorité des affaires sont reconduites en "attentat à la pudeur". C'est justement par l'arrêt de ce dévoiement du viol en tant que crime que la loi de 1980 reconnaît le viol en tant que crime total et indiscutable, et non comme le délit d'"attentat à la pudeur" auquel il était renvoyé.

Ce que vous démontrez peut totalement servir à clarifier et contextualiser les propos délivrés par l'article. Cependant, cela doit absolument être mis en perceptive avec la conception, l'application et le dévoiement du crime de viol faisant de facto du viol un délit avant la loi de 1980 largement impulsée par l'affaire Affaire Tonglet Castellano et Gisèle Halimi. Je vous propose, par exemple, "traité comme délit avant 1980" plutôt que "défini comme délit avant 1980".

Quelques sources développant la question bien mieux que moi :

- Le viol : histoire d'un crime

- Comment le viol est devenu un crime

- Le Viol, film d'Alain Tasma

- L'article Wikipédia sur le Viol en France

Je vous remercie pour vos indications, vos encouragements, et, je l'espère, vos futures contributions sur la page,

Bien cordialement,

--Caro L (discuter) 20 septembre 2020 à 00:46 (CEST)

Merci Caro L Clin d'œil pour votre réponse détaillée. J'avais complètement oublié l'émission de France Culture. La formulation "traité comme un délit", voire "le plus souvent traité comme un délit" (il semble y avoir eu quelques rares condamnations pour crime de viol auparavant) me conviendrait tout à fait, c'est le terme "défini" qui me posait problème. J'ai fait une première relecture de l'article hier soir et fait quelques modifications de détail que je me suis efforcé d'expliquer en commentaire des motifs. Très bon dimanche à vous. Gaillet boréal 20 septembre 2020 à 08:14 (CEST)
Merci à vous Notification Gailletboréal : J'encourage votre projet de modification et y apporterait ma contribution Clin d'œil. Je vous remercie déjà pour ces corrections de coquilles et erreurs de forme. Je vous souhaite une bonne journée. --Caro L (discuter) 20 septembre 2020 à 10:46 (CEST)

Émission Desproges[modifier le code]

Bonjour,

Suite aux remarques de @Pa2chant.bis en page de vote (voir ici) et à l'action croisée entre @Sidonie61 et moi-même, la section "Interventions médiatiques" a été dissoute dans les différentes parties de l'article, hormis cette info, que je laisse ici afin de l'inclure dans une future section plus développée et pertinente concernant les techniques de médiatisation de Gisèle Halimi. Bien à vous, --Caro L (discuter) 25 septembre 2020 à 12:03 (CEST)

Très bonne idée ! ça rend super bien comme ça !--Gaillet boréal 25 septembre 2020 à 12:13 (CEST)
Merci bien :) --Caro L (discuter) 25 septembre 2020 à 12:22 (CEST)


Le , Gisèle Halimi est l'invitée de l'émission Le Tribunal des flagrants délires sur France Inter, avec une introduction de Pierre Desproges disponible dans le volume 2 du disque Les Réquisitoires du tribunal des flagrants délires sorti aux éditions Tôt ou tard en 2001[3].

Point sur le travail[modifier le code]

Bonjour à toutes et tous. Tout d'abord un grand Bravo ! pour l'amélioration de l'article par les nombreux ajouts sourcés mettant mieux en lumière la vie de Gisèle Halimi et ses activités multiples ; çà, c'est pour le fond ! et pour la forme, c'est idem :

  • Section Interventions médiatiques (répartie selon les thèmes) comme suite aux observations de @Tyseria d'abord, reprises ensuite.
  • Concordance des temps : les remarques de @SombreHéros ont bien été prises en compte
  • Réorganisation des sections: compte-tenu des remarques de plusieurs contributeurs, @Cyril5555 en premier

J'en oublie sûrement. Par contre, comme la Bibliographie est manquante, faute d'ouvrage sur Gisèle Halimi comme souligné par @Gailletboréal, j'ai pensé notamment à la créer en introduisant déjà les cinq documents de France Culture parus sur sa vie. Ensuite, nous essaierons de compléter. Enfin peut-être pourrions-nous recueillir des recensions d'ouvrages afin d'apporter plus de poids à la section Ouvrages.--Sidonie61 (discuter) 25 septembre 2020 à 13:12 (CEST)

Recensions d'ouvrages de Gisèle Halimi[modifier le code]

Je vous propose de mentionner ci-dessous les recensions de ses ouvrages afin de pouvoir muscler la section Ouvrages :

Il y a aussi les fiches de Gallimard ici : http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Blanche/Le-lait-de-l-oranger pour fournir quelques grandes lignes de ses différents ouvrages (mais considérées comme pub je cois)

Merci de votre aide pour compléter si vous voyez autre chose. --Sidonie61 (discuter) 25 septembre 2020 à 13:59 (CEST)

PS : je viens d'ajouter les recensions issues de sources de qualité que j'ai trouvées, merci de votre attention.

Bibliographie[modifier le code]

Comme indiqué plus haut, conformément à la remarque de @Gailletboréal que je salue, vous trouverez ci-après la série Gisèle Halimi : La Cause des femmes, en cinq épisodes sur France Culture qui pourraient figurer en Bibliographie, dans l'attente d'autres documents à venir :

D'autres articles pourraient également y figurer :

De même, des ouvrages devraient pouvoir compléter cette biblio : quelques pistes

N'hésitez pas à recenser d'autres articles ou ouvrages qui pourraient y figurer. --Sidonie61 (discuter) 25 septembre 2020 à 20:06 (CEST)

Je recommande grandement la série de France Culture, que j'ai notamment utilisé pour certains éléments factuels mais dont où les propos de Gisèle Halimi développent énormément leur densité. Merci @Sidonie61 pour ces indications. Bien à toi, --Caro L (discuter) 25 septembre 2020 à 20:39 (CEST)

Explications à revoir ?[modifier le code]

Gisèle Halimi ne peut assister au procès, car la prévenue est isolée la veille des comparutions, et doit donc y déléguer son adjoint, Me Pierre Garrigues[4], qui est assassiné à Alger le [5]. C'est bien ce qui est expliqué dans la source (primaire), mais je ne comprend pas le rapport.

Dans cette source [7], il est indiqué : « Gisèle, menacée de mort, comme de nombreux avocats défendant les fellaghas, fut précipitamment « rappelée » à Paris (sans passer par son hôtel à Alger), l’information ayant été donnée de son exécution le jour même. Deux de ses confrères, notamment ses correspondants à Alger, furent d’ailleurs assassinés dans leur cabinet. » Je ne sais pas si on peut en conclure le jour du rapatriement était le jour du procès ? --Pa2chant.bis (discuter) 26 septembre 2020 à 00:33 (CEST)

Peut-être ni l'un ni l'autre, puisque dans cette autre source, où on explique toute la préparation du procès, il est précisé que le procès est prévu à Caen, mais « Djamila Boupacha est la dernière « terroriste » dont le cas a été médiatisé à être libérée de la prison de Rennes le 24 mai 1962, sans être jugée ou condamnée, à la faveur de l’amnistie prononcée par le général de Gaulle. » Alors que selon Le Monde, elle bien été condamnée à mort [8]. ? --Pa2chant.bis (discuter) 26 septembre 2020 à 01:03 (CEST)
Malgré la nuit portant conseil, je ne vois pas comment résoudre ce problème. L'explication se trouve peut-être dans une es sources auxquelles je n'ai pas accès. Auriez-vous une idée ? Si non, je propose de supprimer ce passage. --Pa2chant.bis (discuter) 26 septembre 2020 à 09:53 (CEST)
Bonjour Pa2chant.bis Bonjour, il n'y a pas de contradiction entre les sources car en effet il y a deux temps. D'abord, Djamila doit être jugée en Algérie mais en raison des menaces de mort prévisibles pour Gisèle Halimi puis le rapatriement d'un de ses délégués et l'assassinat de l'autre, Djamila comparaît seule devant un tribunal militaire où elle se trouve sans défenseur et condamnée à mort. L'avocate parvient alors à la faire transférer en France pour un nouveau procès prévu à Caen puis obtient la grâce par suite de l'amnistie de De Gaulle.
S'agissant de l'assassinat de Me Garrigues le 1er mars 1962, il s'agit de représailles à la suite du massacre d'une famille dans cette époque troublée où se préparent les accords d'Évian et l'indépendance de l'Algérie.
Bien cdt, --Sidonie61 (discuter) 26 septembre 2020 à 10:08 (CEST)
Bonjour Pa2chant.bis et Sidonie61 Bonjour, je suis en train de relire Les porteurs de valises qui reprend l'ensemble des procès, mais c'est un peu long et je n'ai pas le temps d'avancer ce week-end. Voici quelques extraits mentionnant Gisèle Halimi, mais il faut retourner loin en arrière dans le livre pour pouvoir les exploiter, je pourrai m'y remettre demain soir : 3 extraits des Porteurs de valises. --Gaillet boréal 26 septembre 2020 à 10:44 (CEST)
Merci Gailletboréal Clin d'œil pour ces sources. Je pense avoir résolu le problème en croisant deux sources, et en supprimant juste « car la prévenue est isolée la veille des comparutions ». Je n'ai plus trop de temps disponible jusqu'à demain soir non plus, je vérifierai si ma modification colle avec les sources que tu as apportées, si cela n'a pas été validé avant. Bon week-end ! Oui, Sidonie61, j'ai vu cela entre-temps, mais le lien de cause à effet que je n'arrivais pas à faire était avec l'explication portant sur l'isolement de la veille. --Pa2chant.bis (discuter) 26 septembre 2020 à 10:56 (CEST)

Mandat de conseillère régionale dans l'Infobox[modifier le code]

Bonjour Caro L Bonjour, je me permets d'interroger la pertinence de mettre son mandat de conseillère régionale dans l'Infobox… Comme je l'ai indiqué dans l'article, Gisèle Halimi a siégé au conseil régional de Rhône-Alpes à une époque où les députés étaient membres de droit de ces assemblées (ce fut le cas jusqu'en 1986, date à partir de laquelle les conseils régionaux ont été élus directement). Ce « mandat » est donc rattaché à son mandat de députée et une mention dans le corps de l'article me semble suffisante. Je dis cela sans avoir vérifié ce qui se fait sur les pages des autres députés élus dans ces années-là, je ne sais donc pas quel est l'usage dominant. Personnellement je l'enlèverais, mais je m'en remets à la sagesse des principaux rédacteurs. Cordialement, HaT59 (discuter) 29 septembre 2020 à 21:55 (CEST)

Bonjour HaT59 Bonjour, j'ai inséré ce mandat dans l'Infobox par habitude et par esprit de synthèse. En effet, même si non-élue, Gisèle Halimi a bien siégé à Conseil régional... Par exemple, Charles Béraudier n'a jamais élu au suffrage universel mais son mandat de président de la région est indiqué dans l'Infobox. Mais si tu penses vraiment que c'est incongru, je t'invite bien sûr à enlever le mandat. Bien à toi, --Caro L (discuter) 29 septembre 2020 à 22:08 (CEST)
Notification Caro L : vérification faite sur plusieurs articles de députés de la VIIe législature, l'article consacré à Michel Debré mentionne cette fonction mais uniquement dans le corps de l'article, et la plupart n'y font même nullement référence. Ici, nous avons le titre de la section et le corps du texte. Je ne suis pas dans une opposition catégorique (ce n'est qu'une question secondaire par rapport au travail effectué mais je me permets de la poser). Si tu estimes que c'est important, alors bien sûr je le laisse Clin d'œil. Bien à toi, HaT59 (discuter) 29 septembre 2020 à 22:55 (CEST)
@HaT59, suite à tes arguments, j'ai effectué le retrait du mandat sus-mentionné de l'Infobox. Bien à toi, --Caro L (discuter) 30 septembre 2020 à 14:51 (CEST)
  1. « Gisèle Halimi, ses rendez-vous avec la Nouvelle Droite », Éléments,‎ (lire en ligne, consulté le 30 juillet 2020)
  2. « Gisèle Halimi : la construction d'une vie avec les hommes », France Culture,‎ (lire en ligne).
  3. « Archive INA »
  4. Hamid Tahri, « L'hommage de Djamila Boupacha à Gisèle Halimi : «Ce n'était pas seulement mon avocate, c'était ma sœur ! », El Watan,‎ (lire en ligne).
  5. « D'aveugles représailles succèdent à Mers-el-Kébir à l'atroce assassinat d'une mère et de ses deux enfants le meurtre de Me Garrigues », Le Monde,‎ (lire en ligne).