Dampvalley-Saint-Pancras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Dampvalley-Saint-Pancras
Dampvalley-Saint-Pancras
L'église Saint-Étienne.
Blason de Dampvalley-Saint-Pancras
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Lure
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute Comté
Maire
Mandat
Denis Fourrier
2020-2026
Code postal 70210
Code commune 70200
Démographie
Population
municipale
32 hab. (2017 en diminution de 37,25 % par rapport à 2012)
Densité 6,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 54′ 36″ nord, 6° 11′ 52″ est
Altitude Min. 237 m
Max. 325 m
Superficie 4,65 km2
Élections
Départementales Canton de Port-sur-Saône
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Dampvalley-Saint-Pancras
Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône
Voir sur la carte topographique de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Dampvalley-Saint-Pancras
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Dampvalley-Saint-Pancras
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Dampvalley-Saint-Pancras

Dampvalley-Saint-Pancras est une commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Dampvalley-Saint-Pancras
Fontenoy-le-Château (Vosges)
Betoncourt-Saint-Pancras Dampvalley-Saint-Pancras Cuve
Girefontaine Anjeux

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Appartenait au prieuré de Saint-Pancrace de Fontaine-lès-Luxeuil (mentionné en 1177).
  • Une seigneurie laïque existait aussi ; elle appartenait aux XVIIe et XVIIIe siècles à la famille des Courtaillon.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Carte départementale montrant en rouge les communes de la communauté de communes de la Haute Comté.

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la deuxième circonscription de la Haute-Saône.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton de Vauvillers[1]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est désormais rattachée au canton de Port-sur-Saône.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la communauté de communes de la Haute Comté, créée le et qui succède à trois petites intercommunalités.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie de Dampvalley.
Liste des maires successifs[2]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2001 2011 Marcel Thouvenot   Démissionnaire
2011[3]   Bernadette Thouvenot   Cadre retraitée à La Poste[4]
mai 2020[5] En cours
(au 27 mai 2020)
Denis Fourrier, nouveau maire    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7].

En 2017, la commune comptait 32 habitants[Note 1], en diminution de 37,25 % par rapport à 2012 (Haute-Saône : -1,29 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8493102106959499109120
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
989310510711490908986
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
9710091766561594548
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
385443402933414936
2017 - - - - - - - -
32--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château des Courtaillon, ancienne maison forte.
  • Église reconstruite au XVIIIe - mobilier et toiles - beau maître-autel Louis XVI - monstrance d'argent XVIIIe.
  • Fontaine et croix de Saint-Étienne du XVIIIe.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Dampvalley-Saint-Pancras.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :
De sinople aux deux palmes d’argent passées en sautoir et entrelacées avec un cœur vidé d’or, chapé ployé à dextre aux flanchis de gueules et à senestre de gueules au mouton paissant d’argent.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. « Les maires de Dampvalley-Saint-Pancras », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 20 novembre 2016).
  3. « Bernadette Thouvenot élue maire », L'Est républicain,‎ (lire en ligne) « Les élections partielles du 20 mars ont élu le conseiller manquant, suite à la démission du maire. Ce vendredi, le conseil au complet s'est réuni pour élire le maire
    Deux candidates : Bernadette Robert a obtenu trois voix et Bernadette Thouvenot six voix au premier tour. Elle devient la première magistrate de la commune. Son père a été maire pendant de longues années jusqu'en 2008 »
    .
  4. « Bernadette Thouvenot réélue », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  5. « Patrick Cardot élu maire », sur L'Est républicain, (consulté le 2 juin 2020).
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.