Corneliu Mănescu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Corneliu Mănescu
Image illustrative de l'article Corneliu Mănescu
Fonctions
Ministre roumain des Affaires étrangères

(11 ans, 6 mois et 26 jours)
Premier ministre Ion Gheorghe Maurer
Gouvernement Maurer I, II, III, IV et V
Prédécesseur Avram Bunaciu
Successeur George Macovescu
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Ploiești (Royaume de Roumanie)
Date de décès (à 84 ans)
Lieu de décès Bucarest (Roumanie)
Nationalité Roumaine
Parti politique PCR

Corneliu Mănescu, né le à Ploiești et mort le à Bucarest, est un homme politique roumain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Corneliu Mănescu est ambassadeur de Roumanie en Hongrie de 1960 à 1961[1], avant d'être ministre des Affaires étrangères de la Roumanie du au . À ce titre il est président de l'Assemblée générale des Nations unies pour la session 1967-1968. Par la suite, il est ambassadeur de Roumanie à Paris[1].

En mars 1989, il fait partie des signataires de la Lettre des six (en), aux côtés de cinq autres dignitaires communistes, diffusée sur la BBC, Radio Free Europe et Voice of America et appelant à l'adoption en Roumanie de réformes du type de celles adoptées par Mikhaïl Gorbatchev en URSS, sans que ce dernier soit nommé[1],[2],[3]. Il est alors assigné à résidence à Chitila jusqu'au 22 décembre 1989 et l'écroulement du régime communiste[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (ro) « Corneliu Mănescu, în domiciliu obligatoriu la Chitila », Jurnalul Național,‎ (lire en ligne).
  2. Pierre Bouillon, « Roumanie, décembre 1989 : Révolution démocratique ou coup d’État communiste ? », Bulletin de l'Institut Pierre Renouvin,‎ , p. 65–69 (ISSN 1276-8944, lire en ligne).
  3. Catherine Durandin, La mort des Ceausescu: la vérité sur un coup d'état communiste, François Bourin Editeur, (ISBN 9782849411483).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (ro) Consiliul National pentru Studierea Arhivelor Securitatii, Membrii C.C. al P.C.R. 1945-1989 dicționar, Bucarest, Editura enciclopedică, , 666 p. (lire en ligne), p. 386.
  • Irina Gridan, « Du communisme national au national-communisme », Vingtième Siècle. Revue d'histoire,‎ , p. 113–127 (ISSN 0294-1759, lire en ligne).