Ion I. C. Brătianu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec son père Ion Brătianu
Ion I. C. Brătianu
Image illustrative de l'article Ion I. C. Brătianu
Fonctions
Président du Conseil des ministres du Royaume de Roumanie
Prédécesseur Barbu Știrbei
Successeur Vintilă Brătianu
Prédécesseur Demetriu Ionescu
Successeur Alexandru Averescu
Prédécesseur Constantin Coandă
Successeur Artur Văitoianu
Prédécesseur Titu Maiorescu
Successeur Alexandru Averescu
Prédécesseur Dimitrie Sturdza
Successeur Petre P. Carp
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Ștefănești, Roumanie
Date de décès
Lieu de décès Bucarest
Nationalité Drapeau : Roumanie Roumaine
Parti politique Parti Libéral Roumain

Ion I. C. Brătianu ( - ) fut cinq fois président du Conseil des ministres du Royaume de Roumanie, y compris pendant la Première Guerre mondiale, lorsque la Roumanie a achevé son unification avec la Transylvanie et la Bessarabie. Il était le fils de l'homme d'État Ion Brătianu et le chef du Parti libéral roumain.

Brătianu participe à la conférence de paix de Paris, où il est un ardent défenseur de la Grande Roumanie, l'union du Vieux Royaume et de la Transylvanie. Malgré son succès dans les négociations sur la Transylvanie, il démissionne en 1919 parce qu'il ne veut pas accepter un compromis sur les territoires habités par les Roumains attribués à la Yougoslavie.

Il adopte la Constitution libérale de 1923. Il commence une réforme agraire nationale.

Traité de Bucarest du 4/17 août 1916 entre la Roumanie, la France, la Grande-Bretagne, l'Italie et la Russie. Ce traité porte la signature de Ion I. C. Brătianu alors Président du Conseil des Ministres de Roumanie.