Alexandru G. Golescu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alexandru G. Golescu
Alexandru G. Golescu1.jpg
Fonctions
Premier ministre de Roumanie
Sénateur roumain
Député roumain
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata
Rusănești (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Iordache Golescu (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Kingdom of Romania - Small CoA.svg
blason

Alexandru G. Golescu (1819 – 15 août 1881) est un homme politique roumain qui est premier ministre de la Roumanie en 1870 (du 14 février au 1er mai).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Né dans la famille boyarde des Golescu à Bucarest, il est le cousin des frères Ștefan et Nicolae Golescu ; Alexandru G. a souvent été appelé Alexandru Golescu Negru (Golescu le noir), pour le distinguer de son cousin Alexandru C. Golescu (qui était connu comme « Albu » - le blanc).

Alexandru G. Golescu étudie à l' Académie Saint Sava , puis à Paris, à l' École des Arts et Métiers, et est revenu en tant qu'ingénieur en Valachie.

Aux côtés de Nicolae Bălcescu, Ion Ghica et Christian Tell, Golescu est l'un des membres fondateurs de la Frăția ("Fraternité"), société secrète radicale créée en 1843 et destinée à faire opposition au prince valachien Gheorghe Bibescu. Il rentre à Paris en 1845 pour faire partie d'une société révolutionnaire d'étudiants roumains.

Révolution et années suivantes[modifier | modifier le code]

Il prend part à la révolution valaque de 1848 et est membre du comité révolutionnaire formé autour de Frăția. Secrétaire du gouvernement provisoire, il est son représentant en France après le 14 juillet 1848 (en cette qualité, il demande l’appui de la Deuxième République française dans la lutte contre la menace d’une intervention ottomane et impériale de la Russie en Valachie). Golescu est également actif dans la négociation d'un accord entre le gouvernement hongrois de Lajos Kossuth et les forces roumaines transylvaines d'Avram Iancu, mais ses efforts sont largement infructueux.

Après que la révolution de Bucarest ait été écrasée, Ghica reste en exil jusqu'en 1856, date à laquelle, après que la présence russe ait été balayée par les effets de la guerre de Crimée, il reprend campagne pour l'unification de la Valachie et de la Moldavie , qui réussit en 1859 lorsque Alexandru Ioan Cuza est élu Domnitor des deux principautés danubiennes. Il est ensuite plusieurs fois ministre et sur une période de six mois, Premier ministre du prince Carol. Il meurt à son domicile à Rusănești , dans le comté d'Olt.

Liens externes[modifier | modifier le code]