Consécration

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre de consécration d'église (Huy)

Une consécration consiste à rendre sacré, c'est-à-dire faire passer du domaine profane au domaine sacré (appartenant à Dieu) une personne, un objet ou un lieu. Un rite religieux est nécessaire à toute consécration.

Christianisme[modifier | modifier le code]

Consécration religieuse. Dans le monachisme chrétien quelqu’un qui fait sa consécration désigne une personne qui s'offre par amour et conviction de foi à l’église et au service de Dieu. (du latin consecrationem, consacrer) Il peut s'agir de laïcs ou de clercs, qui vivent dans le monde ou dans un monastère. La volonté de se consacrer nécessite un suivi et des démarches particulières par un représentant de l’Église envers le futur consacré. On appelle cela le discernement. Il existe plusieurs types de consécrations qui peuvent être soit avec des vœux, soit sans vœux. Ce choix se fait au cours du discernement du chrétien.

Consécration à la Vierge après un baptême d'enfant.

Exemples : consécration à Jésus par Marie, consécration au Sacré-Cœur de Jésus, consécration au cœur immaculé de Marie, etc. Il est souvent de tradition dans le catholicisme de consacrer l'enfant baptisé à la Vierge, juste après la cérémonie du baptême. Dans ce cas, les parents et parrain et marraine récitent une prière de consécration pour l'enfant.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :