Congrès de Valence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le congrès de Valence est un congrès du Parti socialiste français de 23 au .

Une motion unique, intitulée "Pour le socialisme, réussir le changement" est présentée par le nouveau Premier secrétaire, Lionel Jospin. Elle est approuvée par 5 824 mandats pour, 49 contre et 225 abstentions. Débat autour du rôle du parti dans le changement, ainsi que sur la notion de compromis (compromis entre « le pouvoir économique et le pouvoir socialiste », compromis entre les « forces du changement et les forces de conservation »). Jean Poperen, qui devient le "N°2" du parti, en tant que secrétaire national à la coordination, fait adopter le terme de «compromis social», en lieu et place de celui de « rupture. » L'adoption de cette notion marque le choix d'une transformation graduelle du système économique et de la société française.