Homosexualités et socialisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir HES.

Homosexualités et socialisme (HES) est une association de réflexion et de proposition sur les questions lesbiennes, gaies, bi et trans, créée en 1983. Organisme associé du Parti socialiste (à l’image des Jeunes socialistes ou de l’OURS), HES rassemble des militants et sympathisants de toute la gauche parlementaire.

L'association entretient des relations avec ses homologues européens, avec lesquels elle a fondé le réseau Rainbow Rose, qui bénéficie depuis 2006 du statut d'organisation observatrice du Parti socialiste européen. Elle est membre de l’Inter-LGBT et de la section « Europe » de l’International Lesbian & Gay Association (ILGA-Europe). Elle participe à la Marche des Fiertés LGBT et à la marche contre le SIDA. Elle participe également aux manifestations organisées par le Parti socialiste au niveau national (congrès, universités d’été) et fédéral (Fêtes de la Rose, commissions fédérales). Elle compte plusieurs groupes locaux, à Paris, Brest, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Orléans, Strasbourg, Toulouse, Bordeaux

L'association aborde tous les sujets qui concernent directement ou non les personnes LGBT : éducation, familles, droit d’asile et au séjour, santé, spécificités lesbiennes, lutte contre les discriminations, PACS, questions trans, droits européens et harmonisation positive. Ces thématiques sont abordées dans le cadre de commissions et font l’objet de dossiers complets reprenant la vision philosophique du sujet traité, les cas concrets, les propositions législatives et réglementaires.

Elle a été présidée par Jan-Paul Pouliquen (1983-1986), Philippe Ducloux (1986-1993), Stéphane Martinet (1993-1997), François Vauglin (1997-2002), Franck Daloz (2002), Alexandre Carelle (2002-2007), Gilles Bon-Maury (2007-2012), Denis Quinqueton (depuis septembre 2012).

Le 2 décembre 2011, Gilles Bon-Maury rejoint l'équipe de campagne de François Hollande, candidat PS à la présidentielle de 2012, pour traiter les questions LGBT au sein du pôle thématique Questions sociétales animé par George Pau-Langevin[1].

En février 2017, Denis Quinqueton devient responsable des questions LGBT dans l’équipe de campagne du candidat à l’élection présidentielle désigné par la primaire organisée par la BAP, Benoît Hamon[2].

Propositions[modifier | modifier le code]

HES, à partir des travaux de ses commissions thématiques, et après les débats et les votes successifs de ses adhérents en assemblée générale, contribue à l’élaboration du projet socialiste. La contribution qu’elle a déposée au Congrès de Reims complète les dispositifs de lutte contre les discriminations, améliore le PACS, ouvre le mariage et l'adoption aux couples de même sexe, prend en compte les nouvelles formes de parentalité, reconnaît les personnes trans comme des citoyens à part entière, lutte contre le sida, etc.

Cette contribution thématique présentée par HES au congrès du PS a été signée par 665 adhérents du PS, dont Martine Aubry, Bertrand Delanoë, Benoît Hamon, François Hollande, Marylise Lebranchu, Marie-Noëlle Lienemann, Pierre Moscovici, Ségolène Royal.

En 2016, l’association définit un cahier de revendications appelé Manifest’HES dans lequel sont précisés les différents thèmes à propos desquels elles prend position et la définition de ces dernières[3],[4].

Associations partenaires en Europe[modifier | modifier le code]

La plupart sont affiliés au réseau Rainbow Rose.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gilles Bon-Maury d’HES rejoint l’équipe de campagne de François Hollande, Yagg, 3 décembre 2011
  2. « Organigramme de l’équipe de campagne de Benoît Hamon », sur benoithamon2017.fr
  3. « Coup de canon sur la PMA », sur hes-france.org, (consulté le 18 septembre 2016)
  4. « Le Manifest'HES », sur hes-france.org (consulté le 18 septembre 2016)