Durance-Luberon-Verdon Agglomération

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Durance Luberon Verdon Agglomération
Durance-Luberon-Verdon Agglomération
Champ de lavande sur le plateau de Valensole.
Champ de lavande sur le plateau de Valensole.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Var
Forme Communauté d'agglomération
Siège Manosque
Communes 25
Président Bernard Jeammet-Péralta (LR)
Date de création
Code SIREN 200034700
Démographie
Population 61 273 hab. (2014)
Densité 73 hab./km2
Géographie
Superficie 838,48 km2
Localisation
Localisation dans les Alpes-de-Haute-Provence.
Localisation dans les Alpes-de-Haute-Provence.
Liens
Site web Site officiel
Fiche Banatic Données en ligne

La communauté d'agglomération Durance-Luberon-Verdon Agglomération[1] (D.L.V.A) est une communauté d'agglomération française créée le et a pris effet le , située dans les départements des Alpes-de-Haute-Provence et du Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Elle est l'une des deux communauté d'agglomération des Alpes-de-Haute-Provence.

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier projet de schéma départemental de coopération intercommunale des Alpes-de-Haute-Provence, présenté le 21 avril 2011, prévoyait la création d'une communauté d'agglomération regroupant vingt-sept communes. Toutefois, un amendement a été porté au vote à la suite des réunions de la commission départementale de coopération intercommunale des 18 et 28 novembre 2011, concernant le retrait de la commune de Sainte-Croix-du-Verdon, rejoignant le pôle dignois. À l'issue de l'adoption du SDCI le 12 décembre 2011, deux communes isolées (Riez et Roumoules) intègrent la nouvelle structure intercommunale[2].

La communauté d'agglomération est créée le et a pris effet le avec la fusion de trois communautés de communes (Luberon Durance Verdon, Intercommunalité du Luberon Oriental, Sud 04) et l'intégration des communes de Riez et Roumoules.

La loi no 2015-991 du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République, dite « loi NOTRe », impose aux établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre une population supérieure à 15 000 habitants, avec des dérogations, sans pour autant descendre en-dessous de 5 000 habitants. Le SDCI, présenté le 12 octobre 2015, prévoyait le maintien de la communauté d'agglomération en l'état[3]. Deux amendements ont été portés sur ce pôle à la suite de la réunion de la commission départementale de coopération intercommunale du 21 mars 2016[4]

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

La communauté d'agglomération est située au sud du département des Alpes-de-Haute-Provence, dans l'arrondissement de Forcalquier.

Intercommunalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Communauté de communes du pays de Forcalquier et montagne de Lure
Communauté de communes Haute-Provence Pays de Banon
Provence-Alpes Agglomération Provence-Alpes Agglomération Rose des vents
Communauté de communes Haute-Provence Pays de Banon N Provence-Alpes Agglomération
Communauté de communes Lacs et Gorges du Verdon
O    Durance Luberon Verdon Agglomération    E
S
Communauté territoriale du Sud Luberon
Métropole d'Aix-Marseille-Provence
Communauté de communes Provence Verdon Communauté de communes Lacs et Gorges du Verdon
Communauté de communes Provence Verdon

Composition[modifier | modifier le code]

La communauté d'agglomération se compose de 25 communes des Alpes-de-Haute-Provence et une commune du Var :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Manosque
(siège)
04112 Manosquins 56,73 21 941 (2014) 387
Allemagne-en-Provence 04004 Allemagniens 32,99 525 (2014) 16
La Brillanne 04034 Brillannais 7,22 1 109 (2014) 154
Brunet 04035 Brunetois 28,47 261 (2014) 9,2
Le Castellet 04041 Castellans 18,87 294 (2014) 16
Corbières 04063 Corbiérais 19,06 1 097 (2014) 58
Entrevennes 04077 Entrevennois 29,81 160 (2014) 5,4
Esparron-de-Verdon 04081 Esparronnais 34,20 422 (2014) 12
Gréoux-les-Bains 04094 Gryséliens 69,46 2 645 (2014) 38
Montagnac-Montpezat 04124 Montagnacais 34,18 418 (2014) 12
Montfuron 04128 Montfuronnais 18,88 211 (2014) 11
Oraison 04143 Oraisonnais 38,42 5 792 (2014) 151
Pierrevert 04152 Pierreverdants 27,90 3 690 (2014) 132
Puimichel 04156 Puimicheliens 36,81 203 (2014) 5,5
Puimoisson 04157 Puimoissonnais 35,44 742 (2014) 21
Quinson 04158 Quinsonnais 28,11 443 (2014) 16
Riez 04166 Réiens 40,00 1 825 (2014) 46
Roumoules 04172 Roumoulins 26,04 729 (2014) 28
Saint-Laurent-du-Verdon 04186 Saint-Laurennais 8,89 91 (2014) 10
Saint-Martin-de-Brômes 04189 Saint-Martinômes 21,09 576 (2014) 27
Sainte-Tulle 04197 Tullésains 17,07 3 398 (2014) 199
Valensole 04230 Valensolais 127,77 3 206 (2014) 25
Villeneuve 04242 Villeneuvois 25,55 4 048 (2014) 158
Vinon-sur-Verdon 83150 Vinonnais 36,00 4 218 (2014) 117
Volx 04245 Volxiens 19,52 3 134 (2014) 161

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de la communauté d'agglomération
1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
35 182 39 453 43 037 47 161 50 844 59 380 62 192 61 273
(Source : Insee, limites administratives au [5].)

Administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Hôtel de ville de Manosque, siège de la DLVA.

Le siège de la communauté d'agglomération est situé à Manosque.

Les élus[modifier | modifier le code]

Le conseil communautaire est composé de 61 délégués[Off 1].

Président[modifier | modifier le code]

Nom Parti Début Fin Fonctions
Bernard Jeammet-Péralta[6] LR 2013 En fonction Maire de Manosque

Vice-présidents[modifier | modifier le code]

Le conseil communautaire compte quinze vice-présidents, ils sont élus par ce même conseil et reçoivent une délégation de fonctions[Off 2].

Nom Parti Mandats Qualité
01 Jean-Christophe Petrigny PS Maire de Saint-Martin-de-Brômes
Conseiller départemental du Canton de Valensole
Délégué aux finances
02 Claude Cheillan DVG Maire de Vinon-sur-Verdon Délégué aux transports et mobilités, déplacements
03 Pascal Antiq LR Conseiller municipal de Manosque Délégué au développement culturel
04 Michel Vittenet UDI Maire d'Oraison Délégué à la communication et au marketing territorial
05 Jérome Dubois PS Maire de Volx Délégué à l'aménagement du territoire
06 Armel Le Hen LR Conseiller municipal de Manosque Délégué au développement économique
07 Gérard Aurric LR Maire de Valensole Délégué à la démocratie participative, politique de la ville et jeunesse et citoyenneté
08 Michèle Barrières LR Conseillère municipale de Manosque Déléguée aux ressources humaine et à l'administration générale
09 Paul Audan DVD Maire de Gréoux-les-Bains Délégué au tourisme
10 Jean-Denis Daumas LR Conseiller municipal de Manosque Délégué au développement durable et maîtrise de l'énergie
11 Jean-Claude Castel LR Maire de Corbières
Conseiller départemental du Canton de Manosque-3
Délégué au déploiement numérique et accessibilité
12 Gilles Mégis DVD Maire de Roumoules Délégué à la ruralité
13 André Mille LR Maire de Pierrevert Délégué à l'environnement
14 Christophe Bianchi DVD Maire de Riez Délégué à l'équilibre social de l'habitat
15 Serge Faudrin PS Maire de Villeneuve Délégué à l'eau, l'assainissement, aux travaux et au patrimoine communautaire

Compétences[modifier | modifier le code]

Le champ d'intervention de l'intercommunalité est structuré par trois catégories de compétences[7]:

Les compétences obligatoires

  • Le développement économique
  • L'aménagement du territoire
  • L'équilibre social de l'habitat
  • La politique de la ville

Les compétences optionnelles

  • La voirie d'intérêt communautaire
  • L'assainissement
  • L'eau potable
  • L'environnement
  • La construction, l'aménagement, l'entretien et la gestion d'équipements culturels et sportifs d'intérêt communautaire

Les compétences facultatives

  • Le tourisme
  • L'éclairage public
  • Les massifs forestiers et les rivières
  • L'agenda 21
  • L'enfance et la jeunesse
  • L'éducation
  • Le Système d'Information Géographique

Transports[modifier | modifier le code]

L'agglomération gère :

Budget et fiscalité[modifier | modifier le code]

  • Total des produits de fonctionnement : 16 706 000 €uros, soit 464 €uros par habitant
  • Total des ressources d’investissement : 4 028 000 €uros, soit 112 €uros par habitant
  • Endettement : 5 518 000 €uros, soit 153 €uros par habitant[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • Site officiel :
  1. « Conseil d'agglomération » (consulté le 17 juin 2016).
  2. « Bureau exécutif » (consulté le 17 juin 2016).
  3. Article DLVA
  • Autres sources :
  1. Dans les documents officiel, la graphie retenue est assez souvent Durance-Lubéron-Verdon Agglomération avec un accent sur Luberon
  2. « Schéma départemental de coopération intercommunale » [PDF], Préfecture des Alpes-de-Haute-Provence, (consulté le 17 juin 2016).
  3. « Projet de schéma départemental de la coopération intercommunale » [PDF], Préfecture des Alpes-de-Haute-Provence, (consulté le 17 juin 2016).
  4. « Schéma départemental de la coopération intercommunale » [PDF], Préfecture des Alpes-de-Haute-Provence, (consulté le 17 juin 2016).
  5. « Séries historiques des résultats du recensement - EPCI de La CA Durance-Lubéron-Verdon Agglomération (200034700) », Insee (consulté le 30 juin 2016).
  6. « Bernard Jeammet-Péralta élu président de la communauté d'agglomération Durance Luberon Verdon », Haute Provence Info, 8 janvier 2013.
  7. DLVA
  8. Communes appartenant au Groupement Fiscalisé : CC Luberon Durance Verdon et : Les Comptes des Groupements à Fiscalité Propre (GFP), Analyse des équilibres financiers fondamentaux GFP : Lubéron Durance Verdon

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]