Combat de Mars contre Minerve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Combat de mars contre Minerve
The Combat of Ares and Athena.jpg
Artiste
Date
1771
Type
Technique
huile sur toile
Dimensions (H × L)
114 × 140 cm
Mouvement
Collection
N° d’inventaire
INV 3695
Localisation

Combat de Mars contre Minerve est une huile sur toile de Jacques Louis David peinte en 1771 qui évoque leur dispute sur le sort de Troie.

Historique de l'œuvre[modifier | modifier le code]

Esquisse conservée au Palais des beaux-arts de Lille

La toile a été réalisée par David pour le concours du Prix de Rome de 1771. Comme les six candidats retenus, David devait peindre en loge pendant dix semaines un tableau original sur un sujet imposé[1]. Homère étant à la mode, le sujet est tiré de l’Iliade.

Description[modifier | modifier le code]

« C'est une de ces rixes mythologiques aux motifs obscurs où les dieux s'agressent comme des chiffonniers. Draperies agitées, faciès grimaçants, couleur scrutes[Quoi ?]: c'est un pastiche de Boucher revu par Doyen[2]. »

Ce jugement contemporain rejoint le jugement généralement porté sur cette œuvre jugée trop rococo, et qui innove pourtant par la très large palette de couleurs.

Contexte[modifier | modifier le code]

David n'obtient pas le Prix qui fut attribué à Suvée, et le Combat de Mars contre Minerve fut durement critiqué par Vien qui aurait empêché que le prix soit attribué à David[2]. David obtiendra finalement ce Prix à sa quatrième tentative, en 1774 avec la Maladie d'Antiochus[3]. Jacques Louis David éprouve alors un vrai dégoût pour l'académie qu'il juge comme une institution malhonnête et poussiéreuse[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel 1988, p. 16
  2. a et b Michel 1988, p. 17
  3. a et b Michel 1988, p. 19

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.