Chypre (province romaine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chypre.

L’île de Chypre fit partie de l’empire romain à partir de 58 avant notre ère. La christianisation de l’empire romain d'orient le transforme en empire byzantin auquel l’île continue d’appartenir jusqu’en 649 et de 965 à 1192.

Histoire[modifier | modifier le code]

Monnaie frappée à Chypre

Léguée à Rome par les souverains lagides, Chypre fut officiellement annexée en -58. Marcus Caton fut envoyé en mission par le Sénat pour liquider le trésor lagide conservé à Chypre. Vers 34 avant notre ère Marc Antoine restitua l’île à la reine Cléopâtre. Après la défaite de Cléopâtre et de Marc Antoine à Actium en 31 av. J.-C., l’île fut ré-annexée à l’empire romain. Dans le partage des attributions fait entre le Sénat et Octave, devenu Auguste en 27 avant notre ère, l’île est attribuée au Sénat. Elle forme dorénavant une province sénatoriale, de rang proprétorial. C’est la seule des provinces issues de l’empire lagide à avoir été confiée au Sénat.

La province romaine de Chypre dans le diocèse d’Orient

Lors de la réforme dioclétienne de 284, la province de Chypre est rattachée au diocèse d’Orient, lui-même dépendant de la préfecture du prétoire d’Orient. La province de Chypre est désormais dépendante du pouvoir impérial qui siège à Constantinople, même si sa particularité est reconnue en 431 avec la constitution d’une église autocéphale.

Le thème de Chypre, héritier de la province romaine, est, en 649, envahi par le califat omeyyade. La population est alors soumise à une double-capitation : le kharadj : les révoltes sont endémiques, les plaines se dépeuplent tandis que la montagne voit se multiplier villages et monastères cachés en amont des vallées. En 965-969 le thème est reconquis par l’empire byzantin. Il reste grec jusqu'à sa conquête par Richard Cœur de Lion en 1192.

Voir aussi[modifier | modifier le code]