Christophe Rauck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Christophe Rauck
Description de cette image, également commentée ci-après
Christophe Rauck (1996)

Naissance
Drapeau de la France France
Activité principale Metteur en scène
Style
Lieux d'activité Théâtre du Peuple
Théâtre Gérard-Philipe
Théâtre du Nord

Christophe Rauck (né en 1963) est un homme de théâtre et metteur en scène contemporain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Christophe Rauck suit d'abord une formation de comédien. En 1991, il intègre la troupe du Théâtre du Soleil d'Ariane Mnouchkine, période durant laquelle il joue dans Les Atrides ainsi que dans la pièce d’Hélène Cixous, La Ville parjure ou le Réveil des Erinyes. Puis il travaille encore en tant que comédien, sous la direction de Silviu Purcarete, dans Orestie.

En 1995, il crée la « Compagnie Terrain vague (titre-provisoire) ». L'année suivante, la première création de la compagnie, Le Cercle de craie caucasien de Bertolt Brecht, pièce interprétée par une équipe de comédiens dont la plupart ont été formés par Ariane Mnouchkine, est jouée au Théâtre du Soleil à la Cartoucherie de Vincennes. La pièce sera reprise en tournée, accueillie dans de nombreuses salles de spectacles, dont le célèbre Berliner Ensemble en 1998, à l'occasion de la célébration du centenaire de la naissance de Brecht.

En 1998-1999, Christophe Rauck séjourne à Saint-Pétersbourg où il suit un stage de mise en scène avec Lev Dodine.

De 2003 jusqu'à début 2006, il dirige le Théâtre du Peuple de Bussang, célèbre théâtre dans la nature fondé au XIXe siècle par Maurice Pottecher.

En 2007, il met en scène Le Mariage de Figaro de Beaumarchais à la Comédie-Française[1].

Puis il prend, en janvier 2008, la direction d'un centre dramatique national, le théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), où il remplace Alain Ollivier.

En 2009, il présente une pièce du dramaturge russe Alexandre Ostrovski[2].

Il anime également divers ateliers, entre autres au Conservatoire national supérieur d'art dramatique, au Théâtre national de Strasbourg (TNS) et à l'École supérieure d'art dramatique de Paris.

En juin 2013, il est nommé directeur du Théâtre du Nord et de l'école rattachée, l'École professionnelle supérieure d'art dramatique (EPSAD), à Lille, prenant ainsi la suite de Stuart Seide[3], à partir du 1er janvier 2014[4].

Comédien[modifier | modifier le code]

Mises en scène[modifier | modifier le code]

Théâtre
Opéra

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le spectacle, filmé en octobre 2008, sera diffusé le soir du 24 décembre 2008 sur la chaîne de télévision franco-allemande Arte.
  2. « Rauck s'empare d'Ostrovski », article dans Le Journal de Saint-Denis du 12 janvier 2009.
  3. Jean-Marie Duhamel, « Le temps des successions dans le spectacle vivant », Nord Éclair,‎ (lire en ligne).
  4. Communiqué officiel du ministère de la Culture et de la communication, 10 juin 2013.
  5. « Rencontre avec Christophe Rauck », article sur le site du Souffleur, janvier 2006.
  6. Voir « Nougaro-ci Nougaro-là », article dans L'Humanité du 9 juin 2008 ainsi que « NougaRauck, éternel Nougaro - Nantes », article dans Ouest-France du 2 mai 2008.
  7. Fabienne Darge, « Ce « Pays lointain » qui rend hommage à la grâce de Lagarce : Christophe Rauck propose, avec les élèves de l’Ecole du Théâtre du Nord, une adaptation bouleversante de la dernière pièce de l’auteur », Le Monde,‎ , p. 16
  8. Armelle Héliot, « Les prix du syndicat de la critique », Le Figaro,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notices d'autorité[modifier | modifier le code]