Maurice Pottecher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maurice Pottecher
Description de cette image, également commentée ci-après

Maurice Pottecher (1895)

Naissance
Bussang
Décès (à 92 ans)
Fontenay-sous-Bois
Activité principale homme de théâtre, écrivain et poète
Style Théâtre, Littérature

Maurice Pottecher est un homme de théâtre[1], écrivain et poète français, né le à Bussang (Vosges) et mort le à Fontenay-sous-Bois.

Il a également écrit certains ouvrages sous le pseudonyme de Martin Petitclerc.

Biographie[modifier | modifier le code]

Maurice Pottecher est le second fils d’une famille de tisserands, une activité prospère mais qui ne convient pas au jeune homme. Il écrit alors pour le théâtre, employant comme comédiens les ouvriers et ouvrières de la manufacture dirigé par son frère. C'est la création d'un théâtre amateur, destiné au public local.

Écrivain et poète, il écrit des pièces à caractère social pour le Théâtre du Peuple qu'il a fondé à Bussang en 1895 et qui existe toujours[2]. Surnommé « le Padre » (surnom qui lui fut attribué par Pierre Richard-Willm), il est enterré aux côtés de sa compagne dans le parc du Théâtre.

Il est l'oncle paternel de Frédéric Pottecher, journaliste et chroniqueur judiciaire.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Morteville, drame en trois actes, L. Geisler, 1897
  • Le Diable marchand de goutte, pièce populaire en trois actes, L. Geisler, 1897
  • Liberté, drame en 3 parties, suivi de Le Lundi de Pentecôte, L. Geisler, 1898
  • Chacun cherche son trésor, histoire de sorciers en 3 actes, Paul Ollendorff, 1899
  • C'est le vent !, comédie villageoise en 3 actes, Paul Ollendorff, 1901
  • La Passion de Jeanne d'Arc, drame en 5 actes, Société d'éditions littéraires et artistiques, 1904
  • La Reine violante, tragédie en 3 actes, P.-V. Stock, 1906
  • Molière et sa femme, comédie en un acte, en vers, P.V. Stock, 1909
  • Paroles d'un père, Librairie des Annales, 1910
  • Le Mystère de Judas Iscariote, en IV actes et un prologue, P.V. Stock, 1911
  • Le Théâtre du peuple de Bussang (Vosges), son origine, son développement et son but exposés par son fondateur, P.-V. Stock, 1913
  • L'Anneau de Sakountala, légende dramatique en 7 actes d'après Kalidasa, Paul Ollendorff, 1914
  • Jean de Calais, pièce légendaire en XII tableaux, Librairie Théâtrale, 1920
  • L'Empereur du Soleil couchant, pièce légendaire en 8 tableaux, Librairie Théâtrale, 1920
  • Achille Placidat, l'homme aux lunettes magiques, A. Michel, 1925
  • Le Valet noir, pièce légendaire en 5 actes et 7 tableaux, Librairie théâtrale, 1927
  • Jules Ferry, sous la Troisième, Gallimard, NRF, 1931
  • Le Bourdon de Herlisheim, légende dramatique en 5 actes, Librairie théâtrale, 1934

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georgette Jeanclaude, Un poète précurseur : Maurice Pottecher et le Théâtre du peuple, SPC, Chateaudin, 1960, 270 p.
  • Marie-José Pottecher-Onderet, Catherine Foki et Christine Devallois, L'aventure du théâtre populaire : une idée, le théâtre populaire : trois lieux, Bussang 1895, Théâtre national populaire 1920, Avignon 1947 : trois hommes, Pottecher (1867-1960), Gemier (1869-1933), Vilar (1912-1971), Conseil général des Vosges, Épinal, 1992, 53 p. (dossier pédagogique)
  • Albert Ronsin (dir.), Les Vosgiens célèbres, 1990, p. 300-301.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Maurice Pottecher : l'aventure du Théâtre populaire, réalisé par Isabelle Clarke et Maïté Demoulin, Centre national de la cinématographie, Paris, 2003, 48 min (VHS)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]