Christophe Claro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Claro (homonymie).
Christophe Claro
Description de cette image, également commentée ci-après

Christophe Claro au Salon du livre de Paris en mars 2010

Alias
Claro
Naissance (54 ans)
Paris
Activité principale

Christophe Claro, né à Paris le [1], plus connu sous le simple nom de Claro, est un écrivain, traducteur et éditeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Christophe Claro passe son enfance en banlieue parisienne. Après des études de lettres supérieures au lycée Lakanal de Sceaux, il travaille en librairie de 1983 à 1986, et devient correcteur pour différentes maisons d'édition. Il publie son premier roman, Ezzelina, aux éditions Arléa en 1986. Sa première traduction, Kilomètre zéro de Thomas Sanchez, paraît en 1990[2].

Menant en parallèle ses activités d'écrivain et de traducteur, il publie ensuite régulièrement des romans et récits tout en traduisant de grands écrivains de la littérature anglo-saxonne contemporaine, parmi lesquels William T. Vollmann, Thomas Pynchon, Salman Rushdie, John Barth, Mark Z. Danielewski, James Flint, William H. Gass et Hubert Selby Jr. Il se décrit comme étant un « chasseur de trésors littéraires »[3].

Depuis 2004, Claro est en outre codirecteur avec Arnaud Hofmarcher de la collection de fiction américaine « Lot 49 » aux éditions Le Cherche midi.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Traductions (liste non exhaustive)[4][modifier | modifier le code]

NB : Les dates indiquées sont celles de la première parution des œuvres en français, dans leur traduction par Claro.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : La pile qui dure longtemps, longtemps…, sur son blog
  2. Christophe par Claro, interview sur le site Zone littéraire
  3. Interview Christophe Claro : « Je suis chasseur de trésors littéraires » sur le site Culture Café
  4. Pour une liste chronologique et complète à la date du 3 juillet 2008, voir l'article Strip-tease intégral sur le blog de Claro
  5. a et b Prix de la traduction Maurice-Edgar Coindreau sur le site de la Société des gens de lettres

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :