Eleni Sikelianos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eleni Sikelianos
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (52 ans)
Nationalité
Formation
Naropa University (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Université de Denver, Naropa University (en), Bard CollegeVoir et modifier les données sur Wikidata

Eleni Sikelianos, née le 31 mai 1965[1], est une poète américaine.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • To Speak While Dreaming (1993)
  • The Lover's Numbers
  • The Book of Tendons (1997)
  • Earliest Worlds (Coffee House Press, 2001)
  • (en) The Monster Lives of Boys & Girls, Copenhague, Green Integer, , 1e éd., poche (ISBN 978-1-931243-67-4)
  • Le Poème Californie, [« The California poem, 2004 »], trad. de Béatrice Trotignon, Montpellier, France, Éditions Grèges, 2012, 272 p. (ISBN 978-2-915684-32-2)
  • Body Clock (Coffee House, 2008)
  • Du soleil, de l’histoire, de la vision, [« The California poem », 2004], trad. de Béatrice Trotignon, Montpellier, France, Éditions Grèges, 2007 (ISBN 978-2-915684-17-9)
  • Le Livre de Jon, [« From The Book of Jon », 2003], trad. de Claro, Arles, France, Éditions Actes Sud, 2012, 144 p. (ISBN 978-2-330-00615-0)
  • Animal Machine, [« You Animal Machine (The Golden Greek) », 2014], trad. de Claro, Arles, France, Éditions Actes Sud, 2017, 220 p. (ISBN 978-2-330-07251-3)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Sikelianos, Eleni » sur lccn.loc.gov

Liens externes[modifier | modifier le code]