Arléa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Arléa

Société Nouvelle Librairie Edition

Repères historiques
Création 1986

1983 (immatriculation société actuelle)

Fiche d’identité
Forme juridique SA à conseil d'administration
Siège social Paris (France)
Dirigée par Frédéric Girard (depuis le 10/12/2011)
Spécialités Littérature, littérature étrangère, classiques antiques, essais.
Collections 1er Mille, La rencontre, Arléa-poche, Retour aux grands textes, Poche-Retour aux grands textes, Post-scriptum
Titres phares Neige de Maxence Fermine, Essais de Montaigne, Eux sur la photo d’Hélène Gestern, les œuvres de Cicéron
Langues de publication Français
Diffuseurs Diffusion & Distribution : Volumen / INTERFORUM
Effectif 3 à 5 salariés en 2018
Site web www.arlea.fr
Données financières
Chiffre d'affaires 515 200 € en 2017
Résultat net -216 900 € (perte) en 2017

Arléa est une maison d'édition française fondée en 1986. Elle dispose de sa propre collection de poche.

Arléa publie trente nouveaux titres chaque année, poche compris. Son catalogue comporte plus de mille titres : les grands classiques de l'Antiquité (qu'il s'agisse de textes grecs, latins, hébreux, sanskrits ou arabes), des premiers romans, des traductions contemporaines, des récits de voyage, quelques essais et livres d'histoire.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1983, Jean-Claude Guillebaud, directeur de collection aux éditions du Seuil, et Claude Pinganaud reprennent une librairie rue de l'Odéon, Les Fruits du Congo[1]. Celle-ci est à l'origine de la maison d'édition fondée en 1986. Le nom est un mot-valise reprenant le nom des deux filles du couple Guillebaud : Ariane et Léa[2]. Parmi les premiers livres publiés, deux romans et deux autobiographies, dont celle de Robert Guillain, correspondant de l'Agence France-Presse en Asie de 1937 à 1977[3].

En octobre 2004, l'entreprise fut rachetée par Desfossés International, filiale de LVMH[2],[4].

Prix littéraires[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michèle Gazier, « Arléa. Les fruits du Congo et d'ailleurs », Télérama, du 16 au 22 avril 1988.
  2. a et b Ange-Dominique Bouzet, « Arléa jacta est », Libération, 14 octobre 2004.
  3. Olivier Bessard-Banquy, La vie du livre contemporain : étude sur l'édition littéraire, 1975-2005, Presses universitaires de Bordeaux, 2009, p. 122.
  4. « Luxe, littérature, et volupté ? », marquepage.20minutes-blogs.fr, 21 novembre 2013.

Lien externe[modifier | modifier le code]