Christian-Georges Schwentzel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Christian-Georges Schwentzel
Christian-Georges Schwentzel portrait.jpg

Christian-Georges Schwentzel lors d'une interview au Salon du Livre de Paris, mars 2017

Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Christian-Georges Schwentzel, né en 1967, est un historien spécialiste de l'Orient hellénistique. D'abord maître de conférences en histoire ancienne à l'Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis (1997-2013), il est professeur à l'université de Lorraine (Metz) depuis 2013. Il a consacré sa thèse et ses premiers travaux à l'iconographie des Lagides et des dieux dans l'Égypte ptolémaïque. Depuis 2005, il étudie également les royautés non-grecques du Proche-Orient hellénistique.

Il a publié plusieurs articles sur les rois nabatéens de Pétra, sur les souverains juifs hasmonéens, ainsi que sur Hérode le Grand et sa dynastie, dans des revues scientifiques (Syria, la Revue Biblique, Mètis, Res Antiquae, Studi Ellenistici, Dialogues d'Histoire ancienne). Dans son ouvrage sur Hérode le Grand, il définit le roi de Judée comme un « tyran juif ». Le goût d'Hérode pour l'hellénisme n'aurait été que superficiel, malgré les accusations portées par Flavius Josèphe qui présente le roi comme un traître. Hérode aurait été généralement respectueux des obligations rituelles juives et aurait cherché avant tout à se poser comme l'héritier de David et un nouveau Salomon, notamment lors de la reconstruction du temple de Jérusalem. Dans Juifs et Nabatéens, Schwentzel étudie le "monarque ethnique", une catégorie de souverains dans laquelle il range les grands prêtres hasmonéens, le roi Hérode, les Hérodiens et les souverains nabatéens. Contrairement aux rois gréco-macédoniens (Séleucides, Lagides), les "monarques ethniques" auraient revendiqué leur appartenance à un peuple (ethnos) particulier et développé une propagande ou "stratégie discursive" visant à afficher officiellement leur "ethnicité". Christian-Georges Schwentzel a également codirigé et coédité des travaux universitaires collectifs sur la notion d'"étranger" dans le monde romain (Presses Universitaires de Rennes, 2005), ou encore sur le lien entre image et pouvoir royal de l'Antiquité au Moyen Age (Presses Universitaires de Rennes, 2012).

En 2011, il a participé à un documentaire-fiction, Le Destin de Rome, diffusé sur Arte. Il a dirigé deux manuels de concours de l'enseignement, en histoire grecque en 2012, en histoire romaine en 2014.

En 2014, il a publié une biographie de Cléopâtre qui est aussi un essai sur le mythe de cette reine après sa mort. Après une première partie consacrée aux éléments historiques, il développe largement l'ampleur du mythe dans la peinture, la littérature, le théâtre et le cinéma jusqu'à nos jours. Il montre ainsi la récupération du modèle de Cléopâtre à différentes époques, pour répondre à des idées du temps, à des discours qui évoluent.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Cléopâtre, PUF, 1999.
  • L'Égypte hellénistique et romaine (avec Bertrand Lançon), Nathan, 1999 (réédition, 2003).
  • Les Pharaons d'Égypte, de Narmer à Cléopâtre, Milan, 2002.
  • L'Orient méditerranéen à l'époque hellénistique, éditions du Temps, 2003.
  • Étrangers dans la cité romaine. Habiter une autre patrie : des incolae de la République aux peuples fédérés du Bas-Empire (avec R. Compatangelo-Soussignan), Presses Universitaires de Rennes, 2005.
  • Hérode le Grand. Juifs et Romains, Salomé et Jean-Baptiste, Titus et Bérénice, Pygmalion, 2011, 324 pages (recension ).
  • La puissance royale. Image et pouvoir de l'Antiquité au Moyen Age (avec E. Santinelli-Foltz), Presses Universitaires de Rennes, 2012.
  • Les diasporas grecques. VIIIe-IIIe siècles (avec M. Dana, S. Lebreton et Fr. Prêteux), Atlande, 2012.
  • Juifs et Nabatéens, les monarchies ethniques du Proche-Orient hellénistique et romain, Presses Universitaires de Rennes, 2013, 310 pages.
  • Rois et reines de Judée. IIe s. av.-Ier s. apr. J.-C., Lemme edit, 2013.
  • Le monde romain (avec L. Lamoine et B.Pichon), SEDES-Armand Colin, 2014.
  • Cléopâtre, la déesse-reine, Biographie Payot, 2014, 350 pages.
  • Les dieux et le pouvoir : aux origines de la théocratie (avec Marie-Françoise Baslez), Presses Universitaires de Rennes, 2016, 180 pages.
  • La Fabrique des chefs : d'Akhenaton à Donald Trump, Vendémiaire, 2017, 290 pages.

Liens externes[modifier | modifier le code]