Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Ellier.

Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance
Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance
L'église Saint-Pierre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement Angers
Canton Les Ponts-de-Cé
Commune Brissac Loire Aubance
Statut Commune déléguée
Maire délégué Bruno Lebel
2016-2020
Code postal 49320
Code commune 49078
Démographie
Gentilé Charcéens
Population 770 hab. (2014)
Densité 46 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 21′ 24″ nord, 0° 24′ 33″ ouest
Altitude 82 m
Min. 36 m
Max. 90 m
Superficie 16,84 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Brissac Loire Aubance
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire

Voir sur la carte administrative des Pays de la Loire
City locator 15.svg
Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Maine-et-Loire
City locator 15.svg
Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance

Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance est une ancienne commune française située dans le département de Maine-et-Loire, en région Pays de la Loire, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Brissac Loire Aubance[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune angevine du Saumurois, Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance se situe à quelques kilomètres à l'est de Brissac-Quincé, sur la route D 423, Chemellier[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Formes anciennes du nom de Charcé : Charcé en 1793 et 1801[3].

Formes anciennes du nom de Saint-Ellier : Saint-Ellier en 1793 et 1801[4].

Le 1er janvier 1973 Charcé et Saint-Ellier fusionnent pour devenir Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance[5],[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 1er janvier 1973 Charcé devient Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance à la suite de sa fusion avec Saint-Ellier (fusion simple)[5].

Pendant la Première Guerre mondiale, 27 habitants de Charcé et de Saint-Ellier perdent la vie. Lors de la Seconde Guerre mondiale, trois habitants sont tués[7].

Un projet de regroupement se dessine. Il est entériné par les conseils municipaux en juin 2016 et intervient le , donnant naissance à Brissac Loire Aubance. Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance devient alors une commune déléguée[8],[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Administration actuelle[modifier | modifier le code]

Depuis le Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance constitue une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Brissac Loire Aubance, et dispose d'un maire délégué[1].

Liste des maires délégués successifs
Période Identité Étiquette Qualité
15 décembre 2016 en cours Bruno Lebel[9]    
Les données manquantes sont à compléter.

Administration ancienne[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1995 mars 2008 Louis Thomas DVG Commercial retraité
mars 2008 avril 2014 Gabrielle Ciclaire DVG Secrétaire
avril 2014 décembre 2016 Bruno Lebel[10]    

Ancienne situation administrative[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la communauté de communes Loire Aubance jusqu'en 2016[11], elle-même membre du syndicat mixte Pays Loire-Angers. La communauté de communes disparait le au profit de la nouvelle communauté de communes Loire Layon Aubance. La commune de Brissac Loire Aubance devient membre de cette nouvelle intercommunalité[12].

Jusqu'en 2014, la commune fait partie du canton de Thouarcé et de l'arrondissement d'Angers[13]. Le canton de Thouarcé compte alors dix-sept communes. Dans le cadre de la réforme territoriale, un nouveau découpage territorial pour le département de Maine-et-Loire est défini par le décret du 26 février 2014. Le canton de Thouarcé disparait et la commune est rattachée au canton des Ponts-de-Cé, avec une entrée en vigueur au renouvellement des assemblées départementales de 2015[14].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[15]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[16],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 770 habitants, en augmentation de 2,12 % par rapport à 2009 (Maine-et-Loire : 3,2 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
800674726608650690637691640
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
623609587525525517486491450
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
444454392380390401413403387
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
362307449487574628698776770
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[17] puis Insee à partir de 2006[18].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (13,6 %) est en effet inférieur au taux national (21,8 %) et au taux départemental (21,4 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,9 % contre 48,7 % au niveau national et 48,9 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 50,9 % d’hommes (0 à 14 ans = 23,1 %, 15 à 29 ans = 14,4 %, 30 à 44 ans = 24,2 %, 45 à 59 ans = 23,7 %, plus de 60 ans = 14,7 %) ;
  • 49,1 % de femmes (0 à 14 ans = 27,7 %, 15 à 29 ans = 11,1 %, 30 à 44 ans = 25,7 %, 45 à 59 ans = 23 %, plus de 60 ans = 12,6 %).
Pyramide des âges à Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance en 2008 en pourcentage[19]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90  ans ou +
0,9 
3,4 
75 à 89 ans
3,2 
10,7 
60 à 74 ans
8,5 
23,7 
45 à 59 ans
23,0 
24,2 
30 à 44 ans
25,7 
14,4 
15 à 29 ans
11,1 
23,1 
0 à 14 ans
27,7 
Pyramide des âges du département de Maine-et-Loire en 2008 en pourcentage[20].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90  ans ou +
1,1 
6,3 
75 à 89 ans
9,5 
12,1 
60 à 74 ans
13,1 
20,0 
45 à 59 ans
19,4 
20,3 
30 à 44 ans
19,3 
20,2 
15 à 29 ans
18,9 
20,7 
0 à 14 ans
18,7 

Population des anciennes communes[modifier | modifier le code]

Charcé (1793-1972)
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
800674726608650690637691640
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
623609587525525517486491450
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
444454392380390401413403387
1962 1968 1972 - - - - - -
362307-------
(Sources : base Cassini de l'EHESS (Charcé[3]).)
Saint-Ellier (1793-1972)
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
355282346357357336302293278
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
282284267215235227229226209
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
199196192167169171158147166
1962 1968 1972 - - - - - -
125128-------
(Sources : base Cassini de l'EHESS (Saint-Ellier[4]).)

Vie locale[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Sur 48 établissements présents sur la commune à fin 2010, 46 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour une moyenne de 17 % sur le département), aucun du secteur de l'industrie, 19 % du secteur de la construction, 31 % de celui du commerce et des services et 4 % du secteur de l'administration et de la santé[21].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance possède cinq monuments historiques[22] :

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Célestin Port, Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou : A-C, t. 1, Angers, H. Siraudeau et Cie, , 2e éd. (notice BnF no FRBNF33141105, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Recueil des actes administratifs du Maine-et-Loire » (consulté le 8 septembre 2016).
  2. IGN et BRGM, Géoportail Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance (49), consulté le 2 septembre 2012.
  3. a et b EHESS, Base Cassini, Fiche de Charcé (49 1 32 078), consultée le 17 mars 2013 - Nom de la municipalité en 1793 (an II), selon le recensement réalisé sur l'ensemble du territoire français de l'époque, et en 1801, selon les « Arrêtés de réduction des justices de paix » (actes publiés au Bulletin des lois) constituant la première nomenclature officielle des circonscriptions administratives de la France contemporaine.
  4. a et b EHESS, base Cassini, Fiche de Saint-Ellier (49 078), consultée le 17 mars 2013.
  5. a et b Insee, Code Officiel Géographique, Modifications des communes de Maine-et-Loire, consultées le 24 juin 2012.
  6. EHESS, base Cassini, Fiche de Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance (49 1 32 078), consultée le 17 mars 2013.
  7. Memorialgenweb.org - Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance : monument aux morts.
  8. « Brissac-Quincé. Quel nom pour la commune nouvelle? », sur Ouest-France, .
  9. « Communes et maires délégués de Brissac Loire Aubance », Le 10’, lettre d'information de Brissac Loire Aubance,‎ (lire en ligne).
  10. Ouest-France, Bruno Lebel, 48 ans, entame son premier mandat de maire, article du 7 avril 2014.
  11. Insee, Composition de l'EPCI de Loire Aubance (244901013), consulté le 14 août 2013.
  12. « Arrêté DRCL/BSFL préfectoral no 2016-176 en date du 16 décembre 2016 », sur Préfecture de Maine-et-Loire, .
  13. Insee, Code officiel géographique, Fiche de la commune de Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance, consultée le 22 février 2015.
  14. Légifrance, Décret no 2014-259 du 26 février 2014, portant délimitation des cantons dans le département de Maine-et-Loire.
  15. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  16. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  19. « Évolution et structure de la population à Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 24 mars 2012).
  20. « Résultats du recensement de la population de Maine-et-Loire en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 24 mars 2012).
  21. Insee, Statistiques locales du territoire de Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance (49), consultées le 19 décembre 2012.
  22. « Liste des monuments historiques de la commune de Charcé-Saint-Ellier-sur-Aubance », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  23. Notice no PA00109028, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  24. Notice no PA00109027, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  25. Notice no PA00109029, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  26. Notice no PA49000028, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  27. Notice no PA49000062, base Mérimée, ministère français de la Culture.