Chapelle Notre-Dame de Benva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chapelle Notre-Dame de Benva
Image illustrative de l’article Chapelle Notre-Dame de Benva
Présentation
Culte Catholique
Type Chapelle
Début de la construction vers 1460
Fin des travaux 1511 (fresques)
Protection Logo monument historique Classé MH (1929)
Géographie
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Var
Ville Lorgues
Coordonnées 43° 29′ 55″ nord, 6° 20′ 12″ est
Géolocalisation sur la carte : Var
(Voir situation sur carte : Var)
Chapelle Notre-Dame de Benva
Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur
(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Chapelle Notre-Dame de Benva
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Chapelle Notre-Dame de Benva

La chapelle Notre-Dame de Benva ou Ben Va, dite aussi Notre-Dame de Belval ou Notre-Dame des Salettes[1], est une chapelle catholique construite au XVe siècle à Lorgues, à trois kilomètres du centre-ville, sur la route de Saint-Antonin, dans le quartier de Réal Laugier.

Elle fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le [2].

Étymologie[modifier | modifier le code]

« Benva » provient du provençal « Ben vaï », qui signifie « Bon voyage »[3]. L'orthographe « Belval », utilisée lors du classement de la chapelle en monument historique, proviendrait du docteur François Cordouan, auteur d'une Histoire de la commune de Lorgues en 1864[4]. La dénomination « Notre-Dame des Salettes », qui apparaît sur d'anciennes cartes, vient quant à elle d'un hameau voisin[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

La chapelle, dédiée à l'Annonciation de la Très-sainte-Vierge, est bâtie en 1458 selon la forme de l'écriture des inscriptions en lettres gothiques[6]. Elle se trouve sur une voie secondaire du chemin de Compostelle, Jacques et Notre-Dame étant peut-être liés par le Protévangile de Jacques[7],[8]. Selon la légende, la chapelle aurait été fondée « en actions de grâce à la suite de la disparition d'une énorme bête féroce qui répandait la terreur dans les lieux voisins »[4].

La cloche d'origine, datant de 1655, est fondue lors de la Révolution française et remplacée en 1840 par Baudoin de Marseille[9].

En 1870, l'abbé Bérard procède à un relevé des fresques intérieures et extérieures, tout en publiant des articles concernant l'édifice dans La Provence artistique et pittoresque de juin et juillet 1881[10].

Après le classement des fresques en 1929[2], diverses restaurations ont lieu en 1931, 1958 et 1984[11].

La chapelle en cours de restauration (août 2015).

Jusqu'en 1942, le chemin reliant Lorgues à Entrecasteaux passait sous le porche de la chapelle[12]. Ce dernier est fermé par des grilles posées en 1988 par les Monuments Historiques afin de protéger les fresques du vandalisme[5]. En 1989, le retable baroque et la toile de l'Annonciation sont restaurées. En 1990 a lieu la restauration des peintures du porche, puis de l'intérieur. L'escalier d'accès est rénové en 1995[11].

En juin 2013, le conseil municipal de Lorgues vote un budget de 110 000 euros afin de restaurer la charpente, la toiture et le clocheton, une partie de la dépense étant supportée par la Direction régionale des Affaires culturelles[7]. Les travaux prennent fin en 2016.

Fresques[modifier | modifier le code]

Les piliers et les voûtes de Notre-Dame de Benva sont couverts de fresques vraisemblablement exécutées au début des années 1510[13]. Elles constituent l'un des seuls exemples de représentations médiévales du Purgatoire en Provence[14]. Leur richesse témoigne d'une dévotion particulièrement vive de la part des habitants de la région[15]. L'artiste reste inconnu, bien que Christian Delseray suppose qu'il s'agisse d'un « peintre alpestre itinérant, venu du Piémont », que Catherine Acchiard assimile à Hans Clemer[16].

De nombreux saints et scènes bibliques et eschatologiques sont représentés à travers ces fresques[7],[17] :

Plafond de la voûte extérieure. 
Mur et porte extérieure. 
Cour céleste, paroi ouest de la nef. 
Vertus (1). 
Vertus (2). 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Chapelle Notre-Dame de Benva, dite aussi Notre-Dame de Belval ou Notre-Dame des Salettes », sur culture.gouv.fr (consulté le 4 juin 2015)
  2. a et b Notice no PA00081670, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. « Chapelle de Benva - La construction », sur lorgues.net (consulté le 4 juin 2015)
  4. a et b François Cordouan 1996, p. 148
  5. a et b « N-D de Ben Va », sur merveilles-du-var.net (consulté le 4 juin 2015)
  6. Louis Nardin 2000, p. 234
  7. a b et c Georges Grouiller et Jutta Auguin, « Notre Dame de Benva, la chapelle du « bon voyage » », Lorgues infos, no 20,‎ , p. 8-9 (lire en ligne)
  8. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Compostelle
  9. « Chapelle de Benva - Cloches Lorguaises », sur lorgues.net (consulté le 4 juin 2015)
  10. « Chapelle de Benva - Présentation », sur lorgues.net (consulté le 4 juin 2015)
  11. a et b ASFVL 2005, p. 23
  12. « Notre Dame de Ben Va - XVe siècle », sur lorgues-tourisme.fr (consulté le 4 juin 2015)
  13. « Chapelle notre-Dame de Benva, à Lorgues - Vues du porche », sur culture.gouv.fr (consulté le 4 juin 2015)
  14. Histoire de l'art, vol. 17 à 20, CDU SEDES, , p. 64
  15. Gaby Vovelle et Michel Vovelle, « La mort et l'au-delà en Provence d'après les autels des âmes du purgatoire (XVe-XXe siècle) », Cahiers des Annales, Librairie A. Colin, vol. 24, no 6,‎ , p. 1602-1634 (lire en ligne)
  16. Giséle Esplandiu, « Les mystères de la chapelle de Benva », Vivre à Lorgues, no 122,‎ , p. 4-6 (lire en ligne)
  17. « Chapelle de Benva - Les fresques », sur lorgues.net (consulté le 4 juin 2015)
  18. Congrès archéologique de France, vol. 147, A. Picard et fils, , 542 p., p. 422

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Abbé Bérard, Les Fresques de la chapelle de Notre-Dame de Benva, La Provence artistique et pittoresque, 19 juin 1881, p. 11-12 ; 26 juin 1881, p. 19-20 ; 3 juillet 1881, p. 28.
  • Association des Amis de Saint-Ferréol et du Vieux Lorgues, Notre-Dame de Benva : parcours à travers une cité millénaire,
  • Louis Nardin, Histoire de Lorgues : Cité franche de Provence, Gonfaron, Parpaillon, , 238 p. (ISBN 2-912938-08-2), p. 234-236
  • François Cordouan, Histoire de la commune de Lorgues, Association des Amis du Vieux Lorgues (supplément au bulletin 1996), (1re éd. 1864), 263 p. (lire en ligne), p. 148-149
  • Alain Marcel, Lorgues - Le Temps Retrouvé, juin 2017, éd. Equinoxe (ISBN 978-2-84135-939-4).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :