Deron Williams

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Williams.
Deron Williams Portail du basket-ball
Deron Williams Nets 2.jpg
Deron Williams en mars 2014
Fiche d’identité
Nom complet Deron Michael Williams
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (31 ans)
Parkersburg, Virginie-Occidentale
Taille 1,91 m (6 3)
Poids 91 kg (200 lb)
Surnom D-Will
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Mavericks de Dallas
Numéro -
Poste Meneur
Carrière universitaire ou amateur
2002-2005 Fighting Illini de l'Illinois
Draft NBA
Année 2005
Position 3e
Franchise Jazz de l'Utah
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2010-2011
2011-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
Jazz de l'Utah
Jazz de l'Utah
Jazz de l'Utah
Jazz de l'Utah
Jazz de l'Utah
Jazz de l'Utah
Nets du New Jersey
Besiktas JK
Nets du New Jersey
Nets de Brooklyn
Nets de Brooklyn
Nets de Brooklyn
10,8
16,2
18,8
19,4
18,7
21,3
15,0
21,4
21,0
18,9
14,3
13,0
Sélection en équipe nationale **
2008-2012 Drapeau : États-Unis États-Unis

* Points marqués dans chaque club dans le cadre des compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Deron Michael Williams, né le , est un joueur américain de basket-ball évoluant aux Mavericks de Dallas. Drafté en troisième position lors de la draft NBA 2005, il participe à trois reprises au All Star Game et remporte en 2008 la médaille d'or avec les États-Unis lors des Jeux Olympiques de Pékin et la médaille d'or lors des Jeux Olympiques de Londres en 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

2001 : Les débuts[modifier | modifier le code]

En 2001, Deron Williams joue en tant que junior pour le lycée texan The Colony High School. Il affiche une moyenne par match de 17 points, 9,4 passes décisives et 2 interceptions. Cette année-là, il mène son équipe, les Cougars, jusqu'aux demi-finales de son championnat contre ''Bryan High après avoir enregistré 32 victoires pour seulement 2 défaites en saison régulière.

En 2002, il passe en catégorie senior. Il enregistre avec les Cougars 29 victoires pour 2 défaites, et à titre individuel des statistiques de 17,6 points, 8,5 passes, 6,1 rebonds et 2,6 interceptions de moyenne par match. Il atteint une nouvelle fois les demi-finales[1].

2002-05 : Carrière universitaire prometteuse[modifier | modifier le code]

Williams est recruté par l'équipe de l'université de l'Illinois, les Fighting Illini de l'Illinois pour la saison 2002-2003 de NCAA par Bill Self. Pour son année de débutant, il débute 30 des 32 matchs de son équipe et se classe à la troisième position de la Big Ten Conference en termes de passes décisives : il en délivre 4,53 par match.

Sa rencontre avec Bruce Weber, coach de l'équipe depuis avril 2003, sera très bénéfique pour Williams. Il l'aidera à s'améliorer et se perfectionner jusqu'à la fin de sa carrière universitaire. En tant que sophomore (deuxième saison), il améliore considérablement ses statistiques. Il passe à 14 points par match et 6.17 passes décisives en moyenne. Deron Williams est élu à la fois par les entraîneurs de la ligue et par les médias dans la First-Team All-Big Ten selection.

En 2005, Williams mène les Fighting Illini de l'Illinois en division une du tournoi de NCAA. Cette saison là voit l'Illinois être invaincu jusqu'au dernier match de la saison régulière, match perdu d'un point seulement contre Ohio State. L'épopée de l'équipe lors du Final Four est marquée par le come back exceptionnelle contre les Wildcats de l'Arizona. Menés de 15 points à quelques minutes de la fin du match, les joueurs de l'Illinois l'ont finalement emporté sur le fil, grâce à Deron Williams, qui inscrit un premier 3 points à 38.5 secondes du terme pour égaliser, puis un second lors des prolongations qui permettra à l'équipe de parachever cette belle victoire.

Williams reçoit de nombreux trophées lors de la saison 2004-2005. Il est nommé dans la Second Team All American, mais également dans la First Team All-Big Ten, la Big Ten All-Tournament Team, et la All-Final Four team. Il est aussi nommé pour le titre de joueur le plus remarquable de la région de Chicago en NCAA et termine finaliste du Wooden. C'est en 2005 que Williams mène son équipe jusqu'au Final Four. Il est à noter que 4 joueurs de cet effectif allaient devenir de futurs joueurs NBA, à savoir Dee Brown, Roger Powell, James Augustine, and Luther Head.

2005-Draft[modifier | modifier le code]

Williams se déclare éligible à la draft[2] de la NBA à l'issue de la saison 2004-2005. Il est sélectionné en troisième position, après Andrew Bogut et Marvin Williams.

2006-2011 : Jazz de l'Utah[modifier | modifier le code]

Auteur d'une saison rookie correcte, Williams a enchaîné depuis trois saisons des moyennes supérieures à 16 points et 9 passes décisives par match. Il remporte le concours de meneur (Skills Challenge) lors du NBA All-Star Week-End 2008. Il a participé aux NBA All-Star Game 2010 et NBA All-Star Game 2011 ainsi qu'à la victoire des États-Unis aux Jeux olympiques de Pékin 2008.

2011-2015 : Nets du New Jersey/Nets de Brooklyn[modifier | modifier le code]

En 2011, après avoir causé beaucoup de problème en interne et dégoûté Jerry Sloan au point d'amener ce dernier à démissionner de son poste d’entraîneur, il est échangé du Jazz de l'Utah aux Nets du New Jersey contre Devin Harris et Derrick Favors. Il bat le record du nombre de passes décisives en 3 matchs avec un nouveau club avec 15,7 passes par matches de moyenne (47 passes décisives). Après l'annonce du lockout lors de l'été 2011, il s'engage en Turquie avec le Besiktas JK. Le 5 mars 2012, Deron Williams marque 57 points (record de la saison) avec les Nets du New Jersey dans leur victoire (104-101) face aux Bobcats de Charlotte ; il ajoute à cela 6 rebonds et 7 passes décisives.

Le 3 juillet 2012, il s'engage verbalement à resigner avec les Nets après avoir hésité entre son équipe et celle des Mavericks de Dallas pour un montant de 100 millions de dollars sur 5 ans[3].

Le 11 juillet, le deal devient officiel et il resigne pour 98,8 millions de dollars sur cinq saisons[4].

Lors de la saison 2012-2013, Deron Williams est nettement en dessous de son niveau des années passées. C'est pour cela qu'il n'est même pas sélectionné pour le All Star Game 2013. Il n'est plus le patron qu'il était à Utah ou même l'année dernière chez les Nets du New Jersey. Les Nets sont quasiment assurés d'être en Playoffs. Mais lors du mois de Mars il redevient décisif et très important pour son équipe. Son duo avec Joe Johnson refait des merveilles. Il remonte ses moyennes de saison également. Mais il effectue surtout un record. En effet, le 8 mars 2013, il bat le record du nombre de tirs à points réussis en une mi-temps avec 9 paniers primés inscrits contre les Wizards de Washington, il finira le match à 11/16 au total et avec 42 points dont 33 en première mi-temps[5].

Le 9 juillet 2015, il demande à être coupé par les Nets pour rejoindre les Mavericks de Dallas[6]. Le 10 juillet, les Nets mettent un terme à son contrat en contrepartie de 25 millions de dollars alors qu'il lui restait deux ans et 43 millions de dollars[7].

depuis 2015 : Mavericks de Dallas[modifier | modifier le code]

Le 14 juillet 2015, il signe chez les Mavericks de Dallas pour deux ans et dix millions de dollars[8].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Universitaires[modifier | modifier le code]

Statistiques en universitaire de Deron Williams[9]

Année Équipe Matches Titul. Min./m.  %tir  %3pts  %l-f rbds/m. pass/m. int/m. ctr/m. pts/m.
2002–2003 Illinois 32 30 27,1 42,6 35,4 53,3 3,0 4,5 1,4 0,2 6,3
2003–2004 Illinois 30 29 33,9 40,8 39,4 78,7 3,2 6.2 1,0 0,3 14,0
2004–2005 Illinois 39 39 33,7 43,3 36,4 67,7 3,6 6,8 1,0 0,2 12,5
Total 101 98 31,7 42,2 37,4 68,5 3,3 5,8 1,1 0,2 11,0

Professionnelles[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Statistiques en saison régulière de Deron Williams[9]

Année Équipe Matches Titul. Min./m.  %tir  %3pts  %l-f rbds/m. pass/m. int/m. ctr/m. pts/m.
2005–06 Jazz 80 47 28,8 42,1 41,6 70,4 2,4 4,5 0,8 0,2 10,8
2006–07 Jazz 80 80 36,9 45,8 32,2 76,7 3,3 9,3 1,0 0,2 16,2
2007–08 Jazz 82 82 37,3 50,7 39,5 80,3 3,0 10,5 1,1 0,3 18,8
2008–09 Jazz 68 68 36,8 47,1 31,0 84,9 2,9 10,7 1,1 0,3 19,4
2009–10 Jazz 76 76 36,9 46,9 37,1 80,1 4,0 10,5 1,3 0,2 18,7
2010–11 Jazz 53 53 37,9 45,8 34,5 85,3 3,9 9,7 1,2 0,2 21,3
2010–11 Nets 12 12 38,0 34,9 27,1 79,3 4,6 12,8 1,2 0,2 15,0
2011–12* Nets 55 55 36,3 40,7 33,6 84,3 3,3 8,7 1,2 0,4 21,0
2012–13 Nets 78 78 36,4 44,0 37,8 85,9 3,0 7,7 1,0 0,4 18,9
2013–14 Nets 64 58 32,2 45,0 36,6 80,1 2,6 6,1 1,4 0,2 14,3
2014–15 Nets 68 55 31,1 38,7 38,6 83,4 3,5 6,6 0,9 0,3 13,0
Total 716 644 35,1 44,7 35,8 81,9 3,2 8,5 1,1 0,3 17,0
All-Star Game 3 0 21,3 55,2 50,0 0,0 2,3 5,7 2,0 0,7 13,0

Note :

  • Cette saison NBA a été réduite de 82 à 66 matchs. Lors du lock-out, Deron Williams joue quelques mois avec le club turc Besiktas JK, club avec lequel il tourne à une moyenne de 21,4 points.
  • Dernière modification le 27 avril 2015

Playoffs[modifier | modifier le code]

Statistiques en Playoffs de Deron Williams[10]

Année Équipe Matches Titul. Min./m.  %tir  %3pts  %l-f rbds/m. pass/m. int/m. ctr/m. pts/m.
2007 Jazz 17 17 38.6 45.2 33.3 79.0 4.3 8.6 1.5 0.2 19.2
2008 Jazz 12 12 42.8 49.2 50.0 77.3 3.6 10.0 0.6 0.3 21.6
2009 Jazz 5 5 42.2 41.4 36.0 82.9 3.8 10.8 1.8 0.4 20.2
2010 Jazz 10 10 39,8 45,0 39,2 80,2 2,7 10,2 1,0 0,4 24,3
2013 Nets 7 7 41,7 42,5 39,5 82,2 3,1 8,4 1,0 0,6 20,6
2014 Nets 12 12 35.7 39,5 34,0 80,0 3,2 5,8 1,1 0,2 14,5
Total 63 63 39.7 44.4 38.9 79.9 3.5 8.7 1.1 0.3 19.8

Records en match[modifier | modifier le code]

Les records personnels de Deron Williams, officiellement recensés par la NBA sont [11]

Deron Williams avec Team USA.
Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 57 @ Bobcats de Charlotte 35 @ Lakers de Los Angeles
Hawks d'Atlanta

Paniers marqués 16 Spurs de San Antonio
@ Bobcats de Charlotte

4 mars 2012
13 @ Spurs de San Antonio
Hawks d'Atlanta

27 avril 2015
Paniers tentés 29 @ Bobcats de Charlotte 4 mars 2012 25 @ Bulls de Chicago
Hawks d'Atlanta

27 avril 2015
Paniers à 3 points réussis 11 Wizards de Washington 7 Hawks d'Atlanta 27 avril 2015
Paniers à 3 points tentés 16 Wizards de Washington 8 mars 2013 11 3 fois
Lancers francs réussis 21 @ Bobcats de Charlotte 4 mars 2012 16 @ Nuggets de Denver
Lancers francs tentés 21 @ Bobcats de Charlotte 4 mars 2012 18 @ Nuggets de Denver 19 avril 2010
Rebonds offensifs 4 @ Celtics de Boston 5 @ Lakers de Los Angeles
Rebonds défensifs 8 4 fois 9 @ Rockets de Houston
@ Hawks d'Atlanta

Rebonds totaux 9 3 fois 10 @ Hawks d'Atlanta 22 avril 2015
Passes décisives 21 Grizzlies de Memphis
Timberwolves du Minnesota

17 @ Lakers de Los Angeles
Interceptions 6 @ Lakers de Los Angeles 5 Spurs de San Antonio
Contres 4 Trail Blazers de Portland 2 4 fois
Balles perdues 9 Lakers de Los Angeles 7 5 fois
Minutes jouées 54 Clippers de Los Angeles 58 @ Bulls de Chicago 27 avril 2013

Palmarès[modifier | modifier le code]

Deron Williams obtient deux titres avec sa sélection nationale :

Il obtient également quelques distinction personnelles :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Deron Williams », sur fightingillini.cstv.com, Fighting Illini (consulté le 5 juin 2012)
  2. La draft est aussi appelée repêchage dans les parties francophones de l'Amérique du Nord.
  3. « Info Basket USA : Deron Williams prolonge aux Nets pour 100 millions sur 5 ans ! », sur Basket USA,‎
  4. « Les signatures du jour : Deron Williams, Blake Griffin, Steve Nash… », sur basketusa.com,‎ (consulté le 11 juillet 2012)
  5. « Deron Williams bat un nouveau record NBA à trois-points ! », sur basketsession.com,‎ (consulté le 9 mars 2013)
  6. Christophe Brouet, « Deron Williams souhaite être coupé pour signer aux Mavericks ! », sur basket-infos.com,‎ (consulté le 10 juillet 2015)
  7. Damien Da Silva, « Deron Williams coupé par les Brooklyn Nets ! », sur basketsession.com,‎ (consulté le 13 juillet 2015)
  8. Christophe Brouet, « Deron Williams signe aux Dallas Mavericks », sur basket-infos.com,‎ (consulté le 15 juillet 2015)
  9. a et b « statistiques NBA », sur basketball-reference.com,‎ 2012 (consulté le 20 avril 2012)
  10. « statistiques NBA », sur NBA.com,‎ 2012 (consulté le 21 décembre 2014)
  11. (en) « Deron Williams : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 1 mai 2015)
  12. (en) « 2010 NBA All-Star Game Box Score East 141, West 139 », sur basketball-reference.com
  13. (en) « 2011 NBA All-Star Game Box Score West 148, East 143 », sur basketball-reference.com
  14. (en) « 2012 NBA All-Star Game Box Score West 152, East 149 », sur basketball-reference.com
  15. (en) « All-NBA & All-ABA Teams », sur basketball-reference.com
  16. (en) « Deron Dominates Skills Challenge », sur nba.com,‎
  17. (en) « High Scoring Williams is Week 3 MVP », sur fibaeurope.com,‎
  18. (en) « Besiktas retires D-Will's No. 8 », sur deronwilliams.com,‎

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :