Château de Kokura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château de Kokura
Image illustrative de l’article Château de Kokura
Le château de Kokura vu du jardin japonais tout proche.
Nom local 小倉城
Début construction 1602
Propriétaire initial Tadaoki Hosokawa
Site web www.kokura-castle.jpVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées 33° 53′ 04″ nord, 130° 52′ 27″ est
Pays Drapeau du Japon Japon
Préfecture Fukuoka
Ville Kitakyūshū
Géolocalisation sur la carte : Japon
(Voir situation sur carte : Japon)
Château de Kokura
Géolocalisation sur la carte : préfecture de Fukuoka
(Voir situation sur carte : préfecture de Fukuoka)
Château de Kokura

Le château de Kokura (小倉城, Kokura-jō?) à Kitakyūshū au Japon fut construit par Tadaoki Hosokawa en 1602. Il appartint au clan Ogasawara (de la province de Harima) entre 1632 et 1860 et fut détruit par le feu en 1865 pendant la guerre entre les clans de Kokura et du domaine de Chōshū.

Mori Ogai était basé au château au tournant des XIXe et XXe siècles quand celui-ci était une base militaire.

Le tenshu (donjon) a été reconstruit en 1959 et le château entièrement restauré en 1990. Le musée mémorial Seichō Matsumoto et les jardins du château ont été ouverts en 1998. L'ancien phare de Shirasu de style japonais pré-Brunton se trouve dans l'enceinte du château.

Le tenshu n'est pas une reconstitution fidèle. Quand il fut reconstruit en 1959, les architectes optèrent pour un parti esthétiquement plus attrayant à la place d'une reconstruction exacte de la structure qui avait autrefois occupé l'emplacement[1].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Kokura Castle », sur jcastle.info (consulté le 17 octobre 2019).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Morton S. Schmorleitz, Castles in Japan, Tokyo, Charles E. Tuttle Co., (ISBN 0-8048-1102-4).

Liens externes[modifier | modifier le code]