Château de Matsumoto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Matsumoto
Image illustrative de l'article Château de Matsumoto
Château de Matsumoto
Nom local 松本城
Début construction XVIe siècle
Coordonnées 36° 14′ 20″ Nord 137° 58′ 09″ Est / 36.238889, 137.969167
Pays Drapeau du Japon Japon
Préfecture Préfecture de Nagano
Localité Matsumoto

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Château de Matsumoto

Le château de Matsumoto (松本城, Matsumoto-jō?) est l'un des châteaux historiques du Japon. Situé dans la ville de Matsumoto, dans la préfecture de Nagano, à proximité de Tokyo, son attrait touristique est très fort. Il est surnommé « le corbeau » en raison de sa couleur noire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château a ses origines dans la période Sengoku, plus exactement sa construction est entreprise en 1504[1], soit quinze ans avant le château de Chambord en France. À cette époque, le clan Ogasawara avait construit un fort sur le site, qui se nommait à l'origine château Fukashi. Plus tard, il eut un rôle important dans le clan Takeda Shingen et Tokugawa Ieyasu. Comme de nombreux châteaux au Japon, il n'a jamais été au cœur des combats. Outre son rôle dissuasif, il était avant tout construit pour montrer la puissance du clan dans cette période de tentatives de dominations du Japon. Ne disposant ni de salle de cuisine, ni de latrines ou quoique cela soit, aucun seigneur ni aucun soldat n'ont vécu au château[réf. nécessaire]. Les carpes des douves n'ont qu'un rôle d'apparat et rejoignent l'objet général de l’édifice.[pas clair]

La tour principale du château est classée « trésor national du Japon ».

Description[modifier | modifier le code]

Tour du donjon.

Le château est constitué de deux bâtiments, l'un de trois étages et l'autre de cinq, tous deux érigés dans les années 1593-1594[2]. Les deux édifices reposent sur un puissant socle de pierre et sont entourés de douves. Censés démontrer la puissance des maîtres des lieux, ils étaient conçus comme ouvrages de défense, ce dont témoignent par exemple les fenêtres grillagées . Mais depuis leur sommet, on jouissait d'une vue unique sur les environs.

Le sol étant meuble du fait de la présence d'eau, il fut construit sur pilotis avec seize énormes troncs cachés dans sa base de pierres. À cause du danger que représente le pourrissement, ils ont été remplacés par des piliers de bétons[3]. De même que la plupart des châteaux au Japon construits pendant la période Sengoku où il fallait les construire rapidement, l'usage du bois a été préféré à celui de la pierre. Afin de le protéger des flammes, la structure est recouverte de plâtre très épais.

La pièce de la Lune (en bas à droite sur la photo ci-dessus) est postérieure au château défensif et fut réalisée en 1633[1] : on dit qu'il est possible d'admirer trois lunes grâce aux différents reflets : dans le ciel, dans l'eau des douves et dans le saké.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b article en Japonais de Wikipedia
  2. Le château de Matsumoto sur le site de la ville de Matsumoto
  3. Visite guidée du château et pamphlets touristiques

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :