Château d'Iwamura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Iwamura.

Château d'Iwamura
Image illustrative de l’article Château d'Iwamura
Ruines du château
Nom local 岩村城
Type Château japonais
Fin construction 1185
Coordonnées 35° 21′ 36″ nord, 137° 27′ 04″ est
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Chūbu
Préfecture Gifu
Localité Iwamura

Géolocalisation sur la carte : Japon (ouest)

(Voir situation sur carte : Japon (ouest))
Château d'Iwamura

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Château d'Iwamura
Vue aérienne de la zone autour du château d'Iwamura

Le château d'Iwamura (岩村城, Iwamura-jō?) est situé dans le sud-est de la province historique de Mino au Japon. Ses ruines se trouvent dans le village actuel d'Iwamura dans la municipalité d'Ena de la préfecture de Gifu. Typique yamajiro ou 山城 - château de montagne -, il est le plus haut château du Japon à 721 m d'altitude parmi les 3 recensés (avec le château de Takatori et celui de Matsuyama)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Du XIIIe siècle au XVIe siècle, le château est le fief du clan Tōyama (遠山氏 Tōyama-shi). Il est resté célèbre dans l'histoire comme l'un des rares châteaux à avoir été dirigé au Japon par une femme, dame Otsuya, veuve du dernier châtelain Tōyama Kagetō (1571), plus connue comme "la Dame du Château" ou 女城主. Elle a donné son surnom au saké local[2]. Après le siège d'Iwamura en 1572, Takeda Shingen s'empare du château et le confie à Nobutomo Akiyama. En 1575, Oda Nobunaga attaque et s'empare du château puis le place sous l'autorité de Toyotomi Hideyoshi. Hideyoshi à son tour transfère le commandement du château à Tomotada Tamaru. Après la bataille de Sekigahara, il est soumis à la loi du clan Tokugawa par le daimyo de la province d'Ogyū de 1601 à 1638, par le clan Niwa de 1638 à 1702 et finalement par le clan Ishikawa de 1702 jusqu'à la fin de la période Tokugawa en 1868.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ja) « Guesthouse Tomida (français) », sur ゲストハウスとみだ (consulté le 24 novembre 2015)
  2. (ja) « 女城主の酒 », sur torokko.co.jp