Centre d'essais ferroviaires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Centre européen d’essais ferroviaires.

Centre d'essais ferroviaires
logo de Centre d'essais ferroviaires
Logo de la société.
illustration de Centre d'essais ferroviaires
Vue aérienne du CEF 1.

Création 1998
Forme juridique Société anonyme
Siège social Petite-Forêt
Drapeau de France France
Actionnaires Alstom Transport (92 %)
Certifer (7 %)
Bombardier Transport (1 %)
Activité location de moyens d'essais ; prestations de services et de conseil dans le secteur ferroviaire
Effectif 30 salariés
Site web c-e-f.fr

Le Centre d'essais ferroviaires (CEF) est une société anonyme dont l'activité consiste à louer des moyens d'essais et des services aux différents acteurs de la filière ferroviaire, afin de tester les matériels roulants, les systèmes de signalisation, les éléments d'infrastructure ou, dans une moindre mesure, réaliser des opérations de maintenance sur le matériel ou des actions de formation.

Il est composé de deux centres d'essais, appelés CEF 1 et CEF 2, respectivement situés à Petite-Forêt (Nord) et Tronville-en-Barrois (Meuse), ainsi que d'un laboratoire d'essais accrédité.

Historique[modifier | modifier le code]

Créé en 1998, sur la commune de Petite-Forêt (près de Valenciennes), sous l'impulsion des principaux acteurs locaux du secteur ferroviaire et de la région Nord-Pas-de-Calais, sa vocation initiale était de permettre aux industriels d'y mettre au point des matériels roulants urbains et des systèmes de signalisation. Après son inauguration en 2000, il sera notamment utilisé pendant plusieurs années pour la validation des métros automatiques des lignes North East Line et Circle Line de Singapour.

Dès lors, CEF améliore ses moyens d'essais et élargi le champ de ses prestations, afin de répondre aux besoins de la filière ferroviaire. C'est dans cette optique qu'en 2009, à l'issue d'une augmentation de capital pour permettre son développement, Alstom Transport devient le principal actionnaire de CEF.

En 2010, à la suite du gain par Alstom d'un appel d'offres national pour la construction des trains régionaux Régiolis et à la pénurie de moyens d'essais en Europe pour ce type de matériel, un accord est conclu, avec Réseau ferré de France, pour convertir en infrastructure d'essais une voie ferrée hors d'usage située entre les communes de Tronville-en-Barrois et Loxéville, près de Bar-le-Duc, dans la Meuse. En 2011, CEF s'enrichit ainsi d'un second centre d'essais, dit CEF 2. Un accident ferroviaire, intervenu le jour de son inauguration, repoussera la mise en exploitation à .

Sites et prestations[modifier | modifier le code]

CEF 1 (Petite-Forêt, Nord)[modifier | modifier le code]

Schéma du CEF 1.

Principalement conçu pour le matériel roulant urbain, le CEF 1 dispose de plusieurs voies d'essais (voie de vitesse, anneau d'endurance, voie pour matériel sur pneus), bancs (voie des gauches, voie en S, banc de pesée), voies de stockage et bâtiments techniques.

Il permet des vitesses allant jusqu'à 110 km/h en pointe, dispose de caténaires et de troisièmes rails, et offre tous les types de tension.

CEF 2 (Tronville-en-Barrois, Meuse)[modifier | modifier le code]

Schéma du CEF 2.

Principalement conçu pour le matériel conventionnel (périurbain, régional, grandes lignes), le CEF 2 dispose d'une voie d'essais de 12 km, électrifiée en 25 kV et 1 500 V, permettant d'atteindre 160 km/h en vitesse stabilisée. Il possède également plusieurs voies de stockage et un hall technique.

Laboratoire d'essais[modifier | modifier le code]

Chambre climatique d'Alstom, avec une motrice AGV.

Accrédité selon la norme EN 17025, le laboratoire de CEF réalise lui-même certaines prestations, pour le compte de ses clients (aptitude au non-déraillement, pesées, résistance à l'avancement, freins…) ou commercialise celles de laboratoires partenaires (essais climatiques, essais acoustiques…).

Clients de l'entreprise[modifier | modifier le code]

Les principaux utilisateurs des sites de CEF sont des constructeurs de matériel roulant (Alstom, Bombardier, CAF, Stadler, Vossloh…) et des exploitants (SNCF, RATP). L'entreprise accueille également des fournisseurs de systèmes de signalisation, des fabricants d'éléments d'infrastructure, des laboratoires d'essais et des centres de formation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]