Café Society (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Café Society.
Café Society
Titre original Café Society
Réalisation Woody Allen
Scénario Woody Allen
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie dramatique
Durée 96 minutes
Sortie 2016

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Café Society est un film américain écrit et réalisé par Woody Allen, sorti en 2016. Le film est présenté hors compétition en ouverture du Festival de Cannes 2016[1],[2].

C’est un film historique et une comédie romantique. Son titre fait référence à la Café society, milieu mondain et cosmopolite de l'entre-deux-guerres. Ce terme est apparu à New York, ville où se trouvait à l’époque un club de jazz prestigieux à la mode, le Café Society... auquel se réfère également le nom du film.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans les années 1930, Bobby (Jesse Eisenberg), un jeune juif new-yorkais qui étouffe auprès de ses parents, petits bijoutiers, se rend à Hollywood. Pour y trouver un travail, il compte sur l'appui de son oncle Phil (Steve Carell), prestigieux agent d'acteurs. Il tombe amoureux de la secrétaire de celui-ci, Vonnie (Kristen Stewart), sans savoir qu'elle et son oncle sont amants. Néanmoins il parvient peu à peu à la séduire. Tous deux se désintéressent de la vie effervescente et superficielle d'Hollywood. Il veut l'amener à New York pour fonder une famille. Hélas, à l'heure du choix, Vonnie opte pour l'oncle, pour la sécurité. Bobby retourne chez ses parents. Il se lance dans les affaires aux côtés de son frère, gangster à ses heures, et fait prospérer leur très chic boîte de nuit. Il se marie avec Veronica (Blake Lively), il devient riche. Mais, quand Vonnie franchit la porte de son club au bras de son mari, la passion, qui ne s'était jamais éteinte, ressurgit entre les anciens amants. Mais des choix irrémédiables ont été faits...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Producteurs délégués : Ron Chez, Adam B. Stern, Allan Teh

Distribution[modifier | modifier le code]

Le réalisateur et une partie des comédiens lors de la présentation du film au festival de Cannes 2016.
 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[4]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Bruce Willis était le premier choix du réalisateur pour interpréter l’important rôle de l’oncle Phil[5]. Après quelques jours de tournage, l'acteur quitte le plateau pour partir, pense-t-on dans un premier temps, se préparer à jouer la pièce Misery d’après Stephen King[6]. Quatre jours plus tard, il est remplacé par Steve Carell[7]. On apprend par la suite qu’il a été renvoyé à cause d’un «comportement inapproprié» sur le tournage, il ne connaissait pas ses répliques[8].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage démarre en août 2015 à Los Angeles pour se poursuivre en septembre à New York[9].

Accueil[modifier | modifier le code]

La critique française est bonne. Sur Allociné on mentionne une note moyenne de 4,4 sur 5. « L'un des meilleurs films de Woody Allen depuis le début du siècle », nous dit Culturebox (France Télévision). Et L’humanité nous parle d’une « œuvre très réussie en forme de conte romantique entre New York et Los Angeles dans les États-Unis des années 1930... »[10]

Le public français se déplace en nombre dans les salles : le film enregistre près d’un million d’entrées. Il semble que le cinéaste octogénaire n’a perdu ni son inspiration ni ses partisans. Sur le plan mondial, pour les seules entrées en salles, son film rapporte près de 44 millions de dollars. Il est rentable puisqu’il n’a coûté que 30 millions de dollars.

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis 11 103 205 $[11] 12
Drapeau de la France France 984 391 entrées[12] 20
Monde Monde 43 763 247 $[11] 12

Distinctions[modifier | modifier le code]

Nominations et sélections[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le titre Cafe Society fait référence à un club new-yorkais des années 1930 particulièrement prestigieux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Festival de Cannes : Spielberg, Woody Allen et Sean Penn à l'honneur sur la Croisette par Alain Grasset dans le journal Le Parisien du 17 mars 2016.
  2. Cannes 2016: Woody Allen ouvre le Festival avec Café Society par Bertrand Guyard dans Le Figaro du 29 mars 2016.
  3. (en) Amazon Studios Paid Staggering $15M for Woody Allen's Next Film par Tatiana Siegel dans le magazine The Hollywood Reporter du 24 février 2016.
  4. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage, (consulté le 18 juin 2016) [m-à-j].
  5. (en) Jesse Eisenberg, Bruce Willis, Kristen Stewart To Star In Next Woody Allen Pic par Mike Fleming Jr sur le site Deadline.com le 9 mars 2015.
  6. (en) Bruce Willis Drops Out Of Woody Allen’s Movie: Broadway ‘Misery’ Schedule To Blame par Mike Fleming Jr sur le site Deadline.com le 24 août 2015.
  7. (en) Steve Carell Replacing Bruce Willis In Woody Allen Movie par Ali Jaafar et Patrick Hipes sur le site Deadline.com le 28 août 2015.
  8. « Café Society, secrets de tournage », sur Allociné
  9. http://www.imdb.com/title/tt4513674/combined
  10. « Critiques presse », sur Allociné
  11. a et b « Café Society », sur Box Office Mojo
  12. « Café Society », sur JP's Box Office

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]